CDI*** de Saumur : Mission accomplie pour Stéphanie Brieussel et Amorak
vendredi 23 septembre 2016

Stéphanie Brieussel et Amorak
Stéphanie Brieussel et Amorak © Catherine Roux

Si les Danois ont trusté deux des trois marches du podium, Stéphanie Brieussel de retour en concours après les JO de Rio, réalise un excellent Grand Prix, terminant 2ème avec Amorak derrière Andres Dahl et devant Ulrik Moelgaard

Le plateau du concours de dressage de Saumur n’est pas des plus relevé cette année mais, plusieurs cavaliers ont un palmarès éloquent. La Française Stéphanie Brieussel et le danois Anders Dahl étaient présents aux J.O. de Rio, le Britannique Gareth Hugues est vice-champion par équipe aux Jeux Equestres Mondiaux organisés en Normandie, en 2 014, et le Britannique Emile Faurie a disputé à plusieurs J.O. C’est finalement Anders Dahl avec l’olympique Selten HW qui s’impose, dans le Grand Prix. Mais, on retrouve trois cavalières Françaises à la remise des prix.

Stéphanie Brieussel, seconde du Grand Prix, était tout sourire en sortie de piste : « Amorak a très bien récupéré des J.O. et je suis venue pour préparer l’étape Coupe du Monde de Lyon qui aura lieu en indoor comme ici. Je suis ravie, Amorak a été très sage et concentré ». Claire Gosselin (5e) était émue de la très belle reprise de son fidèle Karamel de Lauture, âgé de 18 ans, qui doit bientôt prendre sa retraite. L’écuyère du Cadre noir, Pauline Vanlandeghem, qui avait annoncé avant la compétition : « Mon objectif est de dépasser les 70 % » échoue pour quelques dixièmes de points mais s’adjuge tout de même la 6e place. Il lui reste encore le Grand Prix Spécial qui aura lieu dimanche à partir de 10 h 45 pour atteindre son objectif. La reprise de Ginsengue sous la selle de Nicole Favereau a été diversement appréciée puisque les juges la placent entre la  3e et la 20e place. Elle prend la 10e place, avec une note de  68.02, juste devant sa fille Marine Subileau et Talitie (67.9).

Bonne  entrée en matière de Bourgeret et Sanssouci

Dans la reprise Saint Georges du CDI, on retiendra les bons comportements de Rémy Bourgeret, second avec Sanssouci (par Sir Donnerhall) derrière la belge Hologne-Joux (Warhol), et, du saumurois Alain François, ancien écuyer du Cadre noir, qui réalise la deuxième meilleure performance Française (6e avec Sir Diamant par Don Romantic), un cheval qui participe à sa deuxième compétition de dressage

Résultats ici

Photo d'archive