Oliver Townend : "J'aime mes chevaux, je vis pour eux"
lundi 07 mai 2018

Oliver Townend Ballaghmor Class Badminton 2018
Oliver Townend et Ballaghmor Class sont rentrés sans incident du crosss du CCI 4* de Badminton samedi dernier © Sccopdyga

Hier à Badminton, Oliver Townend plaçait ses deux chevaux Cooley SRS et Ballaghmor Class aux 2e et 5e places du mythique CCI 4* de Badminton. Pour arriver à ce résultat, le nouveau n°1 mondial a usé de nombreuses fois de la cravache sur le test de cross, au point de recevoir un avertissement du jury pour ses deux parcours. Un comportement qui n'a pas manqué de mettre les internautes en émoi. Une polémique à laquelle a répondu le complétiste sur les réseaux sociaux.

Vainqueur du CCI 4* de Burghley en septembre, puis de celui Lexington fin avril, Oliver Townend abordait ce week-end le CCI 4* de Badminton en prétendant au titre du Rolex Grand Slam de concours complet. Bien placé avec ses deux chevaux après le dressage - 1er avec Ballaghmor Class et 15e avec Cooley SRS -, le nouveau n°1 mondial s'est élancé sur ses parcours de cross avec une hargne certaine. Un peu trop peut-être ? Le Britannique est certes rentré sans incident aux obstacles et a écopé de seulement 7,2 points de temps dépassé avec ses deux montures, mais il a également reçu un avertissement pour usage abusif de la cravache de la part du jury pour ses deux passages. 

Le comportement du complétiste a créé de vifs commentaires réactions sur les réseaux sociaux, les internautes n'hésitant pas qualifier sa monte de "honteuse" ou encore "irresponsable". Alors que la polémique enflait sur la toile, Oliver Townend s'est exprimé sur sa page Facebook et s'est notamment excusé de la manière dont il avait mené ses parcours de cross ce week-end. Le cavalier s'est dit "déçu et contrarié" de la façon dont il avait monté lorsqu'il a pu visionner les vidéos une fois rentré chez lui. "Ce n'était pas bien et n'est pas l'image que je souhaite donner. J'accepte complètement l'avertissement que j'ai reçu de la part du jury", affirme très clairement le cavalier. "Mes instincts de compétent ont pris le dessus et je travaille dur pour améliorer cela", ajoute Oliver, qui tenait également à rappeler tout l'intérêt qu'il porte au bien être de ses chevaux. "Je m'attache à monter mes chevaux de la meilleure manière possible [...]. J'ai le sentiment d'avoir abandonner mon équipe exceptionnelle. Je suis conscient de la place que j'occupe dans le sport (Oliver Townend s'est emparé de la première place du classement mondial il y a quelques jours, ndla) et de ma responsabilité de représenter un modèle approprié pour les jeunes, et je m'excuse auprès d'eux. J'aime mes chevaux, je vis pour eux."

Commentaires


AURELIE M | 08/05/2018 21:40
aux dernières nouvelles le règlement FEI impose un nombre max de coup de cravache en plus de la manière de les donner.