« Nous mettons le paquet sur la préparation olympique »

mercredi 20 janvier 2016

  • imprimer

Après le long silence qui a suivi la qualification pour les JO du dressage français aux championnats d’Europe en août dernier à Aix la Chapelle, la Fédération reprenait contact avec les medias convoqués au Boulerie Jump du Mans ce mardi 19 février avec les sept cavaliers du groupe JO/JEM.

le mans cavaliers staff largeL

PSV Jean Morel

le mans La conférence de presse largeL

PSV Jean Morel

le mans Nicole Favereau et Ginsengue largeP

PSV Jean Morel

Le Mans Pierre Volla et Badinda Altena largeL

PSV Jean Morel

le mans Ludovic Henry et After You largeL

PSV Jean Morel

Les cavaliers du groupe JO/JEM avec Marina Caplain Saint Nadré, Sophie Dubourg, Emmanuelle Schramm et Jan Bemelmans

La conférence de presse

Nicole Favereau et Ginsengue

Pierre Volla et Badinda Altena

Ludovic Henry et After You

previous video next video

En présence du staff technique dont Sophie Dubourg, DTN, Emmanuelle Schramm, DTN adj. chargée du dressage, et Jan Bemelmans, l’entraîneur national à l’œuvre dans le manège, Stéphanie Brieussel, Nicole Favereau, Ludovic Henry et Pierre Volla ont présenté leur cheval de tête, respectivement Amorak, Ginsengue, After You et Badinda Altena, ces deux derniers ayant « fait » Aix. Marc Boblet n’avait pas Noble Dream qui rentre à la fin du mois de chez Patrik Kittel avec lequel Marc travaille depuis cet été, mais la jeune Well Done. Quant à Karen Tebar et Arnaud Serre, ils étaient à pied. La première parce que 1,50m de neige dans sa région de Stuttgart l’a empêchée d’amener ses deux chevaux, Don Luis (équipier à Aix) et Ricardo avec lequel elle fera ses premiers concours nationaux débuts mars en Allemagne. Le second parce que Robinson de Lafont Massa (également à Aix), victime de graves coliques peu avant les fêtes, a dû être opéré et est en convalescence en clinique vétérinaire à Toulouse. Son retour à la maison, initialement prévu pour fin janvier, sera pour mi-mars. Il fera ainsi toute la rééducation non montée (tapis et thalasso) sous surveillance médicale et rentrera en pays de Crau pour la reprise du travail sous la selle.
Les journalistes présents – dont Equidia et l’Equipe 21 – conviés l’après-midi seulement, n’ont pu voir que trois chevaux : After You et Badinda qui ont profité de l’hiver pour prendre de la force et perfectionner leur technique, car comme le dira Jan Bemelmans lors du point presse, « il y a toujours des choses à améliorer, un travail que l’on ne peut pas faire pendant la saison de concours »  ; et la jeune Ginsengue, arrivée directement d’un séjour d’un mois et demi chez Jan Bemelmans, dont deux fois quinze jours avec sa cavalière. La grande alezane, qui avait attiré l’attention lors de ses premières apparitions sur les carrés, confirme les espoirs mis en elle. Encore jeune et peu expérimentée, elle n’en montre pas moins qu’elle maîtrise déjà très correctement les difficultés du Grand Prix. Nicole Favereau se prépare physiquement et mentalement pour une éventuelle participation aux JO, mais ne perd pas de vue la nécessité de ne pas bousculer cette très bonne jument, la première de sa carrière de cette qualité.

