Jean-Michel Roudier : « Le dressage devient enfin intéressant ! »

vendredi 26 avril 2013 - Goteborg (SUE)

  • imprimer

S’il n’y a malheureusement pas de Français sur le rectangle de dressage à Göteborg, il y en a en revanche un parmi les juges : Jean-Michel Roudier. Après s-Hertogenbosch en 2003 et Las Vegas en 2005, il juge ce week-end sa troisième finale Coupe du monde. Témoignage.

Roudier largeL

Christophe Bricot

Jean-Michel Roudier

Juger une finale Coupe du monde est-il particulier ?

Elle débouche sur un titre mondial donc, même si elle a moins d’aura que les Jeux équestres mondiaux ou que les Jeux olympiques, il y a de l’enjeu. Mais je dois devenir « un vieux crabe » (rires) car je ne ressens pas plus de pression que sur les grands concours. Il y a peut-être un peu de stress avant, mais une fois assis sur ma chaise, la machine du jugement se remet en route !

Quelles sont les spécificités de Göteborg ?

Ce n’est pas simple pour les chevaux, on l’a vu sur le Grand Prix d’hier (jeudi), car la piste est petite. Les cavaliers ne peuvent en effet pas faire le tour du rectangle pour se présenter, ils entrent directement dedans. En jumping, les chevaux ont l’habitude de sauter au bord des tribunes mais en dressage il y a généralement plus d’espace avec le public. Ici, il règne, en plus, une atmosphère un peu électrique.Beaucoup de chevaux étaient d'ailleurs inquiets, mais pour moi, la plainte de Patrick Kittel pour les fleurs ne tient pas la route.* Il s'agissait des mêmes pour tout le monde et certains chevaux n'ont pas bougé. Les textes officiels ne spécifient en plus en rien que la piste doit être exactement la même configuration que lors de l'épreuve précédente."

Contrairement au saut d’obstacles, où la finale Coupe du monde se joue sur trois épreuves, seule la kür compte pour le dressage. N’est-ce pas injuste ?

Pas plus qu’aux JO où les compteurs sont remis à zéro lors de la dernière épreuve. Et le classement du Grand Prix permet de déterminer l’ordre de passage. Il est important. Même si hier (jeudi) c’est le premier couple qui a gagné donc ça montre bien qu’on peut être objectifs. Pour demain, rien est joué.  Le dressage devient enfin intéressant !

Pourquoi ?

Avant, certains cavaliers et/ou chevaux dominaient largement les épreuves. Ca a par exemple été le cas d’Isabell Werth et Anky van Grunsven, ou, plus récemment, de Totilas. On se demandait juste s’ils allaient battre leur record. Mais depuis 2011, ça a vraiment explosé vers le haut. Quatre ou cinq couples peuvent par exemple s’imposer demain. C’est génial ! Nous sommes d’ailleurs très déçus que Kristina Sprehe et Desperados FRH ne partent pas (blessé à l’entraînement avant le Grand Prix, ndla).

Qu’est-ce qui manque encore aux Français pour rivaliser avec les meilleurs mondiaux ?

C’est un débat de fond compliqué et délicat…  Nous avons des cavaliers en devenir, comme Jessica Michel par exemple, et la Fédération semble vouloir investir davantage pour la discipline et sur le long terme donc ça donne des espoirs pour l’avenir. J’espère que les Français auront le courage de faire la remise en question que Jan Bemelmans ne manquera pas de leur demander. Il a la clé du succès si on le laisse accéder jusqu’à la serrure. Mais Paris ne s’est pas fait en un jour ... Il faudra de toutes façons du temps !

* Patrick Kittel a en effet porté réclamation, quant aux conditions d’épreuve.

Elodie Mas

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr