Championnat d'Europe U25 : Suprématie de la multi-médaillée Sanneke Rothenberger
lundi 20 juin 2016

Sanneke Rothenberger et Deveraux
Sanneke Rothenberger et Deveraux © FEI/Digi Shots

41 couples, qui représentaient 14 nations, étaient au départ des Championnats d'Europe de dressage réservés aux moins de 25 ans du 16 au 19 juin à Hagen. L'Allemagne a trusté les podiums tout au long de la compétition, en équipe comme un individuel, grâce notamment à la cavalière Sanneke Rothenberger.

La compétition a commencé vendredi avec les épreuves par équipes. Les couples de l'équipe allemande ont montré qu'ils maîtrisaient le sujet et remporté la médaille d'or, n'obtenant pas une note en dessous de 72%. Florine Kienbaum/ Doktor Schiwago 3 concluait avec une moyenne de 72.632%, Juliette Piotrowski/ Sir Diamond déroulait une reprise à 72.658%, tandis que le moins bon score (72.526% tout de même !) de Nadine Husenbeth/ Florida 94 était annulé. La meilleure performance était signée par Sanneke Rothenberg (qui compte déjà 16 médailles en championnats), en selle sur Deveraux, avec l'excellente note de 76.737%. La staff allemand était évidemment ravi. "Tous nos rêves se sont réalisés" a lancé la chef d'Equipe Monica Theodorescu. Avec un total de 222.026%, l'Allemagne s'impose devant les Pays-Bas qui n'ont pas démérité. L'équipe composée de Maxime Van Der Vlist/Bailey (68.789%), Stephanie Kooyman/Winston (73.026%), Anne Meulendijks/ MDH Avanti (74.421%) et Daniëlle Houtvast/Utah s'empare de la médaille d'argent avec quatre points de retard sur les vainqueurs. L'entraineur néerlandais a déclaré être "incroyablement heureux" de la performance de ses cavaliers. L'équipe suédoise, qui conclut avec un total de 212.711%, complète le podium. Les Français, qui ne présentaient que trois cavaliers, n'ont pas pu compter sur l'annulation du moins bon score. Lisa Kloninger Chachaty/Taurus (64.684%), Corentin Pottier/Gotcha (65.316%) et Helene Legallais/Unique (65.947%) concluaient avec un score total de 195.947%, à la dernière place de cette épreuve par équipes.

En individuel, l'Allemande Sanneke Rothenberger asseyait encore un peu plus sa domination en remportant successivement le Grand Prix samedi et la Libre dimanche. La cavalière de 23 ans, associé à nouveau à son Oldenbourg, réitérait la belle performance le lendemain de l'épreuve par équipes et déroulait une reprise notée à 75.977%. Un score qui la propulsait sur la première marche du podium. Sa compatriote Florine Kienbaum/Doktor Schiwago 3  déroulait une reprise mieux notée que la veille (73.116%), mais a malgré tout du se contenter de la deuxième place. "Il y avait beaucoup de tension pendant l'épreuve par équipes d'hier, j'ai donc choisi l'option de la sécurité pour améliorer mon résultat" a-t-elle expliqué. La troisième marche du podium est revenue à l'Espagnol de 18 ans seulement, Juan Matute Guimon, en selle sur Don Diego Ymas (72.558%). Le couple avait déjà signé la veille la meilleure performance au sein de l'équipe espagnole. Le cavalier s'est dit fier de sa performance et a "adoré la fantastique atmosphère qu'il y avait dans le stade". Les couples français, ne dépassant pas le score de 65%, ont du se contenter des places en bas du classement. Corentin Pottier/ Gotcha (65.000%) est 32è, suivi de Helene Legallais/Unique (64.953%), 33è. Lisa Kloninger Chachaty/Taurus pointe en 35 position (64.767%).

Aucun Français n'accédait à la Libre du dimanche dont 18 couples prenaient le départ. Une fois encore, les Allemandes ne laissaient aucune chance à leurs concurrents. Sanneke Rothenberger sortait du carré avec l'incroyable score de 80.450% et s'emparait de la pôle position, suivie à nouveau de Florine Kienbaum qui prenait la deuxième place avec l'excellent score de 77.175%. L'Autrichienne Diana Porsche, 4è du GP la veille, signait sa meilleure reprise du week-end et terminait en 3è position avec Di Sandro (76.000%).

Ces championnats, conçus comme un tremplin vers le haut-niveau international, ont permis de mettre en lumière des cavaliers prometteurs pour l'avenir. Ceux qui ont excellé au cours des derniers jours sont peut être déjà sur la route des Jeux Olympiques 2020...