CDIO Rotterdam : Parzival, retour gagnant

jeudi 19 juin 2014

  • imprimer

En l’absence des Allemands et des meilleurs Britanniques, les Pays-Bas, chez eux, ont plus que dominé le Grand Prix de ce CDIO 5*, Parzival et Adelinde Cornelissen en tête. Jusqu’à son dernier équipier, la France a espéré une 3e ou plus sûrement une 4e place, mais elle a dû se contenter de la 6e.

rotterdam 2014 Parzival et Adelinde Cornelissen largeL

FEI / Dirk Caremans

rotterdam 2014 c largeL

FEI / Dirk Caremans

rottedam 2014 Arnaud Serre et Robinson de Lafont de Massa largeL

Anne Sophie Massa

rottedam 2014 Arnaud Serre et Robinson de Lafont de Massa largeP

Anne Sophie Massa

rottedam 2014 Arnaud Serre et Robinson de Lafont de Massa largeL

Anne Sophie Massa

Parzival et Adelinde Cornelissen

FEI / Dirk Caremans

Arnaud Serre et Robinson de Lafont de Massa

Arnaud Serre et Robinson de Lafont de Massa

Arnaud Serre et Robinson de Lafont de Massa

previous video next video

Une fois de plus le sort est méchant. Avec seulement une sortie à l’extérieur, aux Bréviaires la semaine dernière, Noble Dream est entrée sur le terrain avec l’air relativement calme. Les 7 et les 8 se sont alignés jusqu’au premier piaffer, sauf pour le reculer de travers. Le passage était un peu grand et donc la transition difficile vers le piaff qui se solde par un 2,2 car la demoiselle a refusé tout net la difficulté. Marc Boblet gère calmement le problème, mais le reste s’enchaîne mal, les fautes se cumulent au trot ou au galop. La jument n’est plus vraiment en connexion avec le cavalier qui finit la reprise comme il peut, avec un vilain 64,10 à la clef, là où tout le monde espérait bien plus de 70% sans exagérer. « La jument était top depuis trois jours. Hier j’ai même travaillé au milieu de dix-quinze chevaux d’obstacle. Je suis entré au pas sur le terrain, elle était calme, mais dès que j’ai commencé le trot, j’ai senti que ça allait être dur. Et je ne l’ai jamais sentie durcie à ce point, surtout au galop. Je suis déçu car je sais que techniquement tout va bien, mais je subis son caractère. Il faut aussi que la tête aille bien. Je ne sais pas quel programme nous allons fixer, mais il faut qu’elle reprenne ses marques en extérieur. Et une chose est sûre, nous n’irons pas à Aix la Chapelle où j’étais invité. Ca ne sert à rien, car nous ne sommes pas prêts ».

Robinson coquin mais 8e quand même !

Devant cette grosse contre performance, comment se réjouir sans réserve des bons résultats des autres. Et pourtant, la 8e place de Robinson de Lafont Massa (seul 9 ans de l’épreuve !) et Arnaud Serre avec 69,86 de moyenne est à mettre au rang de ceux-ci. « Robinson a été un peu coquin, a un peu regardé à droite à gauche, mais je commence à bien le connaître et j’ai géré ». Notamment les allongements au trot en mettant le cheval un peu bas, un peu trop pour espérer des 7, mais en évitant ainsi d’hypothéquer le reste de la reprise et ses jolis changements de pied au temps bien en avant ou les piaffers passages, même si les points peuvent encore monter un peu dans ces airs relevés.
Le Lusi n’est pas à son maximum et c’est aussi la caractéristique des autres chevaux de l’équipe. Noble Dream, évidemment, mais aussi After You et Lights of Londonderry. Du premier, 20e avec 66,38%,Jan Bemelmans dit qu’il « commence bien sa reprise mais qu’il a encore des problèmes au galop qui coûtent cher avec des fautes dans les changements de pied. Mais la progression est nette au passage où il se balance moins et au piaffer ».

