CDI3* Pikeur Les Français en bonnes places

mercredi 04 décembre 2013 - Paris Villepinte

  • imprimer

Le CDI3* de Paris-Villepinte s’est conclu ce mardi 3 décembre sur un Grand Prix Libre de belle tenue avec 4 Français parmi les 8 classés sur les 15 partants de l’épreuve. Si la Finlandaise Terhi Stegars gagne, c’est de peu devant Marc Boblet (à écouter en interview) Jessica Michel décroche comme dans le Grand Prix, une belle 3e place, Ludovic Henry et Alizée Froment se classant respectivement 6e et 8e.

salon 2013 cfi remise des prix largeL
salon 2013 Terhi Stegars et Axis TSF largeP
saon 2013 Marc Boblet et Noble Dream largeL
salon 2013 Jessica Michel et Riwera largeP
salon 2013 Alizée Froment et Mistral du Cossoul largeL

Remise des prix du CDI PIkeur

Terhi Stegars et Axis TSF

Jessica Michel et Riwera

Alizée Froment et Mistral du Cossoul

previous video next video

Après la reprise de Marc Boblet, moins magistrale que la veille, la Finlandaise, qui passait en dernier et qu’il avait largement distancée dans le Grand Prix, semblait bien avoir une petite chance de prendre sa revanche. Dès le début, son expérimenté Axis TSF (Sixtus), quatorze ans, était à la hauteur du challenge et le beau dessin ainsi surtout que la difficulté du travail au galop, que le couple attaquait par une double pirouette après l’avoir commencée au piaffer, allait faire la différence : 76,22 pour l’un et 76,45 pour l’autre.

Victoire de Terhi Stegars
Peu connue, cette professionnelle de trente-neuf ans, installée au Luxembourg où elle gère les quarante chevaux de l’Ecurie A Bis Grand Prix de la famille Kaiser, monte cet étalon trakhener depuis ses 4 ans et s’entraîne depuis trois ans avec sa célèbre compatriote Kyra Kyrklund et l’Anglais Richard White. Elle inaugurait ici une nouvelle Freestyle dont elle n’avait eu la musique que cinq jours auparavant « d’où quelques petits problèmes de synchronisation, reconnaît-elle, très heureuse d’avoir réussi son meilleur score. J’espère que cela ira mieux à Londres, car j’aimerais me qualifier pour la finale Coupe du monde après avoir fait aussi Hertogenbosh et Neumunster ». Autre objectif de Terhi Stegars, les Jeux mondiaux, mais les places sont chères dans son pays. D’ailleurs, si elle avait participé aux championnats d’Europe de Rotterdam en 2011, elle n’était pas à Herning cet été. Un autre concurrent de cette épreuve affiche sans réserve les mêmes ambitions, mais avec les Jeux asiatiques en plus, le Coréen Dong-Seon Kim. Etudiant en sciences politiques dans le New Hampshire (USA), il fait de fréquents voyages en Europe chez Hubertus Schmidt, sa base technique, où il a renvoyé récemment trois de ses quatre chevaux dont Bukowski et où il vient de passer les deux dernières semaines. Décidément très agréable à voir évoluer, ce jeune Coréen a présenté une Libre de bonne facture, pas trop payée, avec notamment un travail au galop très enlevé sur Gangnam Style, le succès mondial d’un autre Coréen, PSY, parfaitement adapté à son cheval. Il termine 7e avec 70,75, un micron devant Mistral du Coussoul et Alizée Froment, 70,70 ! Le couple provençal réalise donc une belle performance, passant même devant Hubertus Schmidt, 4e du GP, mais Imperio était un peu plat, fatigué comme d’ailleurs quelques autres concurrents.
Ce n’était pas le cas d’After You, pour lequel Ludovic Henry a su composer une Libre habile qui met son passage très expressif en valeur en en masquant le défaut actuel, son balancement, qui lui coûte cher en reprise imposée. Plus en forme encore était Riwera de Hus, qui a fait un magnifique travail au galop avec des doubles pirouettes hyper régulières, les plus belles peut-être de cette épreuve, et des passages et piaffers plus fluides que dans le Grand Prix, même si l’ attitude était un peu fermée, nécessitée par la période de transition que connaît le couple dans le travail de ces airs relevés. Sa moyenne de 74,12 le met loin devant les 72,75 de Nadine Capellmann et Dark Dynamic, un bon cheval assurément mais qui gagnera à évoluer vers plus de légèreté.

Noble Dream bientôt réel !
Quant à Noble Dream Concept Sol, elle a bien sûr montré ses très beaux passages et trots allongés, mais « il n’y avait pas la magie d’hier, regrettait Marc Boblet, déçu de passer si près d’une seconde victoire. Elle était un peu plus plate et j’ai dû gérer l’équilibre, car il n’y avait pas assez de puissance derrière. J’ai dû composer davantage, mais ce qui me fait plaisir c’est que même en devant composer, elle prend des points. Et puis ce qui est très positif, c’est sa sérénité ». Et il en a fallu  à la délicate fille de Caprimond, car le texte de sa Libre est difficile et elle a tout accepté sans renâcler.
Malgré l’absence de quelques vedettes qu’attendaient les organisateurs, dont Hans Peter Minderhoud et Carl Hester, ce CDI était donc de bonne facture avec quelques très bons chevaux « dont deux très charismatiques pour la France, Noble Dream bien sûr mais aussi Riwera », relève le président du jury, Jean-Michel Roudier. Il note aussi avec enthousiasme qu’avec « Amorak (Stéphanie Collier) et Robinson de la Font (Arnaud Serre) qui participaient à un stage de démonstration avec Jan Bemelmans juste après la RLM, le public a pu constater que la France a désormais quelques atouts dans son jeu ». Quant au concours, avec si possible l’intégration à un week-end, le gommage des petits défauts inhérents à une première, l’ajout éventuel du petit tour pour que les cavaliers puissent venir avec deux chevaux, et surtout une amélioration des dotations, il ne devrait pas avoir de mal à attirer les vedettes du circuit, car tous ceux qui ont essuyé les plâtres ont apprécié l’accueil, les écuries, les sols et le cadre prestigieux, qui est celui du Gucci Paris Masters. Sans parler du jury dont 3 des 5 membres étaient des 5*, soit le plus haut niveau possible.

résultats ici

Ci dessous interview de Marc Boblet

Marie-Hélène Merlin

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer

0Commentaires

JEAN MICHEL R | 04/12/2013 23:45
Bon article, merci Marie-Hélène! Une petite rectification -seulement dans la dernière phrase- pas 3, mais 4 juges 5* (et un "3*" comme le prévoit le règlement): Eddy de Wolff (NED) a été récemment promu, et pour être juste (pour un juge, c'est souhaitable...) je citerai aussi le troisième couple que j'ai vu évoluer avec Jan,Swing de Hus (Julia Chevanne)
Jean-michel roudier


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr