Sidney Dufresne : "Le but devrait être de simplifier les choses"
jeudi 25 avril 2019

Sidney Dufresne Tresor Mail Tryon 2018
A Tryon, pas de problème de passage entre les fanions sur la difficile combinaisons de directionnels des fontaines pour Sidney et Tresor Mail © Scoopdyga

Début avril, les CCI 3*S et 4*S à Belton Park sonnaient comme un air de rentrée pour les cavaliers de concours complet internationaux. L'occasion également de voir en application les modifications règlementaires actées durant l'hiver. Parmi elles, celle sur le passage des fanions des obstacles de cross a retenu l'attention de tout le monde et ne cesse de faire réagir les cavaliers, certains appelant à signer une pétition.

"Il est passé dans les fanions ?" Pour les habitués des terrains de cross, la question a souvent été entendue. Sur des tracés qui requierent toujours plus de précision et face à des obstacles aux fronts de plus en plus réduits, il n'est pas rare que sur le cross, le corps entier du cheval ne passe pas réellement dans les fanions même si le cheval avait vraiment la volonté de franchir l'obstacle. Jusqu'à maintenant, si le juge aux obstacles estimait que le cheval n'avait eu aucune envie de dérober, aucune pénalité n'était imposé au couple et l'obstacle estimé franchi sans-faute. Cet hiver, le règlement international a connu quelques modifications et le jugement du passage entre les fanions sur le cross a été modifié. Il est désormais stipulé que si une partie du cheval n'est pas passé entre les fanions (une épaule ou une partie de la hanche), alors le passage est manqué et le couple écope de 15 points de pénalités. Sur le papier, le changement n'a pas fait grand bruit. Mais lors de son application à Belton Park, les choses se sont corsées...

En Angleterre, début avril, plusieurs cavaliers ont été pénalisés de 15 points et ont contesté cette décision. Flora Harris, associée à Bayano a notamment été pénalisée pour cette faute sans laquelle elle aurait gardé son avance au classement général et remporté le CCI 4*-S. Harry Meade/Away Cruise aussi a fait les frais de ce nouveau règlement et s'en est d'autant plus ému que, video à l'appui, seule la jambe du cavalier était passée en dehors des fanions. "L'observation ici est est simple : cette règle va à l'encontre de l'esprit de notre sport, il faut la changer. Je ne souhaite pas que la décision soit annulée, simplement que cette règle ne soit plus d'actualité la saison prochaine", avait-il alors commenté. 

"Progresser c'est simplifier"

Depuis, la règle a été appliquée sur de nombreuses autres compétitions, amenant toujours le même questionnement de la part de nombreux cavaliers : à quoi sert-elle ? Tant et si bien qu'une pétition, que Sidney Dufresne a signé et partagé sur les réseaux sociaux, a vu le jour pour l'abroger. "J'ai découvert cette règle à Belton et j'ai été très surpris. Plus ça va, plus on nous demande d'être au point et précis, mais il y a un moment, il faut que ce soit simple pour tout le monde", explique le Tricolore médaillé de bronze par équipes aux JEM de Tryon avec Trésor Mail. "Outre le fait que l'on n'en comprend pas bien l'intérêt, elle pose la question du jugement. Certains cavaliers ont seulement touché le fanion et ont été pénalisés. Sans remettre en question le travail de juges, il faut que la règle soit assez claire et simple pour être appliquée toujours de la même manière. Pour moi, ce n'est pas une évolution positive du règlement. Progresser, c'est simplifier, là je pense qu'on régresse". 

Côté Français, Astier Nicolas a également partagé la pétition lancée par Kate Walls, cavalière mais également propriétaire de Cooley Lands, qui a écopé de 15 points de pénalité après mise en application du nouveau règlement sur le cross de 3*S de Bicton aux rênes de Christopher Burton. La Britannique s'adresse directement à David O'Connor, qui préside le Comité du complet de la FEI et martèle : "Cette règle doit être suspendue immédiatement et des discussions doivent avoir lieu avec les cavaliers, propriétaires et les instances dirigeantes à propos du futur de notre sport. Je suggère que la règle soit corrigée car une sanction de quinze points semble trop importante et vraiment démesurée lorsque le cheval a clairement fait l’effort de sauter l’obstacle sans désobéir. Si le cheval tape dans le fanion mais qu’il a clairement sauté l’obstacle, le couple ne devrait pas être pénalisé. Beaucoup d’obstacles sont très étroits, les combinaisons le sont régulièrement : cette règle doit être ouverte à davantage d’interprétation pour un sport sûr et juste.”

Quatre jours après sa mise en ligne, la pétition a récolté près de 3500 signataires. Pour l'heure, la FEI n'a pas communiqué sur le sujet.