ChEU Herning Dress GPS: Spécial jeu des erreurs

vendredi 23 août 2013 - Herning (DAN)

  • imprimer

Incroyable ! Trois cavalières auteurs chacune d’une erreur de reprise occupent ce premier podium individuel européen, celui du Grand Prix Spécial, alors qu’il y aura un second titre dimanche.

Herning 13- Dujardin largeP

Scoopdyga

Charlotte Dujardin

Le Suédois Patrik Kittel, qui ne comptait pas sur une médaille avec Toy Story, son cheval de remplacement, est parti sur une diagonale de changement de pied là où le GPS comporte des appuyers. La présidente du jury, Isabelle Judet, peu habituée à voir des erreurs à ce niveau a mis un peu de temps pour sonner tellement c’était surprenant. Quand, tout à la fin d’une très belle reprise, Helen Langehanenberg - qui elle jouait une médaille, d’or peut-être – attaque le dernier trot allongé sur une diagonale alors qu’en GPS c’est sur le grand côté, la déception du public explose en même temps que la sonnette retentit, car tout le monde connaît l’enjeu et a noté la combativité de l’Allemande. Elle perd l’or, c’est sûr, et peut-être le podium !
Charlotte Dujardin racontera un peu plus tard en conférence de presse, avec beaucoup d’humour, son étonnement quand Patrik Kittel lui a raconté sa faute. Etonnement puissance 2 à la sortie d’Helen qui passait juste avant elle et qui elle aussi s’est trompée ! Alors, quand elle-même fait la même faute que Kittel, elle est aussi surprise que le public qui n’en revient pas ! « A la sortie, j’ai davantage craint la réaction de Carl que la perte de la médaille d’or », plaisante-t-elle. Elle plaisante d’autant plus facilement une heure après, que le public avait été saisi peu après son passage (Digby et Nathalie zu Sayn Wittgenstein s’intercalaient entre l’Anglaise et la Néerlandaise) par Adelinde Cornelissen. Mise en confiance par la bonne forme de Parzival dans le Grand Prix, la double titrée de 2011 montait comme une conquérante qui pouvait espérer l’or après les erreurs de ces deux principales adversaires. Et voilà qu’elle se trompe elle aussi !
Certes, les changements fréquents des textes de GPS, notamment l’an dernier où le GPS était raccourci pour les JO (il comptait pour le classement par équipes) peut perturber les cavaliers, mais il leur en faut plus à ce niveau. En revanche, l’extraordinaire pression qui règne maintenant au top de la discipline favorise ce genre d’incroyable mésaventure, car les cavaliers sont évidemment très concentrés sur la recherche de la perfection dans chaque mouvement et donc moins sur le texte…

Fin de parcours pour les Français

Moins sous pression, nos deux cavaliers n’ont pas fait d’erreur ! Mais Jessica a tout de même eu deux points de moins par juge, comme si elle s’était trompée dans sa reprise, car elle est entrée dans le rectangle six secondes en retard. Ces 14 points n’ont pas porté à conséquence. Avec quelques bons moments dans le travail au trot - beaux appuyers dans une belle cadence, des trots allongés plus dynamiques qu’en Grand Prix – la moyenne provisoire a frisé les 74%. Mais elle a commencé à chuter avec les piaffers, puis le travail au pas jusqu’à 67%. Les bons changements de pied au temps ainsi que les pirouettes n’ont pas suffi pour remonter beaucoup la moyenne finale, 67,61 (voir ITV). 29e, Jessica Michel termine juste devant Marc Boblet. « Le Spécial a été une horreur, lance le cavalier de la jolie Trakhener. Au changement de carrière (trois détentes sont à la disposition des concurrents, la dernière étant la 10mn où chacun est seul), quand j’ai ajusté mes rênes, avec précaution pourtant car je la connais, pour continuer ma détente, elle s’est mise debout et m’a sorti de la carrière sur plusieurs dizaines de mètres. » Et, bien sûr, dans ces conditions, Marc a dû composer et ne pas trop demander à son ombrageuse  jument. Positif tout de même, car « dans le Grand Prix hier, même crispée, elle m’a laissé faire tous les exercices et nous sortons avec notre meilleure note dans cette épreuve », et aussi parce que « au niveau du ressenti, Noble Dream, c’est magique et j’ai conscience d’avoir un cheval extraordinaire », le compétiteur Marc Boblet ne cache cependant pas sa déception, car il avait espéré pouvoir réitérer le bon Grand Prix Spécial qu’il avait fait en Autriche. Ce sera pour plus tard, quand le contrôle qu’il va travailler cet hiver avec Jan Bemelmans aura atteint le niveau nécessaire aux hautes performances. Tout le problème sera alors de conserver son charisme à la jument. Car, Edward Gal, dernier concurrent de ce Spécial, a certainement lui aussi espéré pouvoir atteindre une médaille, vu le scénario. Mais Undercover est arrivé très chaud sur le terrain et son cavalier, roi du contrôle, n’a eu d’autre choix que de tenter de sauver les meubles et Undercover, séduisant hier, n’a fait que piétiner durant toute sa reprise. Il termine tout de même 4e, devant Desperados et surtout Uthopia, exceptionnel dans le difficile exercice passage/trot allongé/passage. A voir et à revoir. MHM

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici!

Marie-Hélène Merlin

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr