Coupe des nations de Compiègne : les USA en tête au provisoire

dimanche 22 mai 2016 - Picardie

  • imprimer

Sport de haut niveau et météo convenable ont fait d'hier une belle journée qui a attiré beaucoup de public jusqu’au magnifique écrin du Stade équestre de Compiègne.
Dans la Coupe des Nations 5* avec huit équipes au départ, les USA prennent largement la tête avant la seconde manche dominicale devant la Suède et la France menée par Karen Tebar.

aix 2015 Karen Tebar et Don Luis largeL

www.scoopdyga.photo

Karen Tebar et Don Luis

Les Bleus ont vécu une épreuve en dent de scie. La première à passer Stéphanie Brieussel et Amorak sont sortis de piste avec un sévère 66,06. Même si les juges semblent vraiment avoir du mal à se mettre d’accord puisque les écarts vont de 69,2 à 62,9, ceux de côté étant les plus sévères, les fautes étaient certainement un peu trop nombreuses pour que le bon relève assez l’ensemble . « Amorak a bien évolué, commentait la DTN Sophie Dubourg, mais il est encore très chaud. Stéphanie a bien composé ». Quant à Stéphanie, elle reconnaissait qu’Amorak « est encore trop émotif, mais maintenant, même chaud, il arrive à se relâcher par moment. Si je suis déçue, c’est par rapport à l’équipe, mais demain mes points comptent et je vais bien sûr essayer de mieux faire, déjà en ne faisant pas toute ma détente dans la carrière la plus proche du rectangle de présentation. C’était une erreur ».

Puis Ludovic Henry a tourné un Grand Prix sérieux comme il fait le plus souvent, mais avec plus d’énergie ce qui lui vaut un un 71,44% et une 7e place : « After You était fluide, facile à monter, je n’ai pas eu à le pousser. Avec Jan Bemelmans, depuis trois concours, on affine le travail en amont et surtout les détentes juste avant l’épreuve ». Sophie Dubourg confirmait : « Nous sommes satisfaits du travail réalisé. Il y a une très belle progression grâce aux efforts de Ludovic et de son épouse Georgia, à l’engagement fédéral et au choix de l’entraîneur ».

Un gros coup de froid allait suivre avec Pierre Volla et Badinda Altena. Après une détente qui a paru longue et exigeante, la vaillante Badinda était loin d’être éteinte, mais loin aussi de la décontraction et de la fluidité requises. Les petits couacs se sont multipliés et le verdict des juges fut unanimement sévère, 67,16. « Trop énervée et ça avait commencé à la détente », constate Pierre, un peu perplexe peut-être sur ce qu’il convient de faire avec son petit phénomène dont « la gestion de l’énergie est la difficulté fondamentale, remarque la DTN. Il y a un très beau potentiel, mais tout est limite et il y a des petites ruptures partout ».

Karen Tebar et Don Luis progressent encore

La France est quand même 3e au provisoire quand vient le tour de Karen Tebar. Ca commence mal. Don Luis trébuche au tout début de la première diagonale au trot allongé (« Il était très chaud,  j’ai eu l’impression qu’il voulait la manger ! " dira Karen) et part au galop sur plusieurs foulées. Mais heureusement la suite se passe comme dans un rêve ou presque, aussi bien qu’à Hagen, sa dernière sortie, mais plus vibrant et avec des passages-piaffers-passages modèles, sans parler des pirouettes. Malgré encore un trébuchement au début de la dernière diagonale (« cette fois-ci je crois que c’est de ma faute, je me suis relâchée »), le couple termine à 75% tout rond avec une superbe 4e place à la clef. « Superbe », parce que devant, il y a un couple archi titré, Adelinde Cornelissen et Parzival, qui malgré ses dix-neuf ans est encore bien agréable à regarder, d’autant que sa cavalière a évolué vers une équitation beaucoup moins visiblement interventionniste. Mais il y a surtout deux jeunes Américaines de vingt-huit ans : Laura Graves et son Verdades découvert aux JEM de Caen. Il a maintenant quatorze ans et « est beaucoup plus fiable et expérimenté », selon Robert Dover, l’entraîneur national ; et, aujourd’hui, il y avait surtout Kasey Perry-Glass et Dublet, la « révélation » de ce concours européen (mais le couple a accumulé les podiums cet hiver en Floride). Ils ont déroulé un superbe Grand Prix avec notamment des passages altiers, tant le cheval semble dominer son sujet ! Il gagne avec 77,44, devant Graves et Cornelissen que seulement 0,04 point sépare.

Pour revenir à notre couple vedette à nous, il a charmé Carl Hester (« c’est si joli ! »), resté très attentif pendant tout le Grand Prix de Don Luis, et satisfait pleinement Sophie Dubourg : « Mis à part les deux fautes, tout le reste était parfait. Il y a beaucoup de précision et de maturité. Don Luis a semblé lui aussi un peu inquiet de l’ambiance avec le public et le paddock très près ». Quant à Karen Tebar, elle parlait devoirs : « Nous étions repartis de Hagen avec des devoirs à faire à la maison. Il fallait montrer qu’il pouvait faire mieux, plus haut et plus sur place dans le piaffer par exemple, plus incurvé dans les pirouettes ». Quant à l’entraîneur du couple, Jan Nivelle, il était simpIement content : « La coordination entre le cavalier et le cheval était vraiment centrée, comme un poing ».

Aujourd'hui, le public reverra les trente-deux partants de ce Grand Prix soit dans le Spécial du matin, soit dans la Libre de l’après-midi, à raison de deux couples par nations dans chacune des deux reprises. A Compiègne, les deux du Spécial comptent pour le classement final par équipe, mais seulement le meilleur de la Libre. Pour la France, le choix était fait avant le Grand Prix et ce sont Pierre Volla et Stéphanie Brieussel qui commenceront la journée et auront sûrement à cœur de se rattraper dans le Spécial. La Suède, menée par Patrik Kitel et Déjà, est à moins de 2 points devant

Marie-Hélène Merlin

Bucas
Couvertures pour chevaux
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société


ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr