CDI*** Saumur : Hester, bien sûr !

jeudi 02 mai 2013 - Pays de la Loire

  • imprimer

Champion d’Europe et olympique par équipe, Carl Hester a remporté haut la main ce premier Grand Prix saumurois avec Dances with Wolves, devant une compatriote et la Française Karen Kebar avec Florentino. Pour elle comme pour le champion britannique, ces résultats sont l’œuvre de la patience.

saumur 2013 Carl Hester et Dances with Wolves largeP

Les Garennes

saumur 2013 Karen Tebar et Florentino largeL

Les Garennes

Carl Hester et Dances with Wolves

Karen Tebar et Florentino

previous video next video

Dances with Wolves est tout le contraire d’Uthopia. Grand et costaud, ce Oldenbourg de onze ans est d’un tempérament inquiet, nerveux et son cavalier a dû aller lentement avec lui pour arriver au Grand Prix seulement cette année. Mais de Vidauban où il tournait son premier GP il y a deux mois à Saumur aujourd’hui, désormais Carl Hester peut demander un peu plus à chaque fois à son grand émotif, ce qui lui a valu aujourd’hui la moyenne de 73,06, loin devant Nikki Crisp et Pasoa, 69,38, et Karen Tebar 68,85. Concernant son cheval Florentino, c’est un accident qui a retardé l’arrivée au Grand Prix de ce fin hanovrien désormais âgé de douze ans. Après avoir attaqué le grand tour en 2010, Karen n’a pu l’engager dans son premier Grand Prix qu’à Vidauban en 2012 après une année blanche en 2011. Depuis, Florentino a fait une dizaine de concours et grignote petit à petit les points qui le rapprochent des meilleurs. Le couple ira à Vidauban (17-19 mai), dans le CDI 3* ou le CDIO selon la sélection pour l’équipe que Jan Bemelmans donnera à l’issue du CDI saumurois, puis prendra une pause « car nous avons fait des concours toutes les deux ou trois semaines depuis le national de Kreuth (Bavière) en début de saison », annonce Karen.

Jugements encore difficiles
Dans ce trio de tête, seul Carl Hester a fait l’unanimité des juges. Derrière, les petits écarts peuvent devenir grands lorsque l’on descend dans le classement : 12 places entre le juge américain et le juge danois pour Ralo, auteur avec Laurence Sautet d’une présentation régulière (un couple lui aussi en progression au fil de ses sorties depuis un an, qui termine ici 10e avec 66,89), 13 places d’écart pour son suivant immédiat, le très spectaculaire Numberto (un fils de Negro) sous la selle du seul Espagnol présent à Saumur (si l’on excepte la Topiberian.com qui retransmet toutes les reprises de la carrière d’honneur sur le net). Dans une moindre mesure, Jean-Philippe Siat, auteur d’une très jolie reprise, fluide, active avec Tarski (11e ex æquo avec Numberto, 66,53%) fait lui aussi un peu les frais de ces petites mésententes entre juges.
Ces écarts révèlent certainement la difficulté pour eux de se trouver confrontés à des chevaux de niveau aussi disparates et plutôt moyens dans l’ensemble (4 couples seulement au-dessus de 68%, 6 dans les 67), mais quel casse-tête pour les cavaliers concernés qui souhaitent savoir à quel jugement se fier. Et une confirmation en tous cas pour un de nos ex-cavaliers olympiques, présent à pied, Marc Boblet, qui préfère présenter Noble Dream dans des concours où les jurys et la concurrence sont plus homogènes plutôt que de courir ce risque de jugements par trop déséquilibrés. Autre cavalière olympique, Jessica Michel présentait pour la seconde fois son talentueux Daimler en Grand Prix. Rien n’a eu l’air facile, tout a manqué d’activité. Ce n’était pas un jour avec, ou le cheval n’est pas encore tout à fait prêt pour ces difficultés. Toujours est-il qu’il termine avec 63,36 alors qu’il avait obtenu 66,78  au Mans il y a un peu plus d’un mois.
Les deux autres meilleurs Français derrière Karen Tebar ont été Jacques Albeck (8e avec 67,0 !), qui travaille depuis un peu plus d’un an son Collin, non plus avec Dolf Keller mais avec Hartwig Burfeind, et Claire Gosselin. Mais un mariage l’empêchant de continuer dans le GPS de samedi, et le règlement l’empêchant de n’engager que dans le Grand Prix, la cavalière de Karamel de Lauture a dû se contenter d’ouvrir cette qualificative pour le GPS « en démonstration ». Ce qu’elle a très bien fait, avec un 68,60 à la clef.
Demain le Grand Prix (qualificatif pour la Libre) commencera à 15h, un rendez-vous à ne surtout pas rater puisque le premier couple sera ni plus ni moins que la championne olympique Charlotte Dujardin avec le cheval de son coach, Uthopia. De l’émotion en perspective ! Marie-Hélène Merlin

résultats ici

Photos par www.photos-lesgarennes.com

Marie Hélène Merlin

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr