Maxime Livio : "Une victoire qui rappelle pourquoi on aime ce sport"
dimanche 24 septembre 2017

Maxime Livio et Pica d'Or
Maxime Livio et Pica d'Or

Suite au dramatique accident qui a coûté la vie à Maxime Debost samedi sur le cross de Chateaubriant, c'est le coeur lourd mais avec l'envie "de bien faire pour lui" que le clan tricolore a continué la compétition au CICO de Waregem. A la clé, une victoire en individuel pour Maxime Livio et Pica d'Or, et une belle troisième place par équipes.

La tragique disparition de Maxime Debost samedi à Chateaubriant a mis un sacré coup à la famille du complet français. "On en a beaucoup parlé entre nous ici à Waregem, avoue Maxime Livio, et on a couru avec un brassard noir sur le cross aujourd'hui, même si cela reste anecdotique au vue du drame". Un cross, qui comme souvent à Waregem, n'a vu aucun couple passer la ligne d'arrivée "maxi" : "C'est un cross avec énormément de vallonnement au début, et très sinueux à la fin, ce qui ne permet pas de rattraper le retard", analyse le vainqueur. "Mais j'avais eu beaucoup d'informations avant de partir et je savais exactement ce que je devais faire. J'avais droit à 16 secondes de retard, j'en fais 14". Une compétition menée de main de maitre par le couple champion de France en titre : 6e à l'issue du dressage, puis double sans-faute, Pica d'Or est en pleine forme ! "Pica est un cheval qui a toutes les qualités, mais qui a un mental un peu compliqué. Quand il est dans de bonnes dispositions, il peut tout gagner." Et cette victoire a une saveur particulière pour Maxime, qui n'a pu se rendre au championnat d'Europe de Strzegom, ni à Burghley, comme il l'avait initialement prévu : " Ca redonne du baume au coeur après les aléas de ces dernières semaines, et surtout, après l'accident de Maxime, ça rappelle pourquoi on aime ce sport, et qu'il nous demande toujours exigence et humilité"

La France 3e de la Coupe des nations

Si Maxime s'empare de la victoire, le reste du clan tricolore n'a pas démérité, et l'ensemble des performances françaises permettent d'accrocher la 3e place par équipes. 5e à l'issue du dressage, les Bleus étaient remontés à la 2e place après l'hippique, grâce notamment au sans-faute de Maxime, mais également à celui de Rémi Pillot/Tol Chik du Levant. Pour leurs coéquipiers, pas de gros scores, puisque Stanislas de Zuchowicz/Ult'im et Camille Lejeune/Tahina des Isles sortaient de piste avec une petite faute. Enfin, sur le difficile cross, Rémi et Camille ont déroulé une partition parfaite, rentrant, selon les ordres, avec du temps dépassé mais sans incident, ce qui leur permet de conclure respectivement aux 13e et 32e places. Moins de réussite en revanche sur le test de fond pour Stanislas et Ult'im, éliminés. 

Direction la Thailande cet hiver pour Maxime

La suite du programme pour Maxime Livio ? "Lignières avec Opium, et en fonction de comment il est, peut-être Pau en octobre". Mais surtout, le complétiste prendra ensuite la direction de la Thaïlande cet hiver, où il entrainera l'équipe nationale en vue des Jeux Asiatiques. Lui qui a "toujours eu la chance d'avoir des coachs formidables" aime transmettre et enseigner, et ne manque pas de mettre en avant les performances de ses protégés, à l'instar de Marie-Charlotte Fuss, qui courait à Waregem son premier 3* et qui était réserviste de l'équipe : " Elle a gravi les échelons, de sa première sélection en équipe de France jusqu'aux championnats d'Europe. La voir concourir sur les mêmes mêmes épreuves que moi aujourd'hui est une vraie fierté. Ce sont de belles histoires."

Les résultats ICI

(Photo d'archive)