Absence de la France aux JEM : le monde ne comprend pas cette décision
jeudi 23 août 2018

© Images'Inn/Éric Knoll

Si les Français restent pour la plupart bien incrédules face à la décision de la Fédération française d’équitation de ne pas envoyer d’équipe de France de dressage, les étrangers aussi ne comprennent pas ce choix, comme le prouvent les réactions des différents médias. Tour d’horizon des articles étrangers.

Il n’y a pas qu’en France que la décision de la Fédération française d’équitation de ne pas envoyer d’équipe de France de dressage aux Jeux équestres mondiaux surprend. À l’étranger aussi, ce choix passe difficile. Ainsi, le site néerlandais Der Hoefslag parle d’une décision ’’remarquable’’ avant d’évoquer particulièrement la déception de Morgan Barbançon-Mestre, devenue Française il y a quelques semaines dans l’objectif de participer aux Jeux mondiaux, et qui a un passé commun avec les Pays-Bas puisqu’elle notamment travaillé avec Anky van Grunsven. ’’Je savais que je ne pouvais pas gagner de médaille à Tryon, mais je pense que j’aurais pu courir le Grand Prix Spécial’’, rapporte le site néerlandais. 

De son côté, le site allemand St-Georg va plus loin, rappelant que, même dans la plus grande difficulté, jamais la France n’a renoncé à avoir au moins un représentant à chaque grande échéance, qu’elle soit mondiale, olympique ou européenne.’’La France n’est pas qu’une simple nation’’, écrit le journaliste Jan Tönes. ’’Depuis toujours, un cavalier de l’équipe de France s’est aligné dans le Grand Prix des grandes échéances. Récemment, ce fut Karen Tebar et Jessica Michel, qui se sont illustrées. Aux JEM de Caen en 2014, c’était Marc Boblet qui, bénéficiant du forfait d’Isabell Werth, avait accédé au Grand Prix Spécial’’, rappelle-t-il.

De l'autre côté de l'Atlantique, les Américains parlent d'un "choc de la part du pays qui accueillait les derniers JEM en Normandie, il y a quatre ans", ainsi que l'écrit le site Dressage-News, qui rappelle également que "Tryon sera seulement le deuxième des huit championnats du monde où la France ne sera pas représentée en dressage". Pour le site américain, "la Fédération n'a pas donné d'explications sur sa décision", alors que "la France avait engagé le maximum de couples" il y a trois semaines.