Göteborg : José Letartre tout près du podium !
lundi 21 août 2017

José Letartre
José Letartre et Swing Royal-ENE-HN, fidèles membres de l'équipe de France de para-dressage © PSV

José Letartre a manqué le podium des Imposés du grade IV pour seulement 0,025 points ce lundi au championnat d'Europe de para-dressage à Göteborg. Rageant ! Mais sa 4e place et sa moyenne de plus de 70 % augurent de bonnes choses pour la suite. Céline Gerny (6e), Thibault Stoclin (10e) et Camille Jaguelin (10e) espèrent aussi améliorer leurs notes demain lors de la reprise par équipes. Explications avec Fanny Delaval, leur chef d'équipe.

Le para-dressage a ouvert le bal ce lundi à Göteborg, où se disputent cette semaine également les championnats d'Europe de dressage, saut d'obstacles et attelage à 4 chevaux. Le pilier de l'équipe, José Letartre, a bien failli ouvrir le compteur des médailles françaises avec Swing Royal-ENE-HN. Avec une moyenne de 70,243 %, le couple termine en effet 4e des Imposés du grade IV derrière la Néerlandaise Sanne Voets/Demantur (72,253 %), la Belge Manon Claeys/San Dior 2 (71,560 %) et la Suédoise Louise Etzner Jakobsson/Zernard (70,268 %). "José est longtemps resté 3e, mais il termine au pied du podium pour seulement 0,025 points, regrette Fanny Delaval, la chef d'équipe des Bleus. C'est forcément un peu décevant au final, mais il débute très bien le championnat et il reste encore l'épreuve par équipes demain et la Freestyle mercredi."

Le jeune Camille Jaguelin (dix-sept ans), dont c'est le tout premier grand championnat avec Winke, termine lui 10e avec une moyenne de 66,256 %. "Il a fait de très bonnes choses, notamment dans l'attitude générale de la jument où il a décroché des 7 et 7,5, mais une erreur de tracé et son départ de l'arrêt au galop au lieu du trot lui coûtent cher. Ce sont des fautes dues au stress, mais il devrait monter plus libéré demain pour la reprise par équipes", analyse Fanny Delaval.

"Nous serons encore loin des leaders"

Notée 66,617 %, Céline Gerny a, elle, pris la 6e place du grade II avec Landiro. Comme José, elle a décroché sa qualification pour la Freestyle, mais elle espère gratter des points dès demain. "Céline a de l'expérience et elle monte bien, mais le couple s'est formé seulement cette année, et Landino n'a pas la mécanique pour rivaliser avec les gros calibres de ce grade très concurrentiel", commente la chef d'équipe. C'est en effet le multi-médaillé autrichien Pepo Puch, qui s'est une nouvelle fois octroyé l'or avec une moyenne de 73,382 %, devant la Néerlandaise Nicole den Dulk/Wallace-OP (72,382 %) et la Danoise Stinna Tange Kaastrup/Horsebo Smarties (72,029 %).

Déception aussi pour Thibault Stoclin, 10e du grade I avec Uniek, noté 66,928 %. "Thibault est de plus en plus en précis dans ses figures et droit sur son cheval, mais sa reprise manque encore d'activité. Il faut qu'on trouve le juste équilibre, souligne Fanny Delaval. L'objectif de demain est que tout le monde améliore ses moyennes afin d'avoir le meilleur résultat possible par équipes. Nous serons encore loin des leaders, mais il ne faut surtout pas se décourager. Et José et Céline ont encore une belle carte à jouer lors de la Freestyle mercredi !"

Les résultats détaillés ICI