Muriel Leonardi : "A l'issue de Compiègne, nous devons faire un état des lieux"
mercredi 23 mai 2018

Muriel Leonardi
Muriel Leonardi

Les Internationaux de Compiègne étaient aussi l’occasion pour le staff fédéral des Jeunes d’observer en conditions de nombreux couples, nouveaux et confirmés, en vue des championnats d’Europe Jeunes qui se tiendront à Fontainebleau, au mois de juillet. Retour sur ce CDIChJY avec la chef d’équipe des Bleuets, Muriel Leonardi.

Les jeunes talents de demain n’ont pas chaumé sur les épreuves du CDI Jeunes qui se tenaient à Compiègne en parallèle des CDI 3* et CDIO 5*. Les Tricolores étaient forcément au départ des différents niveaux, Children, Juniors et Jeunes Cavaliers, notamment après les annulations en série des concours de Saumur, Pompadour et Roosendaal.« Les cavaliers sont en manque de concours car nous avions prévu de les emmener sur ces concours annulés. De ce fait, ils sont restés chez eux, sans sortir, sans répéter leurs gammes, ils ont donc besoin de plus de pratique. Ils manquent de réalisme en piste, d’automatismes, ils font encore trop de fautes », commentait la chef d’équipe, Muriel Leonardi. Ainsi, certains couples, plus expérimentés, sont quand même parvenus à tirer leur épingle du jeu, face à une concurrence internationale très relevée. Chez les Jeunes Cavaliers, pour les meilleurs classements, Mado Pinto se classait 7e de l’épreuve Equipe avec Rafale du Coussoul de la Gesse (67,745%), tandis que Mathis Portejoie et Capucine Noël prenaient les 13e et 14e places avec Artisto W (66,422%) et Soleil Noir Vom Rosenhof (65,931%). Dans l’Individuelle, Capucine prenait une bonne 4e place avec Soleil Noir (68,627%), tandis que Mado et Mathis pointaient aux 10e et 12e places (67,794% et 67,255%). Enfin, dans la Libre, le meilleur classement revenait à nouveau à Capucine Noël, 8e (69,475%).« Dans cette catégorie, nous avons trois couples plus confirmés, Mado Pinto avec Rafale du Coussoul de la Gesse, Mathis Portejoie avec Artisto W et Capucine Noël avec Soleil Noir. Cette dernière a réalisé deux bons classements. Ces trois couples sont plus réguliers tandis que les autres commettent encore trop de fautes. Nous avons encore des réglages à effectuer »,soulignait Muriel Leonardi.

 

Un nouveau programme

 

Chez les Juniors, les couples sont nouveaux et les performances encore irrégulières. Pour autant, plusieurs couples ont enregistré des résultats encourageants comme Chiara Stefenel Orsini avec Cicero, 7e de l’Equipe (66,364%), 12e de l’Individuelle (67,010%) et 8e de la Libre (70%).« Chiara est la plus expérimentée des cavalières chez les Juniors, elle a fait de bonnes reprises et atteint les 70% dans la Libre. Le reste du groupe débute à ce niveau, c’est encore en rodage »,poursuit la chef d’équipe. A noter dans la reprise Individuelle Juniors, la 9e place de Manon Gimet avec Wyoming (68,284%). Enfin, chez les Children, la chef de fil de cette catégorie, Mathilde Juglaret, a malheureusement commis des fautes et se classait ainsi 7e de l’Equipe (64,103%) et 8e de l’Individuelle (65,119%) avec Scarletto. Les meilleurs classements de cette catégorie sont revenus à Carla Dufil, 5e de l’Equipe (67,564%) et 6e de l’Individuelle (66,250%) avec Eppo.« Chez les Children, nous avons de nouveaux couples avec des cavaliers très jeunes comme Cloe Jawurek dont il s’agissait du tout premier concours. Pour le reste, le bilan reste positif malgré les fautes de Mathilde ».

Compiègne aura donc été un bon concours d’observation mais les championnats d’Europe de Fontainebleau vont arriver à grands pas et les jeunes recrues tricolores manquent de sorties.« A l’issue de ce concours de Compiègne nous devons faire un état des lieux. L’annulation la plus compliquée pour nous a été celle de la seule Coupe des nations que nous avions pour les Jeunes, le CDIO de Saumur. De ce fait, nous avons revu l’organisation et nous irons à Aix-la-Chapelle la semaine prochaine et avons demandé à faire rajouter une tournée des As lors du Grand Régional de Jardy. Enfin, les couples iront sur le Grand National de Rosières aux Salines ce qui nous permettra d’affiner les équipes, l’idée étant d’avoir une équipe dans les trois niveaux à Fontainebleau »,conclut Muriel Leonardi.