ChEu Herning Dress: Le dressage clotûre les championnats

dimanche 25 août 2013 - Herning (DAN)

  • imprimer

Charlotte Dujardin gagne une troisième médaille lors des championnats d'Europe de Herning, sa 2e en or. Mehdi Jedraoui l'a rencontrée, elle nous livre ses impressions.

Herning 13- Charlotte Dujardin largeP

Scoopdyga

Charlotte Dujardin couronnée dans la RLM avec 91,250%

Comme aux JEM de Lexington et aux JO de Londres, la Reprise en musique était la dernière épreuve de ces 26e championnats d’Europe qui ont enregistré 61 000 entrées dans l’enceinte du stade et joué à guichets fermés (quelques spectateurs n’ont pas dû pouvoir venir…), selon l’organisateur samedi et dimanche, le stade pouvant accueillir 10 000 personnes. Au total des trois disciplines, 16 jeux de médailles ont été attribués, le para-dressage en totalisant 11 à lui tout seul du fait de ses cinq niveaux de compétition. Et le dressage 3, puisqu’il y a toujours les deux jeux de médailles individuelles, un pour le titre en Grand Prix Spécial et un autre pour celui en Freestyle.
Comme on pouvait le craindre, le podium est exactement le même aujourd’hui dimanche que vendredi en GPS, soit Charlotte Dujardin/Valegro (GB), Helen Langehanenberg/Damon Hill (All), et Adelinde Cornelissen/Parzival (PB).
A l’image de la perpétuelle évolution technique de la discipline déjà maintes fois évoquée, soulignée encore par le président de jury de cette reprise, le Danois Tornblad, qui reconnaissait que « le juges n’ont pas encore l’entraînement pour donner des 10 aussi souvent ! »,  la RLM était intéressante à suivre dès le premier concurrent du premier groupe, ce qui n’a pas toujours été le cas par le passé. Pourtant Michaël Eilberg, avec déjà des difficultés techniques (doubles pirouettes au galop, et il sera le seul à finir au passage d’une main), une bonne chorégraphie et une musique très adaptée, ne sortait du terrain qu’avec 74,23% ce qui le laissait à la 15e et dernière place. Deux concurrents plus tard arrivait Santana qui a fait avec Minna Telde (Suè) une reprise très enlevée, mais un peu difficile à suivre musicalement vers la fin. Puis venait Digby, acclamé par son public dès l’entrée. Avec essentiellement des musiques françaises dont « Nathalie » de Gilbert Bécaud pour l’entrée ! une chorégraphie agréable  et une très belle synchronisation, il obtient 79,55 et déclenche une nouvelle ovation de son public. Après le passage de la Belge Claudia Fassaert, la princesse Nathalie zu Sayn Wittgenstein, reviendra pour une petite cérémonie très émouvante (beaucoup de larmes dans le public) de mise à la retraite de ce valeureux Danois désormais âgé de seize ans.

Après une toute petite pause, Don Auriello et Tinne Wilhemson-Silfven dérouleront une superbe reprise (8,4 en chorégraphie et 8,6 en musique) sur le fameux Tommy des Who, déjà vue mais on ne s’en lasse pas, malheureusement entachée de plusieurs petites fautes. La Suédoise accrochera tout de même la 8e place passant devant l’Allemande Fabienne Lutkemeier et même devant l’Autrichienne Victoria Max-Theurer, mais pas devant l’autre Danoise, Anna Kasprzak, qui a commis elle aussi quelques fautes. Si la musique est sans intérêt, elle colle en revanche parfaitement au cheval et à la chorégraphie.
Uthopia et Carl Hester fermaient ce deuxième groupe. Musiques variées – un peu trop peut-être – chorégraphie recherchée (8,9 et 8,4), des piaffers complets (15 battues) que le couple n’avaient pas faits pendant ces championnats, ne suffiront pas pour approcher le podium, 6e.

Les titulaires du titre, Parzival et Adelinde Cornelissen ouvraient le troisième et dernier groupe. Reprise décontractée, sans grand intérêt dans sa composition, mais sans fautes, sauf un léger accrochage dans un passage et dans un piaffer, et avec de très belles transitions musicales et de superbes piaffers (9.5 de moyenne). Avec 86,39, il semblait à peu près certain que la Néerlandaise allait garder un pied sur le podium. Undercover, 84,91, mieux que dans le GPS mais tout de même encore un peu contraint et étriqué dans ses changements de pied au temps restait derrière malgré des transitions piaffers/passages à 9,1, une choré à 9 et une note de difficulté à 8,9. Valegro, que sa cavalière dira très en forme après le jour de repos, allait-il battre le record du monde (92,30%) détenu justement par le cavalier d’Undercover (Edward Gal) depuis l’Olympia 2009, mais avec Totilas ? Non, malgré de très beaux allongements du trot, des doubles pirouettes splendides, tout comme les piaffers. Pourtant, la meilleure note qu’afficheront les tableaux à la fin sera celle de la musique (et de son interprétation) : 9,8 alors qu’elle est un peu pompier. Charlotte Dujardin a essayé de trouver une autre Libre, mais son entourage tout comme les juges aimant bien sa reprise des JO, qu’elle n’a en plus tournée que trois fois, elle a décidé de la garder pour ces championnats et de mettre la nouvelle en réserve. Une sage décision peut-être tant il est difficile, selon tous les cavaliers, de trouver de bonnes RLM. Desperados malgré de belles choses, dont une jolie mise en main et une musique enlevée, comme sa reprise, ne joue pas tout à fait dans la même cour que les tenors de ce groupe, d’autant qu’il a fait quelques fautes, mais Kristina Sprehe, finira tout de même 5e juste devant Carl Hester.
Damon Hill et Helen Langehanenberg étaient les derniers concurrents de cette Freestyle. Les vainqueurs de la dernière finale de Coupe du monde (mais Charlotte Dujardin n’y était pas)  ont réalisé un très bon début de reprise, avec notamment des arrêts d’anthologie (c’est quasiment le seul dans ce cas, qui, en plus, a réellement marqué l’arrêt de fin) et de superbes galops allongés pas trop payés (8,8), mais tout s’est un peu gâché vers la fin, moins bien maîtrisée et avec deux vraies fautes. L’Allemande termine 2e assez loin de sa rivale anglaise, 87,28 à 91,25. On voit mal comment le si talentueux petit étalon pourra un jour battre le grand hongre, son cadet de deux ans, dont la puissance est incontestablement un atout. Surtout lorsqu’elle est maîtrisée avec finesse, même si, du coup, celle-ci semble être plutôt du côté du couple allemand.

Retrouvez tous les résultats en cliquant ici!

Marie Hélène Merlin

previous video
next video
Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr