Laura Graves et Verdades, intraitables à Wellington
vendredi 09 février 2018

Laura Graves et Verdades Wellington 2018
Laura Graves et Verdades © SusanJStickle

Déjà victorieuse du Grand Prix et de la Libre du CDI-W de Wellington fin janvier, Laura Graves a récidivé hier dans le Grand Prix du CDI 5* au Global Dressage Festival. Trois sorties donc depuis le début de l'année 2018 pour Verdades, et déjà trois victoires pour l'attachant hongre de 16 ans, toujours en pleine forme !

En s'imposant devant la reine du dressage Isabell Werth/Weihegold Old l'été dernier dans le Grand Prix Spécial du CHIO d'Aix-la-Chapelle, Laura Graves et Verdades avaient montré tout leur potentiel et annonçait qu'il allait falloir compter sur eux pour la saison à venir ! Le couple américain, qui n'avait pas concouru en international depuis ses belles performances en Allemagne, n'a pas loupé son retour à la compétition. Après avoir remporté le Grand Prix et la Libre du CDI-W de Wellington fin janvier, le couple a réitéré hier, s'adjugeant, et de loin (79.543%) le Grand Prix du CDI 5* qui se déroule en ce moment au Global Dressage Festival. L'amazone a devancé la Suédoise Tinne Vilhelmson Silfven/Paridon Magi (73.5%) et une autre Américaine, Ashley Holzer/Havanna 145 (70.913%). 

Impressionnants de maîtrise, les vainqueurs affichaient un score supérieur à 81% au milieu de la reprise, mais la ligne de changements de pied aux deux temps leur a fait perdre quelques points. Pas de quoi entacher le bonheur de la cavalière de 30 ans, n°4 mondiale, qui signait hier son meilleur score sur une reprise Grand Prix depuis ses débuts avec le fils de Florett As : "J'ai senti que j'étais un peu en dessous de ce que l'on montrait depuis le début de la reprise lors de la ligne des deux temps. Mais toutes les figures au trot ont été incroyables. J'ai appris que même quand il est chaud, je ne dois pas avoir peur de mettre la jambe. Quoiqu'il en soit, c'est incroyable de monter un cheval qui ne dit jamais "non"".

Et l'Américaine pouvait aussi se réjouir de la forme de son cheval malgré les températures élevées de Floride : "Il faisait beaucoup plus frais lors de l'étape Coupe du monde il y a quelques jours. J'avais un peu peur de la chaleur mais j'ai sous-estimé la forme de mon cheval. Je ne l'ai pas senti peiné une seule seconde. C'est sympa de savoir qu'il supporte très bien ces températures dans la mesure ou les conditions climatiques seront quasiment similaires au Jeux équestres mondiaux à Tryon". 

Ne reste plus au couple qu'à s'imposer dans la Libre de ce CDI 5* pour continuer d'afficher un ratio de 100% de victoires en 2018... Réponse demain !

Revivez la reprise de Laura et Verdades en video ICI et retrouvez les résultats complets ICI