Les ténors maintiennent le cap du classement mondial
lundi 04 mars 2019

Judy Reynolds et Vancouver K
Comptant déjà de belles réussites, Judy Reynolds et Vancouver K connaissent aujourd'hui leurs heures de gloire © Scoopdyga

Le classement de février est tombé et il n'y a que peu de surprise, la reine du dressage exerce encore une domination sans partage sur la hiérarchie mondiale. Il y a tout de même eu quelques mouvements chez les Français : trois couples font désormais partie du top 100 contre deux le mois précédent.

Le top 4 du classement mondial n'a pas changé ce mois-ci et il reste mené par Isabell Werth. L'Allemande occupe effectivement la première, troisième et quatrième place avec Weihegold, Bella Rose et Emilio. Laura Graves et Verdades se maintiennent à la deuxième place après leurs victoires à Wellington. 

Il est à noter la remontée de l'Américaine Kasey Perry-Glass et de son complice Goerklintgaards Dublet, vainqueurs de l'étape Coupe du Monde de Wellington fin février, à la cinquième place. Le couple s'affirme encore comme étant l'un des piliers de l'équipe américaine cette année. Dans la série des belles surprises, il faut souligner l'arrivée de Judy Reynolds et Vancouver K dans le top 30. La paire irlandaise présente des reprises un peu plus solides à chaque sortie, elle a même dépassé les 80% dans les RLM d'Amsterdam et de Neumünster. Ils feront sans doute parti des concurrents à suivre attentivement lors de la finale Coupe du monde de Göteborg en avril prochain. 

A contrario, Patrik Kittel et son complice Delauney sont passés de la 10e à la 71e position en l'absence de sortie au mois de février. Leur dernier concours remonte au CDI-W d'Amsterdam où ils n'avaient décroché qu'une quatrième place. 

Côté tricolore, Morgan Barbancon Mestre a vu son omniprésence hivernale récompensée de belles remontées dans le classement mondial. Elle est désormais 44e avec Sir Donnerhall II et 77e avec sa seconde cartouche, Boléro. Anne Sophie Serre, troisième du GP et du GPS lors du CDI 3* de Nice la semaine passée avec Vistoso de Massa (interview à lire : ICI), a réalisé un bond de plus de trente places pour se hisser à la 87e. Absents des carrés de dressage depuis le CDI-W de Londres en décembre dernier, Marie Emilie Bretenoux et Quartz of Jazz ont quant à eux rétrogradé de quelques places pour venir s'installer à la 106e position.  

Le classement complet