Jan Bemelmans : « Au fond de moi, j’espère une 5e ou 6e place »

mardi 19 août 2014 - Le Mans

  • imprimer

A moins d’une semaine de la première épreuve des Jeux équestres mondiaux de dressage, le décompte est lancé pour l’équipe de France. Les dresseurs se rejoignaient d’ailleurs pour la toute dernière fois au Pôle européen du cheval au Mans en début de semaine

Arnaud Serre, Jessica Michel, Marc Boblet et Alexandre Ayache largeL

Aline Gadin

Alexandre Ayache et et Lights of Londonderry largeL

Aline Gadin

Arnaud Serre et Robin de Lafont largeL

Aline Gadin

ambiance equipe france dressage largeL

Aline Gadin

Arnaud Serre, Jessica Michel, Marc Boblet et Alexandre Ayache

Alexandre Ayache et et Lights of Londonderry

Arnaud Serre et Robin de Lafont

Bonne ambiance !

previous video next video

Car dès jeudi, Jessica Michel, Marc Boblet, Arnaud Serre, Alexandre Ayache et Ludovic Henry (réserviste) embarquent pour la Normandie.
Mais avant l’effervescence, place aux dernières petites retouches et à l’esprit d’équipe. « Ce n’est pas maintenant qu’on va tout changer. Le plus gros du travail est déjà fait. Sur ces trois jours, on travaille le calme, quelques petits détails sans forcer », souligne Jan Bemelmans. L’entraîneur qui reste très optimiste même après le petit aléas survenu la semaine dernière : « Robinson, le cheval d’Arnaud Serre, a fait un début de colique en début de semaine dernière. Mais finalement, il s’est très bien remis », ajoute Jan. Ce à quoi renchérit le cavalier de Robinson : « Je le trouve en grande forme, voire un peu chaud ».
Les membres de l’équipe de France ont également pu, durant ce stage, bénéficier des derniers conseils d’un coach sportif. « Je donne un avis extérieur car je ne suis pas du tout du milieu. Je leur dis, entre autres, de prendre du recul avant la grosse échéance et je les amène à pratiquer d’autres sports pour les sortir de l’équitation », souligne Benoit Campargue, judoka, ancien entraîneur de Teddy Riner.
A quelques jours de l’ouverture des Jeux équestres mondiaux, les cavaliers sont sereins et ne se mettent pas encore la pression. « On ne réalise pas encore l’ampleur que cela va prendre. La pression va monter et venir progressivement », explique Arnaud Serre, pour qui ce seront ces premiers Jeux. « On est prêts plus que jamais. Je n’ai pas trop la pression car je me considère comme le joker. Je vis un rêve », signale Alexandre Ayache, qui reconnaît être sur un nuage car il participera aux Jeux avec sa compagne, Grete Barake, cavalière de dressage, également sélectionnée pour les Mondiaux mais pour l’Estonie !
Concernant les chances des Français, Jan Bemelmans ne cache pas que la France ne fait pas figure de favori, « on est réaliste, si on atteint une 8e place par équipes cela serait très bien. Après, j’avoue, au fond de moi, espérer une 5e ou 6e place car on a Riwera et Noble Dream qui sont deux chevaux qui peuvent facilement passer les 70%. Robinson et Lights of Londonderry sont jeunes mais très performants aussi avec une bonne qualité de passage-piaffer. » L’entraîneur mise sur le fait que l’attention n’est pas encore sur l’équipe de France, « on peut donc surprendre. Mais, il est vrai que cinq autres nations sont à peu près au même niveau que nous (Espagne, Suède, Autriche, USA, Danemark). On a quatre très bons chevaux. Et, maintenant, on ne peut plus dire que la France ne sait pas faire le passage-piaffer car on a des chevaux qui le font remarquablement bien ».
Reste que comme le souligne Sophie Dubourg, la DTN, « Nous sommes très pressés d’être au Jeux équestres mondiaux ». Hâte d’y être, hâte de voir l’engouement du public, mais aussi hâte de montrer ce que les Français savent faire. « Je vais essayer de faire mon meilleur Grand Prix », lance Alexandre Ayache. « On n’est pas là pour faire de la figuration mais pour faire une performance », ajoute Marc Boblet, enthousiaste. Quant à Jessica Michel, elle conclut : « Je me sens prête à montrer la progression avec Riwera, montrer au public français, notamment, notre évolution, les progrès effectués sur un an ». Et tous gardent en ligne de mire les JO à Rio en 2016…

Au Mans, Aline Gadin

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr