Marie-Caroline Barbier : "Ce championnat du monde était mon objectif de la saison"
mardi 13 juin 2017

Marie Caroline Barbier et Picasso d'Oreal Bramham 2017
Marie-Caroline Barbier et Picasso d'Oreal © IFCE/Nicolas Hodys

Marie Caroline Barbier avait fait des championnats du monde de complet réservé aux moins de 25 ans un des principaux objectifs de sa saison. Elle revient de Bramham avec la médaille en chocolat, mais très satisfaite de sa 4e place, de son concours et surtout de son cheval, Picasso d'Oreal.

Dans une interview publiée sur la page facebook de l'IFCE, la meilleure française du CCI 3* U25 de Bramham a fait le point sur sa performance dans cet officieux championnat du monde des moins de 25 ans. La France alignait pas moins de 8 couples dans cette épreuve, et Marie Caroline Barbier a apprécié de pouvoir partager la compétition avec ses compatriotes : " C'est une belle expérience. Le fait d'être ensemble nous donne un bon esprit d'équipe même si c'est une épreuve individuelle. On se soutient tous, donc cela nous donne de la motivation pour nos épreuves, on s'encourage". La cavalière du Pôle France a également été marquée par l'engouement des Anglais pour cette compétition : " Au niveau du concours, tout est vraiment magnifique, c'est complètement différent de ce que l'on peut voir sur des concours nationaux en France. C'est une épreuve à part entière, il faut la faire pour se rendre compte. Quand on voit le nombre de personnes présentes à l'inspection des chevaux, cela n'a rien à voir avec d'autres épreuves. L'inspection des chevaux est une épreuve en elle même. Les anglais mettent un point d'honneur à être présents."

Côté sportif, Marie-Caroline est ravie de l'attitude de Picasso d'Oreal sur les trois tests. 5e à l'issue du dressage, le couple a réussi à sortir du difficile cross sans faute aux obstacles mais avec 18 points de temps dépassé. " Le cheval était très détendu. Nous étions arrivés depuis plusieurs jours, donc il avait pu s'habituer", détaille la jeune complétiste. " Il était très bien à la détente du dressage, et sur le rectangle il était comme à la maison, très relaché. J'ai pu le monter plus que d'habitude. Il était plus à l'écoute, plus appliqué, ce qui nous a permis de réaliser une très bonne reprise. Pour le cross, dès la reconnaissance, nous avions vu que le tour ne serait pas facile. Cela a été confirmé avec les séniors (passés le samedi matin, tandis que les moins de 25 ans ont couru le cross l'après-midi, ndla.) Sur le parcours, je l'ai senti très à l'aise, bien relâché pour un cheval qui peut être un peu enragé en début de tour. Les grands espaces lui ont permis de se relâcher". Beaucoup de dénivelés, beaucoup plus de fossés qu'en France, des obstacles massifs... Rien n'a perturbé son partenaire de 14 ans : "Il a été présent du début à la fin, il a tout bien fait, et ce format long que l'on abordait pour la première fois, a été très agréable."

Le lendemain, l'hippique a aussi été éprouvant pour les compétiteurs. Avec seulement trois sans-faute, les 12 points de Marie Caroline et Picasso leur permettent de tout de même prendre une belle 4e place, au pied du podium...  "Au final, je suis très satisfaite pour ce concours qui était l'objectif de la saison. Mon cheval a été super, et n'a pas été inquiet, et j'en ai profité pleinement", conclut la cavalière.