Une saison pré’O très balisée

Ce groupe pourra s’élargir à d’autres couples, qui se qualifieraient d’ici le 20 juin (deux fois 64% lors de deux CDI 3 à 5* différents avec des deux juges 5*), mais à condition que la Fédération les ait « accrédités » auprès du Comité olympique avant fin avril, sans quoi pas de JO possibles.
Les sélections seront ensuite finalisées pour le 13 juillet après trois concours incontournables : les CDIO de Compiègne (19-22 mai) et Rotterdam (23-26 juin), et le Master de Vierzon le 10 juillet. La Fédération propose aux couples capables de prétendre à ces sélections une liste de concours, à raison de deux par mois, parmi lesquels choisir. Sophie Dubourg doit présenter au CNOSF ce mercredi 20 janvier les modalités de sélections qui seront validées par le président Lecomte et/ou Marina Caplain Saint-André, membre du bureau fédéral élue FFE et en charge du dressage pour le groupe JO/JEM, la directrice technique elle-même, son adjointe Emmanuelle Schramm et le sélectionneur Jan Bemelmans.
Pour le reste, Sophie Dubourg a précisé que toute la logistique en amont est déjà en place : les cavaliers logeront au village olympique (ce qui n’a pas toujours été le cas pour eux par le passé) ; les chevaux au camp de Deodoro avec leurs grooms ; et le reste de la délégation - propriétaires, entraîneurs et conjoints compris - logera en ville à une trentaine de minutes en voiture.

La FFE met les moyens

Au total des trois disciplines  (« Nous sommes très fiers d’avoir trois équipes aux Jeux olympiques qui sont entrées par la grande porte des qualifications », a appuyé la DTN), ce seront 15 couples (4 et 1 réserviste par discipline) et 51 personnes, dont 14 du staff technique, qui constitueront la délégation équestre française à Rio du 5 au 21 août. Tous les cavaliers participeront au défilé de la cérémonie  d’ouverture  : le CNOSF était d’ailleurs sur place pour prendre les mesures des cavaliers afin que Lacoste puisse réaliser leur tenue, comme ce sera le cas pour tous les autres sportifs.

Pour Emmanuelle Schramm, ce stage de janvier permettait « d’évaluer la forme des couples après l’hiver, mais aussi de se parler, de communiquer et de se solidariser autour de l’objectif ». La DTN adj. précise que la FFE « dans la continuité de ce qui est fait depuis plusieurs années, met beaucoup de moyens au service de la discipline », ce qu’avait aussi signalé  Marina Caplain Saint-André en rappelant les propos du président Lecomte lors de la soirée du Grand National le 15 décembre décembre au CNOSF : « Nous mettons le paquet sur la préparation olympique », ce qui se concrétise entre autres mesures par les aides aux cavaliers concernés : indemnisations de concours ; interventions de Jan Bemelmans, à raison d’une dizaine d’ici les JO, à l’occasion ou pas de concours  et l’entraînement individuel des cavaliers. A noter à ce propos que Pierre Volla travaille désormais avec Ralph Rash, l’entraîneur des jeunes  que J. Bemelmans connaît bien, Dominique Brieussel se consacrant cette année à la préparation de son épouse Stéphanie.

La saison se dessine

L’entraîneur national considère que « Rio, c’est important, mais le plus grand stress était la qualification l’an dernier. Maintenant nous allons rester sur notre chemin ». Pour lui, la sélection finale sera le moment le plus difficile - il préfère d’ailleurs que ça le soit, puisque c’est un signe de bonne santé ! -  et il le vivra avec le staff dont particulièrement le vétérinaire Stéphane Fresnel « auquel nous faisons 100% confiance. C’est au dernier moment que l’on décide, selon la forme des chevaux ».
Outre les trois concours incontournables cités plus haut, auquel s’ajoute le CDI de Saumur fin avril, un planning adapté à chaque couple sera établi en accord avec les cavaliers et entraîneurs. Dès la fin de la semaine, Nicole Favereau et Stéphanie Brieussel feront le Grand Prix du national du Mans, puis Stéphanie ira vraisemblablement à Leer (Bel) puis aimerait faire Hagen. Nicole, elle, ira à Valence où elle retrouvera Pierre Volla pour deux concours consécutifs. Ludovic Henry vise Dortmund, car After You repart en février chez Jan Bemelmans. Quant à Karen Tebar, elle annonce la participation à un national allemand pour Don Luis (deux nationaux pour Ricardo) en mars, avant Stadl Paura (Aut) avec ses deux chevaux. Marc Boblet, lui, ne prévoit pas de concours avant deux mois. Ce tout début de saison donnera une première idée sur les acquis de l’hiver pour des chevaux qui sont tous encore jeunes en âge et en carrière.

Marie-Hélène Merlin

Horse Telex
La base de données du cheval
  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr