Bon début de saison à Lier pour Karen Tebar

vendredi 04 mars 2016

  • imprimer

Plusieurs Français ont débuté la saison internationale cette semaine. L’un était à Jerez de la Frontera (Esp) le week-end dernier, Alexandre Ayache, un autre est à Dortmund, Ludovic Henry, et quatre au concours indoor 3 et 4* à Lier en Belgique, Marie-Emilie Bretenoux, Julia Chevanne Stéphanie Brieussel et Karen Tebar.

Aix 2015- Karen Tebar largeL

FFE/PSV

Karen Tebar et Don Luis restent sur une victoire au CDI de Liers

Nous aurons l’occasion de revenir sur les prestations des uns et des autres, mais c’est avec la meilleure Française aux championnats d’Europe que nous choisissons de commencer, puisque Karen Tebar démarre la saison comme elle a fini la précédente, en étant la leader tricolore lors de la première cession de Lier avec Don Luis (onze ans par Dimaggio) : 3e du GP avec 72,04% et 4e du GPS avec 70,21%. Le couple participera tard ce soir, après 22h, au GP 4* du circuit World Dressage Master, tout comme Stéphanie Brieussel avec Amorak (Special D).

Le travail hivernal de Don Luis
Le travail hivernal que Karen avait souhaité montrer lors du rassemblement des cavaliers JO/JEM organisé le 19 janvier par la FFE au Mans semble avoir porté ses fruits. Elle n’avait pas pu le faire à l’époque, car 1,50m de neige chez elle près de Stuttgart  l’avait empêchée de faire le voyage avec Don Luis et Ricardo (douze ans par Ragazzo) qu’elle monte depuis cet été. Les bonnes moyennes obtenues à Lier viennent donc de montrer que ce travail a été profitable.
Don Luis avait eu quatre semaines de vacances après Aix la Chapelle,  « c’est à dire au pré, mais pas trop car il grossit, des longes, des balades et une heure par jour d’assouplissement et de stretching ». Puis il avait repris réellement le travail mi-septembre,
de manière à bien préparer le CDI de Stuttgart où il avait obtenu  74,3% dans le GP, mais connu un problème dans le piaffer du GPS sans que cela n’ait de grosse conséquence sur le reste de son travail. « Il y a montré qu’il s’était beaucoup amélioré surtout dans les appuyers, les trots allongés, où il a pris de la force. En fait, le problème au piaffer venait d’une faute de préparation, car nous avons essayé de piaffer plus sur place encore. Il était très haut dans ses piaffers, car il donne toujours beaucoup en concours, et sur  le premier du GPS, il recule un peu et les deux autres n’étaient pas fluides. »
Après ce dernier concours 2015, le travail de l’hiver avait repris, toujours avec Ian Nivelle qui vient deux fois par mois chez Karen. En saison, entre le suivi à la maison et le suivi en concours, Ian Nivelle est présent environ quatre à cinq jours par mois auprès du couple. Tout comme il l’est aussi pour Ricardo, le deuxième cheval de Karen qui devait faire avec lui son premier concours à Lier. Malheureusement Ricardo s’est légèrement blessé la semaine précédente à la maison et ses débuts sont donc reportés à Stadl Paura (Aut) début avril. « Je n’ai pas fait de concours avant, car il est très chaud et j’aime mieux que ça se passe très bien entre nous avant de concourir. Je préfère former un bon couple. Sa précédente cavalière (l’Espagnole Carmen Naesgaard, ndla) était très grande et très mince, ajoute Karen en souriant, donc cela lui faisait un gros changement. Maintenant il est à ma façon ».

La préparation des JO
En prévision des JO, Karen envisage un concours toutes les trois ou quatre semaines avec Don Luis. Après Stadl Paura, elle suivra le programme de sélection prévu par la FFE et ira à Hagen (22-28 mars), Compiègne (CDIO, 19-22 mai) puis Rotterdam (22-26 juin). Avant le tout dernier, les Masters à Vierzon (7-10 juillet).
Si la préparation de Don Luis a donc bien commencé dès cet hiver, en ce qui concerne sa cavalière, comme ses collègues susceptibles d’aller à Rio, elle est suivie par le médecin fédéral Eric Favory. Au niveau alimentaire, « nous n’avons plus de consignes comme nous en avions eues lors des précédentes grandes échéances », ce qui convient bien à cette gourmande ! En revanche, Karen n’oublie pas sa préparation physique : « Un mixte de Pilates avec de la gymnastique, du cardio-training, un peu de yoga et du stretching. C’est un programme établi par mon entraîneur personnel aidé par un médecin du sport qui monte aussi à cheval et qui me connaît depuis que je suis toute petite, quand je faisais de la voltige. Je fais cela tous les jours 20 à 30 mn, et une heure deux fois par semaine ». 

Marie-Hélène Merlin

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr