La victoire de Véronique n'est pas un Paradoxe !
mardi 07 novembre 2017

Véronique Barny
Véronique Barny et Paradoxe du Chai ont été sacrés vice-champions de France Major Amateurs 3 en complet. Un titre qui vient récompenser un long travail. © Photo Frédérique Merck

Fin septembre, la cavalière alsacienne Véronique Barny et son Selle Français Paradoxe du Chai (par Damiro B et Nidor Platière), basés depuis septembre 2017 aux Ecurie Ludmann de Schiltigheim, ont décroché la médaille d’argent aux Championnats de France Major CCE Amateur 3 à Sandillon.

Ce titre vient sceller la belle histoire qui unit Véronique avec son cheval, acheté sur un coup de cœur en 2007, alors que Paradoxe n’avait que 4 ans. « Au début, je ne me sentais pas capable de le gérer à l’obstacle, alors je faisais essentiellement du plat, et mon coach d’alors, Yann Cariou, le sortait en épreuves jeunes chevaux ». Véronique, en effet, a un peu monté pendant quelques années, lorsqu’elle était adolescente, puis n’a repris l’équitation que tardivement, en 2000, lors de son arrivée en Alsace. Encore plus tard, c’est lorsqu’elle commence à travailler avec Armand De Martimprey durant les 5 années passées au SHU d’Eckwersheim, qu’elle se convertit au concours complet et commence à croire davantage en elle et en Paradoxe.

Préparation mentale et physique

Véronique, très humble, raconte en effet avoir en elle « toujours une petite partie qui ne se sent pas légitime ». Après avoir travaillé 18 mois avec Nathalie Goerens, elle dit devoir aussi beaucoup de sa réussite à Sandillon au travail effectué, à cheval avec Marion Wilhelm, dont elle loue le professionnalisme et la bienveillance. Elle salue aussi le coaching mental de Carine Camboulives, qui lui apprend à articuler mental et physique et à fonctionner avec des images visuelles positives : « A titre personnel, c’était un challenge ».

Des Championnats Major, Véronique n’a en tout cas que des beaux souvenirs : « une organisation sans faille, des très bons sols, une météo agréable et des belles rencontres ». A l’issue du dressage, Véronique et Paradoxe finissent 4èmes. Ils passent alors sans faute la ligne d’arrivée du cross et remontent alors à la 3ème place : « Paradoxe aime le cross, il suffit de l’enclencher sur le 1 puis c’est bon, il est lancé ». Le couple réitère ensuite un sans faute à l’obstacle. La deuxième marche du podium est définitivement acquise, aux côtés de Ariane Imbert, 1ère avec Tao d’Olmas (PFS par Aron N et Hywi Real Magic), et de Marie-Laure Rieutort, 3ème avec Ramses du Villars (SF par Loutano et Brilloso).

Objectif Amateur 2!

De son cheval, Véronique dit, qu’à force de complicité, il est devenu – tout en paradoxe ! - « un cheval de fille dans le mental, un cheval de garçon dans le physique ». Effectivement, le bel alezan ne manque ni de taille ni de force comparé à Véronique, cavalière élégante aux airs de Marie Christine Duroy ! Le couple Paradoxe-Véronique, en tout cas, semble avoir trouvé son rythme. La semaine, Paradoxe va au pré tous les jours et sa propriétaire vient le monter au moins quatre fois, en privilégiant le plat et les balades. L’année prochaine, l’objectif du duo est de continuer le complet, cette fois en Amateur 2. Véronique l’assure : « c’est mon cheval qui a choisi cette discipline. Moi, tout ce que j’ai à faire, c’est d’être à sa hauteur ».