Lights et After You continuent leur progression

Quant à Lights of Londonderry (17e, 67,90%), c’est la vraie révélation de ce concours. Non pas sur les aptitudes techniques du cheval, mais sur la force mentale du couple. Ni le cavalier ni le cheval n’ont été perturbés par cette grande arène, telle qu’aucun des deux n’en a jamais connue, si bien que, entrant sur le terrain et sentant son cheval se remonter beaucoup, Alexandre Ayache a décidé de le placer bas pour commencer d’où un travail au trot assez moyen : « Je voulais de toutes façons le monter soft sans lui sauter à la gorge. Il faut qu’il ait du plaisir à être en piste ». Avec quand même une évolution qui se confirme de mois en mois, notamment des piaffers et passages plus fluides, « mais selon les juges, avec des airs plus électriques je peux avoir 9 ou 6 comme à Compiègne. On va voir ce que ça va donner aujourd’hui ». La moyenne qu’affichait le tableau était en tout cas à plus de 7. Et tout le monde s’accorde à dire que le couple peut obtenir 3 ou 4% de plus en moyenne finale. Pour cela, le 10 ans étant aussi encore très jeune en expérience  - cinquième GP – la question est de savoir s’il faut le faire tourner (Fritzens dans quinze jours et/ou Vierzon) ou plutôt travailler tranquillement les points qui doivent l’être à la maison jusqu’à Deauville où Emmanuelle Schramm, DTN adjointe chargée du dressage, dit vouloir réunir tout le monde avant l’envoi des engagements nominatifs (huit couples) le 21 juillet. Tout le monde, c’est à dire tous ceux qui seront encore dans la course d’ici là parmi les onze couples du Groupe JO/JEM. Riwera y compris ? « Oui, même si elle est la plus expérimentée, puisqu’elle est la seule à avoir fait les JO ».

La France à la traîne, les Pays-Bas loin devant

Si la France est une fois de plus à la traîne, 6e avec 68,07% sur 7 équipes engagées, elle est tout de même dans le groupe des trois qui terminent entre 68 et 69% : la Belgique, 5e avec 68,11 et la Grande-Bretagne, 4e avec 68,38 loin derrière la Suède, 68,72 à un cheveu de son éternel adversaire et voisin, le Danemark, 69,92.
Loin, très loin devant, les Néerlandais, 79,74, grâce au combat des chefs, Adelinde Cornelissen qui reprend l’avantage sur Edward Gal qui l’avait devancée à l’Euro de Herning l’an dernier. Elle gagne nettement le Grand Prix comme il y a quinze jours à Arnhem où Parzival a fait le premier concours de sa saison 2014, avec une égale maîtrise et une précision de bijoutier dans le tracé de la reprise (un point faible pour les Français). Avec 81,48, alors que pas un seul 10 n’est sorti au passage ou au piaffer. Undercover lui en a eu et jusqu’au galop il devançait Parzival. Mais les nombreuses fautes au galop ont fait descendre sa moyenne à 80,78. Derrière, la jeune Daniela Heijkoop est meilleure de 0,30 point que Hans Peter Minderhoud. Son Kingsley Siro est plus expérimenté que le Johnson de son coéquipier ravi pourtant, « car c’est son meilleur résultat sur les neuf GP qu’il a dû faire jusque-là. Le cheval était content en piste ! » Quant au chef d’équipe, il était ravi aussi, on le comprend ! Mais il n’est pas sûr que cette équipe soit celle qui partira à Caen, car Arlando a fait grande impression dans le GP3* d’hier avec Diederick van Silfhout. Bienheureux Hollandais qui peuvent se permettre d’envisager de se priver d’un cheval à plus de 76% ! Tout en pouvant continuer à espérer se battre pour la médaille d’or mondiale et la remporter peut-être. Mais avec Totilas, revenu à la compétition avec Mathias Alexander Rath, et en très bonne forme comme nous le confirmait Ludovic Henry qui l’a vu à Kapellen et a été convaincu, l’Allemagne sera très forte aussi – encore ! - cette année.  Une fois de plus la compétition par équipe méritera d’être suivie à Caen, car l’Allemagne a gagné Herning l’an dernier avec 234,65 de moyenne, soit un peu moins que les 239,22 des Pays-Bas aujourd’hui. Chez eux et sans pression, certes.
Avoir, les interviews d'Alexandre Ayache et Araud Serre en cliquant ici

Résultats ici

Photo d'archive

A Rotterdam, Marie-Hélène Merlin

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr