Dressage : belle évolution en régions
samedi 30 mars 2019

Gérard Medolago avec Jean-Michel Roudier qui juge aux Equimasters et est venu assurer la formation juge l'an dernier © Jean-Louis Perrier

En 2012 l’équipe britannique de dressage réussissait un beau holdup sur les podiums olympiques des J.O de Londres. Est-il possible d’avoir le même rêve pour Paris 2024 côté dressage français ? Au-delà des polémiques du faux départ des JEM 2018, nous nous sommes attachés, avec la contribution d’acteurs majeurs de la discipline et une vision internationale, à répondre à cette question dans une série en quatre volets.

Pour compléter notre analyse sur la situation du dressage français (voir volet 1 de cette série), les nouveaux objectifs fédéraux (voir le volet 2 de cette série) ainsi que la diversité des approches européennes visant toutes à booster cette discipline (voir volet 3 de cette série), ce quatrième chapitre se penche sur l'engagement des régions françaises, et notamment sur celui de l'Auvergne-Rhône-Alpes. Des efforts qui ont permis une nette amélioration de la qualité des concours sur le territoire, amenant de fait de plus en plus de cavaliers à se lancer dans le dressage. 

Dressage : Et si les régions prenaient la main ? 

 Bien sûr la politique fédérale est la clé de voute du haut niveau, mais la dynamique d’une discipline ne peut se concevoir sans le travail de terrain à la base. En Auvergne-Rhône-Alpes sous l’impulsion du responsable de la commission du CRE Gérard Medolago, le dressage va de l’avant ! 

 Auvergne-Rhône-Alpes est la 2e région française après l’Ile de France en statistiques dressage avec 1810 épreuves ayant réunies 8925 engagés en 2018 soit une progression de +61,6% par rapport à 2010. Ces chiffres à la hausse sont le reflet d’une forte évolution qualitative du déroulement des concours. Le premier élément est la mise en place de circuits avec dans les départements de nombreux challenges pour les concours Clubs/Poneys, et au niveau Amateur et Pro, le Grand Régional Auvergne Rhône-Alpes by Stübben. En 2012 Il réunissait 644 partants, en 2018, c’est 1400 engagements qui ont été enregistrés sur les quatre étapes, et le chiffre sera certainement à la hausse avec cette année une cinquième étape à Vichy pour intégrer la grande région ! 

Chapeau les championnats !

Les Equimasters dressage, championnat régional, connaissent une progression encore plus forte passant de 644 partants en 2012 à 1400 en 2018. L’implantation sur le site du Parc du Cheval de Chazey sur Ain permet un déroulement simultané sur cinq carrières ce qui ouvre la compétition à tous les niveaux. Les cavaliers de Club peuvent ainsi côtoyer les Pro Elite emmené par Pierre Volla qui est un habitué du rendez-vous, de quoi faire une belle émulation! Les bénévoles de la commission par leur implication assure un fonctionnement parfait de la manifestation et ont su attirer des partenaires pour financer l’évènement. Un circuit d’hiver en trois étapes dont la finale chez les voisins bourguignons du C.E de Mâcon-Chaintré très ouverts à la discipline aussi, s’est mis en place et cette année c’est les cavaliers Majors qui vont se regrouper dans un challenge AVADRA2. Mais c’est aussi le résultat des actions qui touchent toutes les catégories d’acteurs de la discipline. Les cavaliers Pro de la région, comme Cédric Morandin et Pierre Volla jouent le jeu et encadrent différents stages de perfectionnement pour les enseignants, et compétiteurs, notamment les jeunes.

 Bien préparé pour juger

 Une des plus grosses actions de la commission est certainement la journée de formation pour les juges. Traditionnellement  organisée en janvier, elle réuni une bonne centaine de participants, cavaliers et coaches pouvant s’inscrire, autour d’un programme qui va au-delà du cours de juge, avec par exemple des conférences sur la biomécanique. Le cours de juge est dispensé par un juge FEI 4 ou 5*, avec toujours un échange constant avec les participants. Cette formation a été incontestablement un élément fédérateur pour le monde régional du dressage comme l’est l’importante communication mise en œuvre par Gérard Medolago : site Internet dédié www.rhonealpesdressage.com, envoi d’une newsletter. L’évènement Equita Longines, où les équipes de Sylvie Robert font appel à celle de la commission dressage du CRE pour la logistique des épreuves Coupe du Monde est aussi mis à profit avec la finale du très apprécié par les clubs challenge Equita Club Carrousel et  une reprise libre en musique réunissant Amateur Elite et Pro. Tout ce qu’il faut pour rendre la discipline gagnante est réunie en Auvergne-Rhône-Alpes, et de plus en plus de cavaliers régionaux s’illustrent dans les échéances nationales.

 Une synergie pour aller de l’avant !