Ch-Eu Dress: L’Allemagne largement en tête

mercredi 21 août 2013 - Herning (DAN)

  • imprimer

A l’issue de cette première journée de Grand Prix, qui s’est déroulé devant un public un peu plus fourni que le matin pour le saut d’obstacles, et après le passage de ses deux premiers concurrents, l’Allemagne reprend les commandes du dressage européen qu’elle avait perdues depuis 2007 et devrait les garder. La France est à une provisoire 8e place sur 14 équipes, juste derrière la Grande-Bretagne. Ecoutez l'Interview de Claire Gosselin.

 Isabell Werth-Don Jonhson, largeP

Scoopdyga

Claire Gosselin largeL

Isabell Werth et Don Jonhson

Claire Gosselin

previous video next video

On voit mal comment la Grande-Bretagne (7e àl’issue de cette première journée) pourrait garder son titre européen conquis en 2011 alors que son équipe était très forte et l’Allemagne affaiblie,d’autant que cette dernière, en tête avec 148,50 points devant le Danemark à141,59 et les Pays-Bas à 141,58 !) a encore ses deux meilleurs atouts à poser sur le rectangle, Helen Langehanenberg et Kristina Sprehe. La toute jeune et élégante Fabienne Lutkemeier (vingt-trois ans, nièce de Nadine Capellmann,championne du monde 2002 avec Farbenfroh), qui a remplacé Annabel Balkenhol, a déroulé une très jolie reprise (73,23% ), malgré un début un peu tendu et la reine Isabell (Werth) n’a pas failli à sa réputation (victoire du jour avec 75,21%), même si tout n’est pas harmonieux dans Don Jonhson,notamment pas son zigzag où les changements de pied accrochent un peu, tout comme dans les temps. Gareth Hughes, le remplaçant de Laura Tomlinson, a beaucoup moins bien assuré : « Je n’ai pas tourné un Grand Prix aussi mauvais depuis des années. D’habitude Nadonna donne le meilleur, mais là elle était tendue ». Heureusement pour son premier championnat senior, Michaël Eilberg (vingt-sept ans), le fils de l’international Ferdi, et Half Moon Delphiont compensé en signant une belle reprise à 72,26. Cette moyenne aurait d’ailleurs vraisemblablement pu être plus élevée, car il n’y a pas moins de 10 points d’écart (65,53 à 75,53 !). Il est vrai que cette jument, très souple et puissante mais qui semble n’avoir qu’une vitesse un peu lente, doit être assez difficile à juger.

Quant aux Pays-Bas, 3e à un micron du Danemark, s’ils peuvent encore envisager conserver ce pied sur le podium grâce à Adelinde Cornelissen et Edward Gal, atteindre la première marche ne pourrait se concevoir que sur une grosse contre-performance allemande demain. Aujourd’hui,Kingsley Siro (Danielle Heijkoop dont c’était le premier championnat) a bien tenu sa place de quatrième, mais Romanov et Hans Peter Minderhoud, pourtant assez bien évalués malgré une reprise pas trop fluide, n’ont pas rempli tout à fait leur contrat.

Les deb’s des premiers groupes

Si le spectateur a un peu dormi pendant le premier groupe de six concurrents, l’activité manquant légèrement, il s’est réveillé pour le passage d’une jeune Suisse de tout juste trente ans, Caroline Häcki-Rindlisbacher en selle sur un produit de l’élevage national, Rigoletto CH. Pour sa première grosse compétition, elle a très bien assuré et aurait même pu avoir quelques points de plus. Son équitation assez légère et la confiance qui semble régner dans le couple le rendent plaisant à regarder. Sa compatriote qui la suivra trois heures plus tard, monte elle aussi un cheval suisse (et ce depuis les épreuves jeunes chevaux d’Avenches) et est elle aussi novice à ce niveau.

Ce deuxième groupe était celui des débutants : outre Fabienne Lutkemeier, il comprenait aussi la Belge Julie de Deken, auteur d’une reprise agréable et bien sûr Claire Gosselin (vingt-huit ans comme la Belge). A l’entrée de ce couple sur ce terrain des championnats d’Europe, tous ceux qui ont connu l’engagement de Gérard Gosselin, père de Claire et époux deMarie-Hélène, pour l’élevage de dressage et la carrière de cavalière amateur puis professionnelle de sa fille, auront certainement pensé à lui. Mais le sport connaît d’autres émotions : « Depuis qu’il est arrivé ici, Karamel est un peu compliqué à gérer, et à Lyon, nous avions appris qu’il pouvait ne pas être très coopérant dans ces circonstances, se rappelle Christophe Saux,l’entraîneur du couple. Donc, il ne fallait pas prendre de risque. Claire a rempli son contrat, elle a bien monté. Mais bien sûr, sa reprise n’était pas aussi bonne que ce qu’elle avait fait à Fritzens (GP à presque 69%), et les notes correspondent au travail présenté ». Un travail très propre, mais Karamel est resté en dessous de ses possibilités notamment dans les allongements d’allures. Prudence oblige, comme l’explique Claire (voir vidéo).Toutefois, les notes d’ensemble nous ont semblé un peu basses, surtout celle de soumission, à 6,4 seulement.

Claire Gosselin et Karen Tebar ont assuré

En ce qui concerne Karen Tebar qui avait pris moult précautions pour habituer son impressionnable Florentino aux différentes pistes, la reprise avait plutôt bien commencé après une petite inquiétude à l’entrée, mais « il est resté avec moi, concentré. Il a été très, très bien et j’ai eu de bonnes sensations ». En revanche, la moyenne a commencé à baisser légèrement au pas allongé, puis au pas rassemblé. Et l’erreur entre les deux pirouettes, cinq changements de pied (comme dans le GPS) au lieu d’un a coûté très cher. « J’ai demandé le changement de pied et il ne m’a pas comprise. C’est dommage pour les pirouettes, car nous les avions bien travaillées », regrette Karen, qui reste toutefois positive devant la très bonne évolution de son cheval.

Aujourd'hui, jeudi, Jessica Michel et Marc Boblet auront surtout pour mission d’essayer de conserver cette 8e place, car les pays qui nous précèdent ont chacun les moyens de conserver la leur voire de l’améliorer.

La piste de dressage, montée en deux heures après les épreuves de saut d’obstacles de la matinée, reste en place cette nuit. La deuxième partie du Grand Prix commence à 8h tapantes. La jeune Danoise AnnaKasprzak passe à 8h36 et permettra déjà de savoir si son pays, très bien placé grâce à la 3e place (72,72) de son champion du monde 2006, Andreas Helgstrand, et Akeem (gros potentiel apparemment mais trop de fautesselon le cavalier lui-même, déçu) garde toutes ses chances d’être sur le podium, car juste avant seront passés Edward Gal/Undercover et surtout Carl Hester et Uthopia. Ce premier groupe risque d’être déterminant. 

Retrouvez tous les résultats en direct en cliquant ici!

MHM

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr