Thomas Carlile : "Avec Upsilon, c'est que du bonheur !"
lundi 10 juillet 2017

Thomas Carlile et Upsilon
Thomas Carlile et Upsilon © Event Rider Masters

L'étape de l'Event Rider Masters de Barbury a souri aux deux tricolores en lice. Après une incroyable reprise de dressage, Thomas Carlile et Upsilon ont tenu la tête de bout en bout pour finalement s'imposer tandis que Sidney Dufresne et Tresor Mail gardaient eux leurs points du dressage jusqu'à la fin de la compétition pour finir à une excellente 4e place.

Agé de 9 ans seulement, Upsilon aligne déjà des statistiques incroyables : en 13 sorties internationales, l'anglo-arabe s'est classé dans les cinq premiers à 12 reprises. La dernière performance de l'incroyable gris date d'hier : avec Thomas Carlile, il s'est imposé dans l'Event Rider Masters de Barbury. En tête du classement après une reprise de dressage tout bonnement stupéfiante, le couple a gardé le leadership de bout en bout (sans faute à l'hippique et 1,6 points de temps dépassé sur le cross) pour finalement s'imposer avec un peu plus de neuf points d'avance sur son poursuivant Andrew Nicholson et son expérimenté Nereo. 

Habitué donc aux performances avec son fils de Canturo, Thomas n'en reste pas moins bouche-bée de la facilité avec laquelle le cheval évolue à ce niveau. Déjà à la détente du dressage, Serge Cornu avait eu le nez fin en conseillant au complétiste de viser les 80%. "Avec 79,6%, on les a frôlés, c'est assez énorme... Le cheval est toujours égal à lui-même, très serein, disponible et avec le brillant en plus. Maintenant honnêtement avec Upsilon sur le rectangle c'est toujours une partie de plaisir. C'est un test qu'on aborde sans stress. C'est juste une question de concentration pour aller chercher le plus de points possibles. Il est vraiment très très fiable là-dessus", lance le cavalier, qui ne tarit pas d'éloges non plus sur les capacités à l'obstacle de sa monture. "L'hippique n'était pas très compliqué, mais le cheval a sauté de manière excellente. Il a été très perméable et généreux dans ses sauts, c'était super. Sur le cross, on a cherché un peu le chrono dans l'idée de le peaufiner pour les Europe dans un mois. Le cheval a pris une maturité impressionnante sur ce test. En jouant le chrono, je peux me permettre d'être à l'intérieur de tous les tracés. Le cheval m'a donné des sensations extraordinaires"

"Monter Upsilon, ce n'est que du bonheur. A chaque fois il fait ça avec une reprise merveilleuse, de la marge au saut d'obstacles et un cross de plus en plus rapide", conclut le cavalier, qui semble presque manquer de mots pour décrire son extraordinaire acolyte. Le cavalier, basé au Lion d'Angers, est également rentré d'Angleterre avec une 5e place dans le CIC*** (hors ERM) associé à Vinci de la Vigne, le cheval d'Aster Nicolas. Blessé au genou, le double médaillé de Rio n'a pu participer à la compétition, et c'est Thomas qui a monté au pied levé le Selle-Français de 8 ans, qui courait par ailleurs son premier 3*. 

Sidney Dufresne, seul maxi sur le cross

En dehors de la victoire de Thomas et Upsilon, l'autre performance à relever est celle de Sidney Dufresne, associé à Tresor Mail, pour sa première participation au circuit Event Rider Masters. Après avoir été 6e au CICO 3* de Tattersalls, le couple signe son meilleur classement en 3* en prenant une excellente 4e place. "J'aurai voulu faire mieux sur le dressage, mais je n'ai pas très bien monté le galop. On a fait deux trois petites erreurs mais je suis très content du cheval", reconnait le cavalier de Maison-Lafitte. D'autant que derrière, seuls Sidney et Tresor ont réussi à garder les points du dressage en signant notamment le seul maxi sur le cross. "Techniquement parlant, ce n'était pas insurmontable comparé à ce qu'on avait déjà pu rencontrer sur d'autres cross. C'est vrai qu'il fallait aller vite et c'était ça la principale difficulté. Trésor s'est super bien comporté. A aucun moment il n'a été dans le rouge ou a demandé à lever le pied". Une belle performance pour le cavalier dont l'autre cheval Reliquaire enchaine les coups de malchance. "Il est revenu avec un virus de Badminton donc il a été arrêté. Il était remis au travail mais a glissé sur la route et s'est fait mal au grasset. On va attendre que tout revienne en ordre, mais il a un peu accumulé les tuiles". Pas de quoi remettre en question une éventuelle sélection pour les championnats d'Europe puisque "Reliquaire est un bon compagnon pour faire de belles épreuve, mais si il y en a un qui doit être sélectionné pour les Europe, ce sera Tresor. On a travaillé pour ça, maintenant c'est au staff de choisir quels couples iront là-bas".

Retrouvez tous les résultats de Barbury ICI