Isabell Werth intouchable, les Français en apprentissage
samedi 10 décembre 2016

Isabell Werth, gagnante de la Libre du CDI4* de Geneve
Isabell Werth, gagnante de la Libre du CDI4* de Genève avec Emilio © Scoopdyga

Pour le retour du dressage à Genève, Isabell Werth, deux fois gagnante sur la piste de Palexpo, n’a pas failli au rendez-vous ! Après la victoire dans le Grand Prix, elle s’impose largement dans la Freestyle avec Emilio, un westphalien de dix ans. Pierre Volla signe les meilleures performances d’un carré français avide de progression.

Après seize ans d’absence et malgré un programme bien chargé, le dressage a retrouvé sa place dans le CHI de Genève. Une opportunité bien saisie par les français qui ont pu envoyer une délégation de quatre cavaliers. Pour Perrine Carlier, c’était le baptême du feu international et son Gracieux V. Lindenhof s’en est montré bien impressionné ! L’objectif au départ du GPS était donc de le ramener au calme ce qui a bien été le cas, l’expérience est donc tout a fait profitable pour la Normande révélée cette année sur le Grand National. La matinée a été encore plus favorable à notre second représentant dans ce GPS, puisque Marc Boblet en est le vainqueur avec Noble Dream Concept Sol Biolight. Même si la note reste en dessous des 70%, le retour à la compétition de la fille de Caprimond est bien engagé. Il en est de même pour Star Wars avec qui Bertrand Liegard prend la 6e place dans la Freestyle passant la barre des 70%. Pierre Volla perd un rang par rapport à sa 4e place du vendredi concluant tout près de la Genevoise Antonella Joannou crédité de 71,700 pour 71,650 pour le Ligérien. Certes le cavalier de Babinda Altena sait qu’il lui reste du travail dans les changements de pied (écoutez son interview vidéo ci-dessous), mais on peut tout de même rester perplexe sur la sévérité du juge danois nettement en dessous dans ses notes y compris dans l’artistique : 67% alors que tous les autres juges sont à 72% et plus !  Un peu agaçant pour la DTN adjointe, Emmanuelle Schramm, mais qui enregistrait tout de même un bilan positif de l’expédition genevoise et surtout de la possibilité de faire sortir plus de couples sur les grands rendez-vous internationaux. Participer à de tel rendez-vous, il n’y a rien de plus motivant et formateur !

Podium féminin

La domination des cavalières aura été totale sur cette reprise avec la présence de deux grandes dames, la plus titrée Isabell Werth s’imposant une fois de plus, et l’espagnole Beatriz Ferrer-Salat, 3e. Chacune était associée à des chevaux relativement novice à ce niveau, Sir Radjah, un fils de Donnerhall de onze ans pour l’Espagnole qui vient de remporter avec lui le GP Freestyle de Madrid. Pour Emilio,10 ans par Ehrenpreis,en compétition depuis 2 ans avec Isabell Werth, ce n’était que sa 2e libre ! Les juges ont apprécié la composition musicale faite de grands classiques avec un bonus à Beethoven explosant les notes de l’artistique avec au global plus  de 84% ! Entre les deux, la Suissesse Marcela Krinke Susmelj poursuit sa belle histoire avec Smeyers Molberg qui l’a mené aux JO de Rio. Malgré un timing très tendu vu le programme de la journée avec un retard de 15 minutes qui a occasionné quelques perturbations dans les détentes très précises des dresseurs, tout le monde se félicite du retour de la discipline dans le CHI de Genève, avec son public tellement enthousiasme et des conditions d’accueil exemplaires !

Tous les résultats ici