Nicole Favereau : "c'est un cadeau du ciel cette jument"
mardi 27 juin 2017

Nicole Favereau et Ginsengue
Nicole Favereau et Ginsengue © Coll.

2ème du Grand Prix du CDI*** de Pompadour derrière la Suissesse Marcela Krinke Susmel (Smeyers Molberg), Nicole Favereau était particulièrement heureuse de sa jument Ginsengue qui a passé le cap des 70% . Et Nicole entrevoit avec confiance la suite de la saison.

Passer la barre des 70% en Grand Prix c'était important pour Nicole Favereau qui se réjouit d'avoir franchi ce cap lors du CDI*** de Pompadour ce week-end : "J'avais tutoyé cette moyenne à Compiègne et à Valencia mais là ça y est ! Et elle ne compte pas s'arrêter en si bon chemin "je voudrais continuer à augmenter mes moyennes. C'est possible car Ginsengue est encore en construction. Elle n'a que 11 ans. Elle est très volontaire et appliquée mais je ne veux pas lui mettre trop de pression pour gagner de l'expression. Elle est généreuse et je suis convaincue qu'elle va s'exprimer d'elle même sans que je doive lui sortir les tripes." Nicole sait ce dont sa jument est capable à l'entraînement et " sur le rectangle je n'ai pas encore les passages et piaffers que j'obtiens à la maison mais en concours je veux privilégier la régularité. Le mieux peut être l'ennemi du bien. Il faut être raisonnable pour que le cheval s'exprime de lui même."

Après sa 2ème place dans le Grand Prix Nicole Favereau et Ginsengue prenaient la 4ème place du Spécial avec une moyenne de 66,765%. "Je pense que j'aurais pu gagner mais j'ai fait une grosse bourde à la détente. Je n'ai pas répété l'enchainement du Spécial - pirouette - changement de pied au temps - pirouette. Ca faisait longtemps que je n'avais pas déroulé cette reprise car d'habitude je choisis de courir la Libre après le Grand Prix. En piste elle était bien mais après la 1ère pirouette quand je l'ai relancé pour faire mes temps elle a été surprise et n'a pas compris ce que j'attendais d'elle. C'est vraiment de ma faute mais ce n'est pas grave".  Hormis cette incompréhension la jument s'est très bien comportée. "Elle est très régulière depuis le début de la saison. Elle progresse, elle s'affirme dans certaines choses. Elle est sereine quand elle rentre en piste. C'est la première fois que cela m'arrive d'avoir un cheval dont je suis sûre du comportement et c'est un vrai bonheur."

Les progrès de Ginsengue, Nicole les attribue aussi à son entraîneur Carlos Pinto avec lequel elle retravaille depuis un an : " il vient une fois par moi et je vais aussi travailler chez lui. Il m'aide beaucoup dans la rigueur , dans les préparations des pirouettes, du zig et zag et dans la recherche de l'énergie."

Le prochain objectif de Nicole est maintenant le master pro de Vierzon (6/9 juillet) ; "J'aimerai bien avoir un podium et après avec ma fille Marine on a demandé le CDIO*** d'Hickstead (27/30 juillet) en individuel Ca sera mon premier concours en Grande-Bretagne ! et puis en fin de saison je voudrais atteindre les 72%".

L'enthousiasme et le plaisir de monter Ginsengue sont plus que palpables dans la voix de Nicole qui ajoute "quoiqu'il arrive je suis tellement contente d'elle. C'est un cadeau du ciel cette jument."

retrouvez tous les résultats des CDI de Pompadour ici