Qing, toujours roi du complet
lundi 22 avril 2019

Thibaut Vallette & Qing du Briot*ENE-HN
Thibaut Vallette & Qing du Briot*ENE-HN © FFE/PSV

Podium logique pour le championnat de France de complet 2019 à Pompadour, qui couronne le multi médaillé (olympique, Europe et Mondiaux), Thibaut Vallette et Qing du Briot*ENE-HN (25,70 pts).

« Un champion qui mérite amplement son titre, expliquait Thierry Touzaint. Depuis plusieurs années, il sert l’équipe et a permis à la France de remporter des médailles. » Une satisfaction donc pour un couple qui faisait sa rentrée  après sa 6e place en individuel aux Mondiaux de Tryon. « C'est un cheval exceptionnel, expliquait son cavalier en sortie de piste. On ne rencontre pas beaucoup de chevaux comme lui dans une vie. C'était notre rentrée et j'avais à cœur de bien faire. Tout s'est bien passé dès le début, Qing était dans le coup dès le dressage, il était très bien sur le cross et il a bien récupéré. Il a très bien sauté aujourd'hui, donc c'est ultra positif. On ne pouvait espérer mieux pour lancer la saison ! Pour la suite, comme il a beaucoup de métier, on va essayer de le préserver pour qu'il soit au mieux de sa forme et de son mental. Si tout va bien, on va visera les championnats d’Europe de Luhmuhlen fin août. C'est l'objectif de l'année ! » 

Le 2e du championnat et de l’épreuve, Christopher Six a montré, après son titre de champion de France Pro 1 de l’an dernier,  l’ascension à la fois fulgurante et logique de son SF, fils de Mylord Carthago, Totem de Brecey, qui conserve ses points de dressage (28,30 pts). Le dernier couple du podium, Arnaud Boiteau/Quoriano*ENE-HN (28,70 pts) a bénéficié de la faute au saut d’obstacles du spectaculaire et très envié Elvis. Son cavalier, Julien Guillot, vétérinaire à Font-Romeu, quasi inconnu jusqu’au CIC3* du Pouget en novembre 2018, pourtant habitué des classements en 135 obstacle, a craqué sur le dernier oxer. Il rétrograde ainsi de la 2e à la 5e place (32 pts).

Dès lundi, le vétérinaire fédéral Xavier Goupil effectuera un check up de tous les chevaux de la Pro Elite, et pour Michel Asseray, DTN chargé du complet,  « selon ce que chacun aura fait, les cavaliers seront orientés vers les épreuves longues s’ils en ont besoin, soit pour confirmer soit pour se qualifier. Ce sera vraisemblablement les concours de Saumur, Bramham  ou Luhmuhlen.  Ceux qui n’auront pas besoin de ces qualifications, iront courir le Grand National du Lion d’Angers. Le premier véritable état des lieux se fera après cette épreuve de Pompadour.  Ce sera un programme à la carte. On est déjà en train de préparer les Jeux olympiques, et non les championnats d’Europe, même si notre but à Luhmuhlen sera de revenir avec une médaille. Mais les JO sont dans seize mois. Donc il y a des chevaux qu’on va prendre le temps de préparer spécifiquement pour cette échéance.  Le programme sera fait dans cet objectif. »

Tous les résultats : ICI