Marc Boblet : après la mauvaise nouvelle, la bonne
samedi 14 mai 2016

Marc Boblet et Soliman de Hus
Marc Boblet et Soliman de Hus © Hervé Layec

Le cavalier d’Eure et Loir, plus connu pour être celui de Noble Dream et qui a ressorti récemment l’olympique Whitni Star, a gagné ce samedi après-midi le Grand Prix de Sandillon avec Soliman de Hus.

Soliman de Hus, qui fut longtemps en dressage un étalon vedette du haras dont il porte encore l’affixe, était arrivé dans les écuries des Basses Masures à Rouvres (28) courant mars après être resté quelques semaines en dépôt vente chez Alexandre Ayache. Le Niçois, qui avait immédiatement apprécié ce fils de Sandro Hit voyait en lui un cheval sans impasses techniques, capable de tourner rapidement en Grand Prix. La famille Dallara s’en est portée acquéreur pour le confier à Marc Boblet. Début avril, ce dernier s’était déclaré enchanté par sa nouvelle recrue avec lequel il disait bien s’entendre. Il vient de le montrer et de confirmer que « Soliman n’a pas d’impasse. Il a une énergie incroyable. Il a exécuté trois très jolis piaffers et des lignes de changements de pied magnifiques. Il reste bien sûr des petites choses à régler », ce qui est normal à ce niveau et après moins de deux mois de travail en commun. Toujours est-il que cette première réussite rend peu vraisemblable la « violence » dont le cavalier se serait rendu coupable lors du CDI de Saumur avec ce cheval connu pour être délicat, comportement qui le met sous le coup d’un carton jaune en association avec le non respect du port du casque.

Il a gagné ce Grand Prix avec une moyenne de 69,70%, ce qui est certainement inférieur à celle que cet étalon à la superbe conformation et expressif, doit pouvoir atteindre. Tous les éleveurs qui lui ont fait confiance seront rassurés si Marc Boblet continue dans cette voie.