Le comité équestre rassuré sur l'avenir du complet de Saumur
lundi 29 mai 2017

saumur conf de presse
saumur conf de presse

Inquiet sur la pérennité du complet international de Saumur qu'il organise, le Comité Equestre de Saumur avait organisé une conférence de presse dimanche 28 mai sur l'hippodrome de Verrie afin de clarifier les demandes et les engagements de chacune des parties prenantes.

Directeur du Comité équestre Jean-Christophe Dupuy avait réuni à cette occasion les représentants des collectivités impliquées dans l'évènement ainsi que deux personnalités de la FFE, l'entraîneur national Thierry Touzaint et le DTN adjoint au concours complet, Michel Asseray. Ces derniers rappelaient l'importance de l'existence d'un CCI*** en France pour préparer les grandes échéances. "Sportivement cette épreuve nous convient bien. La date est idéale dans le calendrier pour les qualifications" déclaraient Thierry Touzaint et Michel Asseray par ailleurs attachés au site de l'hippodrome de Verrie qui sert aussi de terrain d'entraînement aux cavaliers qui fréquentent le pôle France et le pôle espoir.

Vice Président du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire, Eric Touron rassurait quant à l'implication de la région , très concernée par le secteur cheval (elle a voté un plan cheval de 6 millions d'euros) et confirmait le Conseil régional s'engageait à soutenir l'évènement jusqu'à 2020, le montant de la subvention accordée à Saumur Complet étant de 25 000 €

Du côté du Conseil Départemental du Maine et Loire, Laurent Hamon assurait que le département entendait maintenir lui aussi son effort (subvention de 29000 €) dans les années à venir.

Jean Michel Marchand qui a la triple casquette de Maire de Saumur, Président de la Communauté d'Aglo et Président de l'IFCE a lui aussi affirmé que les 3 institutions à la tête desquelles il siège continueraient elles aussi à soutenir l'évènement à travers des aides de 40 000 € pour la commune et 40 000 € pour la Communauté d'Aglo. "Je tiens à balayer les inquiétudes. Le CCI existera jusqu'en 2020 . Après je suis comme tous les élus : je ne promets pas ce que je ne peux pas tenir puisque après 2020 il y a une chose dont je suis sûr c'est que je ne serai plus aux responsabilités".

Quand à l'avenir du site de Verrie, qui a récemment fait l'objet d'une étude, dont les conclusions n'ont pas encore été rendues publiques, Jean Michel Marchand déclarait : "on va faire des propositions à l'état propriétaire du site pour trouver des amélioration potentielles pour pouvoir conserver la qualité du site et y faire des manifestations un peu moins coûteuses."

Il est certain que c'est là aussi l'une des clés d'un avenir heureux pour les manifestations qui y sont organisées, car le cachet et les qualités de ce site ne doivent pas non plus occulter ses points noirs (routes d'accès dégradées, connexion internet inexistante, absence de structures d'accueil en dur...). A suivre