Tim Price ne laisse de miettes à personne à Burghley
lundi 03 septembre 2018

© Scoopdyga (archives)

Le Néo-zélandais Tim Price a remporté le CCI 4* de Burghley associé à Sky Boy. Il devance le Britannique Oliver Townend sur Ballaghmor Class et son compatriote Andrew Nicholson avec Swallow Springs.

Le Néo-zélandais Tim Price a su tenir la pression au CCI 4* de Burghley, confirmant l'avance qu'il avait pris à l'issue du cross. Associé à Sky Boy, le Néo-zélandais a signé l'un des huit parcours sans-faute sur l'hippique, s'offrant une jolie revanche sur sa cinquième place de l'an passé. Il termine ainsi avec un total de 27.3 points, devançant ainsi le Britannique Oliver Townend sur Ballaghmor Class (31.9) et son compatriote Andrew Nicholson sur Swallow Springs (32.1).

Une victoire qui vient achever une saison des plus prolifiques pour Tim mais également pour Jonelle, son épouse. À eux deux, ils ont remporté les CCI 4* de Burghley, Luhmuhlen et Badminton. Sans oublier ce weekend sa dixième place avec Bango, sa jeune recrue. "C'était une super année !", s'est-il réjoui. "Sky Boy méritait cette victoire, nous avons si souvent été deuxièmes ou troisièmes. Enfin remporter une grande compétition est fantastique. Cette victoire signifie beaucoup et je suis très fier de lui."

Il y avait sans doute un peu plus de déception du côté d'Oliver Townend, qui remettait son titre en jeu avec Ballaghmor Class. "Il est toutefois très régulier. Il n'a que onze ans et cela fait déjà plusieurs années que je dit partout que c'est un bon cheval et il l'a encore prouvé aujourd'hui. Pour moi, il est devenu un grand cheval aujourd'hui, même s'il a gagné l'année dernière." Quant aux géant néo-zélandais, troisième, il a fait une belle remontée alors qu'il pointait à la cinquième place après le cross pour le premier CCI 4* de son cheval. "Je suis très content de lui. Il était un peu distrait par la foule durant l'hippique à Blenheim l'an passé et il avait fait trois fautes. Il était encore un peu vert cet été à Bramham, mais aujourd'hui, il était parfait. Il a un peu regardé l'écran, ce qui a causé sa faute, mais il est bien revenu quand je lui ai demandé de se concentrer."

Côté Français, c'est Camille Lejeune qui a signé la meilleure performance avec Tahina des Isles. Trentième après le dressage, le couple remonte à la vingt-quatrième place après le cross pour terminer seizième (47.5). Déception pour Cédric Lyard, éliminé sur le cross avec Qatar du Puech Rouget. Une chute qui est toutefois sans gravité pour le couple. Quant à Pascal Leroy, il a préféré lever la main sur le fond avec Minos de Petra.

Les résultats ICI

Johanna Zilberstein