Le duo Serre s’impose à Jardy !
dimanche 07 avril 2019

Podium de la Pro Elite à Jardy
Podium de la Pro Elite à Jardy © PSV

Après une première étape du Mans du 8 au 10 mars, la caravane du Grand National était de passage au Haras de Jardy. Le duo formé par Anne Sophie et Arnaud Serre s’impose de fort belle manière dans le Grand Prix Pro Elite jugé par Olivier Smeets, Bernard Maurel, Nadine Cochenet, Jean Christophe Comet et Alban Tissot.

Un nombre record de 43 couples étaient au départ de ce Grand Prix. Cinq d’entre eux passent la barre des 70%. Charlotte Chalvignac avait engagé Dvina et Fangarifaut, mais c’est avec Lights of Londonderry, jugé à 70,500%, qu’elle se hisse à une très belle 5ème place. Carlos Pinto, en selle sur le puissant hongre lusitanien gris pommelé Sultao Menezes* de la Gesse, concluait cette épreuve, et décrochait la 4ème place grâce à une moyenne de 71,174%. Tout sourire à la sortie du rectangle, le cavalier installé avec son épouse Isabelle et leur fille Mado au Pôle Equestres de Cabries (13) s’empressait tout d’abord de remercier le Haras de Jardy d’avoir orchestré un « très beau concours. Toutes les conditions sont réunies pour que les cavaliers réussissent. Mon cheval progresse beaucoup, il ne sort à ce niveau que depuis deux ans. Je suis très fier de lui et du Haras de la Gesse qui nous aide beaucoup et nous soutient énormément. Les partenaires de cette qualité sont rares. Ils méritent vraiment d’être remerciés et félicités. On constate également que les Lusitaniens sont à l’honneur, cette race est en train d’évoluer énormément, ce sont non seulement des chevaux gentils mais qui ont leur place à haut niveau. »

La troisième position revient à Jean Philippe Siat, en selle sur sa splendide alzane Lovesong, 11 ans, qui obtient une moyenne de 71,4%. Le tricolore en profitait aussi pour s'adjuger le Grand National. Toujours soucieux de mettre son équipe à l’honneur, le cavalier se disait très heureux de ce résultat. « On est ravis, l’objectif depuis l’étape du Mans était de dépasser les 70% pour intégrer le groupe 1. » Dans son nouveau projet sportif, la Fédération impose en effet aux cavaliers de réaliser trois scores à 70% pour intégrer le Groupe 1, ce qui permet ensuite de prétendre à participe à des 4 et 5 *, ou coupes du monde, sur lesquels il faudra obtenir plus de 71% pour envisager une sélection au championnat d’Europe de Rotterdam. « Les performances de ce week end sont satisfaisantes pour plusieurs raisons. » commentait Jean Philippe. « A titre personnel, car nous avons travaillé dur tout l’hiver pour arriver à cette moyenne. L’objectif est d’abord de se stabiliser à ce niveau, et bien sûr de s’améliorer encore. Lovesong a moins d’un an de compétition en Grand Prix, elle doit encore gagner en maturité. Elle sait dérouler le Grand Prix depuis qu’elle a 8 ans, mais Jan Bemelmans a eu le bon instinct de me dire d’attendre pour la sortir en épreuve. Nous avons le privilège de bénéficier de son regard. Depuis le mois d’août dernier, j’ai la chance de profiter du soutien technique de Marina Caplain Saint André, qui est proche de chez moi, nous avons fait un super boulot. Elle est dans une bonne énergie, sa compétence n’est plus à démontrer. A titre collectif, on constate que les choses bougent. La Fédération nous a fixé des objectifs assez hauts, et il semble que les cavaliers répondent ! » Jean Philippe Siat tenait à rendre hommage à Marie Christine Pointier, qui lui a confié le travail de sa jument depuis qu’elle a 4 ans. « C’est une propriétaire en or, elle a parfaitement compris ce qu’est le haut niveau, elle a toujours été à mes côtés même si tout n’a pas toujours été facile. Grâce à elle, nous avons une complicité faite de sept ans et demi travail et de difficultés, et Marie Christine la considère vraiment comme un athlète de haut niveau. » Après Saumur et Compiègne, Jean Philippe et Lovesong seront peut-être présents lors de la 3ème étape du Grand National de Mâcon (7 au 9 juin), circuit sur lequel il est en équipe avec Alix Van Den Berghe aux couleurs de Kineton, son partenaire historique, et de Race Photo. 

La 2ème place est pour Arnaud Serre, aux commandes d’Ultrablue de Massa, qui obtient 71,500%, tandis que son épouse Anne Sophie remporte ce Grand Prix grâce à une très belle reprise de Vistoso* de Massa, notée à 71,800%, pour le plus grand plaisir de leur entraîneur, Raphaël Saleh (voir interview des vainqueurs).  

Coup de chapeau au Haras de Jardy, qui avait une fois encore tout prévu dans les moindres détails pour accueillir dans les meilleures conditions près de 1500 chevaux, répartis sur plus de 100 reprises, sans pour autant priver les cavaliers du centre équestre de leur séance d’équitation habituelle. Comme le soulignait le directeur Emmanuel Feltesse, qui rendait hommage à ses « équipes formidables », depuis 30 ans, il a toujours fait en sorte que les activités du club et la compétition se déroulent en parallèle. 

Résultats complets : ICI