CDI 3* : Carl Hester survole la piste de Compiègne

dimanche 22 mai 2016

  • imprimer

Le grand prix free style Haras nationaux du CDI3* a clôturé en beauté la soirée du samedi sur le terrain d’honneur de Compiègne. Carl Hester s'y est imposé, emportant ainsi les 3 épreuves du CDI 3*. Chez les jeunes, l’Espagnol Juan Matute Guimon remporte 4 épreuves en 3 jours.

Carl Hester Nip Tuck largeL

Scoopdyga

Carl Hester et Nip Tuck ont survolé les difficultés du CDI 3* de Compiègne

Ils étaient 15 au départ du Grand Prix Freestyle du CDI 3* hier. Auréolée de deux victoires sur ce même terrain les jours précédents, l’Allemande Kathleen Keller donne le tempo sur un Dirck Tracy (old) détendu, avec des musiques toniques bien liées et elle obtient 73 078. Elle reste en tête jusqu’à l’arrivée du Suédois Patrick Kittel montant Delaunay (old). Une technique parfaite, une mécanique bien huilée sans faute ni hésitation dans les transitions : 75 225. La ferveur monte dans les gradins restés bien garnis. Puis entre en piste le champion olympique britannique Carl Hester avec Wanadoo (hann). Il cale les musiques pile en harmonie avec les figures, les choisit plus sentimentales que son confrère scandinave et change de son sans rupture. Subtil. Wanadoo est aérien, élastique, efficace, élégant, fluide, très allant : tout y est. Un régal ! Les notes artistiques s’envolent jusqu’à 80 et le couple récolte une moyenne de 77 475.

Après le grand prix et le grand prix spécial, Carl Hester s’offre sa 3e épreuve. Il a tout gagné du CDI3* à Compiègne.Patrick Kittel est 2e devant Kathleen Keller et la Luxembourgeoise Véronique Henschen sur Fontalero, l’Irlandais Roland Tong avec Rybrook Ambience, Le Finlandais Henri Ruoste avec Roble. Nicole Favereau place Ginsengue en 7e position avec une note de 69 300.Carl triomphe comme il l’a fait aussi au bar à champagne où se pressait la foule des grands jours en fin d’après-midi quand il a dédicacé ses livres ... avec le même sourire accroché aux lèvres !

Sur les deux pistes parallèles se déroulent les concours U25, jeunes cav, juniors et poneys. Là c’est l’Espagnol Juan Matute Guimon qui imprime sa marque. S’il a remporté deux épreuves vendredi, il en prend également deux hier. Il est partout. Il est en tête. Il gagne le grand prix U25 sur Quantico Ymas avec 70 628 devant la Belge Laurence Roos montant le BWP Fil rouge et la Suédoise Sanna Nilsson présentant Lennox (westh). Juan gagne aussi en jeunes cav sur Dhannie Ymas (hann) avec une moyenne de 73 559, battant largement la Néerlandaise Jasmien de Koyer et Sa KWPN Esperanza (72 105) et la cavalière russe Aleksandra Maksakova montant l’Oldbengourg Scampalo 6 (71 906).

Vivant aux Etats-Unis à Wellington, à 18 ans, Juan jubile. C’est sa première sortie en Europe cette saison. Heureux comme pas deux après l’U25 : « Quantico est fort, courageux, ambitieux. Il écoute vraîment, au cours de l’épreuve je l’ai senti léger, doux, délicat alors j’y ai cru. J’ai la chance d’avoir une bonne équipe autour de mon coach et père, qui me permet de monter six chevaux par jour avant d’aller au lycée. Toutes mes montures sont achetées au maximum à deux ans, c’est la clé du succès car si je ne connais pas tout de mes chevaux, j’en connais presque tout, toutes les qualités et tous les soucis et comment les corriger ... »

Chez les juniors, la Néerlandaise Mercedes Verwey et sa KWPN Wiolita ont battu la Suissesse Naomi Winnewisser qui présentait deux montures. Elle est 2e sur le Hannovrien Fuerst Rousseau avec 70 746 contre 71 798. La Belge Laura Luyten suit avec son Dark Chocolate. Les six Français sont groupés derrière Pauline Roth et le Hannovrien Wyoming à 67 015 puis Lana Portejoie à 66 667. Derrière s’installent Phililippine Leclercq/Kallgazel du Maupas, Paul Lautier/Rossini, Hanna Chevanne/Wineyard et Jules Cadusseau/Gayento vh Bloemenhof dont c’est la première saison à cheval (65 920). Tous en hausse. Hyperconcentrés, avec de beaux moments, des chevaux en place, qui évoluent bien. Bref, un travail propre mais quelques soucis de transitions et de régularité. Et des juges internationaux implacables. « Trop dur » « on peine » « ils sont terribles » entend-on à la sortie. Mais les coaches tempèrent leur déception : « Ça monte, certains juges ont mis des 67, 68... »

Dans la catégorie U25, la meilleure Française se révèle être Hélène Legallais, qui place le KWPN Unique en 8è position à 66 581. Corentin Pottier est 10è avec Gotcha (hann) à 64 070.

Retrouvez tous les résultats ici

Elisabeth Gillion

Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr