Ch-EU Aix: des raisons d’y croire

mercredi 12 août 2015

  • imprimer

La France n’est certes pas 6e à l’issue du premier jour mais 7e à moins de 2 points de la 6e place convoitée pour la qualification olympique directe. Ludovic Henry et Pierre Volla ont fait leur job en décrochant les 9e et 15e places de ce premier jour avec respectivement 68,65 et 70,35. A voir le bilan avec Emmanuelle Schramm, la DTN adjoint en charge du dressage.

Aix 2015- Pierre Volla et  Badinda Altena largeP

FFE/PSV

Pierre Volla et Badinda Altena

Pour le couple rhône-alpin Badinda Altena et Pierre Volla, cette performance est leur meilleure des cinq Grands Prix déroulés depuis qu’il est sorti pour la première fois à ce niveau en janvier dernier au Mans, dont un seul international à l’étranger, celui de la Coupe des nations de Rotterdam.

« C’est trop bon ! »

Et c’est au championnat d’Europe, sur ce terrain mythique d’Aix la Chapelle qu’il le réalise, ce qui rappelle Arnaud Serre qui obtenait l’an dernier le meilleur score de sa saison avec Robinson de Lafont Massa aux Jeux mondiaux à Caen. « C’est trop bon, …. c’est Enorme », s’exclamait le cavalier de trente-quatre ans, qui ne fait du dressage que depuis quatre ou cinq ans, à la sortie de sa reprise avant de se livrer à la joie et aux congratulations de son entourage. Selon lui, Badinda était un peu crispée autour du carré. Il a du coup décidé de faire redescendre la pression en prenant son temps ce qui a donné des sueurs froides au camp français, car il ne lui restait plus que deux secondes lorsqu’il entra enfin dans le rectangle !
Dès l’arrêt, on a senti que Pierre Volla était à son affaire, lui qui souriait aux Dix minutes, si heureux d’être là. Un arrêt bien d’aplomb, comme rarement, ce qui permettait au couple de commencer avec 74%. Il y eut ensuite quelques petites fautes, au reculer et aux 1 temps notamment, mais ce que le public, qui a beaucoup applaudi à la sortie du couple, a vraisemblablement retenu, ce sont les superbes passages et très beaux piaffers. Badinda, énergique et rapide derrière, semble déjà posséder parfaitement ces difficultés malgré son peu d’expérience. Et les juges se sont petit à petit laissé convaincre, les notes attribuées au passage ayant régulièrement grimpé au fil de la reprise pour atteindre 7,7 pour le dernier et 7,1 pour le piaffer, le détail des notes affichant quelques 8. Les juges ne la connaissent pas ou très peu et avaient besoin d’être convaincus, ce qui n’a cependant pas été le cas de l’un d’entre eux, la Suédoise Annette Fransen-Iacobeus qui lui octroie la moyenne de 66,80 (et la 17e place dans son classement personnel) alors que ses six autres collègues sont entre 70,10 et 72,10 (Jean-Michel Roudier). Un des écarts les plus importants relevés parmi les 35 concurrents du jour. Et il faut que ce soit, encore, sur un Français ! Mais il est vrai que, peu sortis, Pierre Volla et Badinda sont aussi peu connus, ce qui peut rendre un juge timide. Ceci étant moyenné, si ce n’est compensé, par la présence de ce jury très étoffé comme pour toutes les grosses échéances d’une saison. Lire sa réaction en sortie de piste en cliquant ici!

Ludovic Henry, premier coéquipier à passer, n’avait pas eu à subir cet avatar ce matin. Le Français domicilié en Belgique, auquel L’Eperon consacrait récemment un reportage dans le Supplément Dressage, a déroulé un Grand Prix sans faute – sauf un pas de trop au reculer, qui coûte cher, même si le coefficient n’est pas double sur cette figure de base – notamment pas de fautes dans les lignes de changements de pied, un ancien petit point faible d’After You. Le couple a exécuté des passages à 7 et un peu plus, des piaffers à 6,5/7 (sorties encore délicates), mais les 8 ne sortent pas. Bref, une reprise très propre, dont Jan Bemelmans se félicitait, mais qui manquait un peu du brillant habituel d’After You.
Outre une technique aboutie, une grande précision et aucune lacune, brillant, activité, expression sont les caractéristiques des chevaux de tête, y compris en ce premier jour. Voir sa réaction en sortie de piste en cliquant ici!

Classement très serré en tête

A commencer par le premier d’entre eux, le très bel étalon du Néerlandais Diederick van Silfhout, Arlando, kwpn de dix ans qui termine avec 75,81 soit un micron devant la Britannique Fiona Bigwood et sa très séduisante Gribaldi, Orthilia, dix ans également. Deux Allemandes suivent ce duo de près, Jessica von Bredow-Werndl/Unee BB et Isabell Werth/Don Johnson, ce qui permet à leur pays de prendre la tête du classement par équipe à l’issue de cette première journée de Grand Prix avec 150,10. Les Pays-Bas sont tout proches à 148,21. La Grande-Bretagne est très légèrement à l’écart avec 145,74, loin devant trois nations dans les 140, la Suède, la Belgique et l’Espagne. La France est à 138,98 à 1 point seulement devant le Danemark !
Réussira-t-elle à garder cette 7e place ? A en gagner une pour être sûre d’aller à Rio ? Aucun de ces deux challenges ne sera très facile à honorer, mais comme le leur proposait Pierre Volla, « A vous de jouer maintenant ! », Arnaud Serre et Karen Tebar auront à cœur de relever le gant.
Pour les aficionados français, ce premier enjeu les passionnera sans aucun doute. Un second, tricolore également, se jouera aussi demain : combien de Bleus qualifiés au GPS, Pierre Volla ayant une chance d’y être ? Mais comme tous les autres spectateurs, ils en auront un troisième à suivre avec attention, celui du podium, car ce soir rien n’est joué. Les deux étalons  noirs allemands, Totilas et Desperados (Matthias Rath et Kristina Sprehe) tiendront-ils tête aux deux kwpn des Néerlandais Edward Gal et Hans Peter Minderhoud ? Et Valegro prendra-t-il sa revanche sur Totilas qui l’avait battu ici même l’an dernier ? Et cela permettrait-il à la Grande-Bretagne d’améliorer son classement actuel ? S’est-on jamais posé autant de question en dressage ?! Il faudra attendre 19h30 pour avoir la plupart de ces réponses après le passage des 37 concurrents. Demain, les épreuves commencent en effet plus tard, 11h. Arnaud Serre et Robinson passent à 11h50, et Karen Tebar et Don Luis à 16h50.

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici!

Marie-Hélène Merlin

previous video
next video
Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr