Pascal Forabosco : « Je n’explique pas ce résultat »
lundi 24 juillet 2017

Pascal Forabosco
Pascal Forabosco © Scoopdyda

Au lendemain des championnats d’Europe Juniors et Jeunes Cavaliers à Millstreet (Irlande), où la France a décroché une médaille de bronze chez les Juniors mais termine à une décevante 5e place chez les Jeunes Cavaliers, le sélectionneur et chef d’équipe français, Pascal Forabosco, revient sur le bilan de ses équipes.

Etes-vous satisfait de votre équipe Junior (Julie Simonet, Morgane Boudot, Romain Sans, Chiara Autin), médaillée de bronze ? 

Oui très ! En dressage, ils ont tiré le maximum de leurs chevaux. Le cross s’est ensuite bien passé sauf pour Chiara Autin qui courrait ses premiers championnats d’Europe et qui était avant tout là pour prendre de l’expérience. En saut d’obstacles, nous courrions pour conserver notre 3e place. Ils ont tous assuré en réalisant quatre beaux parcours. Julie Simonet (6e en individuel et meilleure tricolore, ndla), dernière à s’élancer dans le saut d’obstacles pour chercher la médaille, a très bien tenu la pression en bouclant un tour sans pénalité. Elle est la plus ancienne de l’équipe et a beaucoup de maturité au vu de son jeune âge (15 ans, ndla).

 

Pour les Jeunes Cavaliers (Thais Meheust, Victor Levecque, Victor Burtin, Marie-Charlotte Fuss), le résultat est plus contrasté avec une 5e place. Comment l’expliquez-vous ?

Je ne l’explique pas… Les quatre chevaux sélectionnés ont tous été performants cette année en Pro 1. A un cavalier près (Victor Levecque, ndla), nous avions la même équipe que celle championne d’Europe l’an passé à Montelibretti. Je pense qu’il y a eu d’une part un excès de confiance chez les cavaliers, d’autre part une pression du titre mal gérée. Le cross était néanmoins très difficile avec un terrain très vallonné et de gros obstacles en combinaison. Thais Meheust, Victor Levecque et Victor Burtin y ont chacun essuyé un refus.

 

L’élimination suite à une chute, heureusement sans gravité, sur le cross de Marie-Charlotte Fuss/Sillas de la Nee, couple champion de France et d’Europe en titre, est une surprise, que s’est-il passé ?

Oui, une très mauvaise surprise ! Marie-Charlotte, en tant que pilier de l’équipe, était la dernière à partir sur le cross. Voyant les résultats de ses coéquipiers, elle s’est mise une grosse pression. C’est bien sûr décevant car nous avions les moyens de conserver notre médaille.