José Letartre fait la loi au CPEDI 3* d'Uberherrn
mercredi 11 juillet 2018

© FFE

Le cavalier de l’équipe de France de Para-dressage José Letartre continue sa montée en puissance cette saison et a remporté toutes les épreuves auxquelles il a participé ce week-end au CPEDI 3* d'Uberherrn. Dans la Coupe des nations, la France termine à la cinquième place.

Cette semaine, la Fédération française d’équitation avait choisi d’envoyer l’équipe de France de para-dressage à Uberherrn, en Allemagne, pour un CPEDI 3*. Emmenés par l’équipe fédérale d’encadrement technique, cavalières et cavaliers tricolores ont montré des belles choses à quelques semaines des sélections pour les jeux équestres mondiaux. Le francilien José Letartre, pilier de l’équipe de France s’est imposé sur chacune des reprises déroulées. En selle sur son fidèle Swing Royal*ENE-HN, le para-dresseur a enchaîné les bonnes performances et bouclé sa reprise libre en musique avec la très belle moyenne de 75.333%. Des résultats de bon augure à deux mois des Jeux équestres mondiaux de Tryon. "José a déroulé une reprise libre en musique magnifique, on sent un couple en osmose, le cheval est de plus en plus stable, ils ont vraiment dominé la compétition", s'est réjouie Fanny Delaval, chef d'équipe. "Après trois ans de travail, on voit réellement un aboutissement."

Les quatre autres couples présents pour ce CPEDI germanique, Vladimir Vinchon sur Tarantino Fleuri, Cloé Mislin sur Don Caruso, Estelle Guillet sur Magic de Meuyrattes et Thibault Stoclin sur Uniek, n’ont pas démérité et ont à nouveau montré de vrais progrès tant au fil de la compétition que depuis le CPEDI 3* de Somma Lombardo, en Italie, le mois dernier. En Grade I, Thibault Stoclin et Uniek*HEC ont fait une belle remontée entre la Team Test du vendredi notée à 65% et l’Individual Test du samedi où le couple passe la barre des 70% (70.119%) grâce à une reprise mieux construite et plus dynamique. Le dimanche, ils terminent au pied du podium avec 70.333%. Du côté du Grade II, Cloé Mislin aux rênes de Don Caruso continue de progresser. "Le couple est encore en pleine construction et il faut laisser le temps au temps. Don Caruso est un bon cheval, il a des moyens et il n’y a pas de raison que le binôme n’évolue pas. Cloé doit continuer à travailler et à trouver des solutions pour passer les caps. Nous ne nous faisons pas de soucis !", a expliqué Fanny Delaval "Nous sommes sur une équipe jeune où la plupart de nos couples tournent sur les internationaux depuis quelques mois seulement. Tarantino Fleuri, le cheval de Vladimir Vinchon, a été arrêté pendant plus d’un an et a fait son retour à la compétition en novembre dernier. Les progrès réalisés sont conséquents et il faut les souligner ! Vladimir travaille assidûment et il va trouver les clés pour apporter à Tarantino plus de décontraction et de détente sur ses reprises. Une fois qu’il y parviendra les notes devraient rapidement monter." Le cavalier de Grade IV, avec toute son expérience, ne veut pas brûler les étapes et souhaite avant tout garder sa monture en état de forme. Son objectif : les Jeux paralympiques de Tokyo !

Fanny Delaval revenait également sur les bonnes prestations d’Estelle Guillet en Grade V. La cavalière aux commandes de Magic des Meuyrattes clôture son week-end avec une encourageante quatrième place et une note de 68.192%. "Il y a de vrais progrès du côté d’Estelle, nous sommes très enthousiastes et pensons qu’elle a beaucoup de potentiel. C’est une bosseuse, elle cherche continuellement à se perfectionner et travaille en relation étroite avec Philippe Célérier. Elle ne peut pas encore concurrencer les premiers mais elle s’en rapproche petit à petit."

Prochaines étapes pour les cinq para-dresseurs tricolores, le CPEDI 3* de Bishop Burton en Grande-Bretagne, du 23 au 27 juillet, puis un stage décisif fin août qui déterminera la sélection pour Tryon.