CPEDI Somma Lombardo : victoire de la France dans la Coupe !
mardi 19 juin 2018

Victoire française Coupe des nations CPEDI Somma Lombardo
Cloé Mislin, Estelle Guillet, Thibault Stoclin et Fanny Delaval savourent leur victoire dans la Coupe des nations © FFE

Le circuit de préparation pour Tryon continue du côté des para-dresseurs tricolores et à Somma Lombardo, les Bleus ne pouvaient rêver mieux : Thibault Stoclin, Cloé Mislin et Estelle Guillet se sont imposés dans la Coupe des nations.

Thibault Stoclin sur Uniek*HEC en Grade I, propriété de l’association Handi Equi’ Compet, Cloé Mislin sur son propre cheval Don Caruso en Grade II et Estelle Guillet sur Magic des Meuryattes en Grade V, propriété d’Alain Guillet, avaient la tâche de représenter la France au CPEDI de Somma Lombardo. Avec 407,514 points, les couples tricolores ont porté la veste bleue avec brio et se sont imposés dans la Coupe des nations devant l'Italie (405,587 pts) et la Russie (404,664 pts). Une très belle performance, reflet des prestations individuelles de chacun et des nombreux podiums du week-end.

Fanny Delaval, chef d’équipe et Philippe Célérier, entraîneur et sélectionneur national, étaient ravis des cavaliers à l’issue de l’échéance italienne. « C’était un super concours, très intéressant pour les trois couples que nous avons emmenés. Uniek*HEC, le cheval de Thibault est revenu en pleine forme, il est bien suivi ce qui permet de retrouver le couple dans un bon niveau de performance. Ils ont enchainé les bons résultats ce week-end en prenant respectivement la 2e place et deux 3e places dans la Team Test (71,012 %), l’Individual Test (67,500 %) et la Freestyle (68,889 %). De même pour Cloé Mislin et Don Caruso qui continuent à progresser et à s’améliorer techniquement au fil des CPEDI, c’est de très bon augure pour le futur. La cavalière approche les 70 % dans la Team Test, elle décroche ainsi une 3e place. À souligner également, sa 2e place dans la Freestyle du dimanche (68,897 %).

Nous avons aussi été très impressionnés par Estelle, dans le Grade V. En vraie sportive, elle se donne à fond pour atteindre ses objectifs et on voit la construction de son travail et les efforts aboutir. Son cheval évolue également et cela paye dans la notation puisqu’elle termine sur chaque podium des épreuves disputées (3e, 2e, 3e) et obtient notamment une belle moyenne de 69,667 % dans la Freestyle. [...] Nous sommes satisfaits puisqu’on voit que le travail de fond commence à porter ses fruits, les cavaliers ont pris conscience du travail à faire entre les compétitions. Afinn d’aller encore plus loin dans notre accompagnement et aider nos cavaliers à progresser encore, le juge international Carlos Lopes va être consultant pour l’équipe de France de para-dressage. Il apportera ainsi son regard technique et nous accompagnera dans l’analyse, l’expertise et la stratégie. C’est très important pour les athlètes d’avoir un vrai retour technique en fin de reprise par exemple. »

A noter que Camille Jaguelin, qui devait initialement être du voyage, n'a pu se rendre en Italie suite à une légère blessure de sa jument Wimke. Le jeune cavalier n'a pourtant pas raté une miette de la compétition, partageant avec enthousiasme les résultats de ses coéquipiers sur les réseaux sociaux. Bel esprit d'équipe !

Les para-dresseurs iront ensuite au CPEDI 3* de Uberherrn, dernier acte du parcours de sélection pour les Jeux équestres mondiaux de Tryon. Les cavaliers français ont donc rendez-vous du 5 au 8 juillet pour défendre leurs chances. La sélection finale des quatre couples et du réserviste sera connue à l’issue de la compétition allemande.