Isabell Werth retrouve son rang à Aix-la-Chapelle
lundi 23 juillet 2018

© CHIO Aachen

Après un Grand Prix plus que décevant, noté à peine plus de 72%, Isabell Werth s’est fort bien rattrapée dans la Reprise libre en musique du CDIO 5* d’Aix-la-Chapelle en terminant avec l’une de ses meilleures moyennes. On retrouve ensuite les Américaines Kasey Perry-Glass sur Goerklintgaards Dublet et Laura Graves sur Verdades.

Elle est définitivement la reine en son pays. Et ce n’est pas Laura Graves qui lui fera de l’ombre. En tout cas, pas cette année, où elle a inscrit sa douzième victoire dans cette RLM 5* d’Aix-la-Chapelle. Et Emilio, son complice, est le quatrième cheval à s’illustrer ici avec elle. Et pour couronner le tout, le couple a signé ici sa meilleure moyenne, à 87.625%. Chapeau Isabell Werth

’’C’était une sacrée semaine pour nous tous !’’, s’est-elle exprimée. Il faut dire que chacune des compétitions a été pleine de surprises, les favoris trébuchant et reprenant pieds. Ainsi, Isabell Werth avait signé un Grand Prix tout à fait moyen vendredi, terminant à à peine plus de 72%.’’Je suis très contente d’Emilio. Nous avons réussi à faire mieux de jour en jour et aujourd’hui, il était de retour au meilleur de sa forme. Je pense que c’était notre meilleure reprise, et de loin, tout allait parfaitement bien avec la musique. C’était vraiment une journée fantastique !’’

Derrière elle, une Américaine, mais pas sa meilleure ennemie. Car c’est Kasey Perry-Glass qui a pris la deuxième place avec Goerklintgaards Dublet (85.205%), devant Laura Graves, à ‘’seulement’’ 85.085%, avec Verdades, qui se produisait pour la dernière fois avant les Jeux équestres mondiaux de Tryon, en septembre. ’’J’ai toujours cru en les capacités de mon cheval’’, expliquait Kasey Perry-Glass. ’’Nous avons couru notre premier Grand Prix en 2016 et depuis, beaucoup de travail a été accompli. Nous avons pris une pause en 2017 et ce fut payant, car nous sommes revenus plus forts.’’ Le bilan était plus morne du côté de Laura Graves : ‘’Malheureusement, nous n’avons pas été capables de montrer ce que nous savons faire. C’est dommage, mais c’est le sport. Personne ne sait en avance ce qu’il va arriver.’’

Les résultats ICI