Omaha : Isabell Werth frappe fort d'entrée !
vendredi 31 mars 2017

 	Isabell Werth - Weihegold - Omaha 2017
Isabell Werth et Weihegold ont donné le ton d'entrée à Omaha © Scoopdyga

Le Grand Prix de dressage a donné le coup d'envoi des finales Coupes du monde ce jeudi après-midi à Omaha. Et les femmes ont pris d'emblée le pouvoir dans le Nebraska : Isabell Werth l'emporte avec Weihegold (82,30%) devant Laura Graves/Verdades (79,80%). Carl Hester prend la 3e place avec Nip Tuck (76,671%). La Freestyle de samedi s'annonce prometteuse !

Si les conditions d'accueil des chevaux sont bien meilleures à Omaha qu'à Las Vegas - et c'est évidemment ll'essentiel -, il n'y en revanche ici pas eu de "show à l'Américaine" avant l'entrée en scène des finalistes de la Coupe du monde de dressage. Juste l'hymne américain puis quelques airs repris par un groupe de musique militaire. Pas non plus de "kiss cam" ni de "dance cam" pendant la pause de ce Grand Prix, mais une mise en scène très sobre, simplement ponctuée par de la musique entraînante entre le passage de chaque couple. Un peu décevant chez les rois de "l'entertainment", mais le spectacle a en revanche été bien assuré sur le rectangle devant des tribunes garnies mais pas encore bondées pour ce premier jour de compétition.

Grande favorite après une saison indoor exceptionnelle (20 victoires sur 22 sorties avec ses trois chevaux de tête !), Isabell Werth a déroulé une superbe reprise avec Weihegold, notée 82,30 %. Portée par son public, Laura Graves a également fait une très belle prestation avec Verdades mais les juges ont été moins généreux : 79,80 %. "Ce qui a fait la différence c'est la connexion entre Isabell et son cheval, ainsi que leur rectitude. Ils ont aussi gagné beaucoup de points sur les piaffers, passages et pirouettes. Verdades est un cheval extrêmement puissant, impressionnant, mais Laura est du coup davantage obligé de le garder sous contrôle. C'est sans doute ce qui a fait la différence", a expliqué la juge allemande Katrina Wuest, lors de la conférence de presse.

Laura Graves veut sa revanche

"J'étais très contente de la forme de Weihegold ces derniers jours. Elle était un peu tendue en entrant en piste car il y avait beaucoup d'applaudissements à la sortie de Laura, mais ensuite elle a été super, s'est enthousiasmée Isabell Werth. La seule faute, aux changements de pieds aux deux temps, est pour moi. Les fautes sont toujours pour le cavalier de toutes façons ! Le reste était vraiment très bien, notamment les airs relevés et les pirouettes."

Mais Laura Graves compte bien prendre sa revanche dans la Freestyle, programmée samedi à 14 h (21 h en France). "Je crois que tout est encore possible, a lancé la jeune Américaine (vingt-neuf ans). Je suis venue ici pour gagner, mais finir 2e derrière Isabell c'est déjà un peu comme gagner. Je suis avant tout fière de mon cheval, d'autant que nous n'avons pas de saison indoor aux Etats-Unis et que c'est forcément spécial pour lui de se retrouver dans une telle atmosphère."

3e avec 76,671 %, Carl Hester compte lui aussi bien figurer sur le podium de la finale samedi : "Nip Tuck peut être un peu sur l'œil donc j'ai avant tout cherché à être sans-faute, mais nous donnerons tout samedi !"