Petite journée européenne

samedi 04 juillet 2015

  • imprimer

Aujourd’hui commençaient l’épreuve par équipe du championnat Children et l’épreuve Individuelle pour les Juniors et Jeunes Cav. La Belge Laura Luyten et Dark Chocolate sont en tête en Juniors et le Polonais Tomasz Jasinski chez les Jeunes Cav. avec Shosholoza, l’Allemagne et les Pays-Bas n’ayant bien sûr aucun partant dans ces premiers groupes. Du côté Children, la Russie mène la danse devant l’Espagne et la France.

vidauban ambiance largeL

Par une chaleur qui grimpe de jour en jour et qui devient exténuante tant pour les chevaux, malgré les ventilateurs aux écuries, les aspersions d’eau et les serviettes mouillées sur l’encolure pendant la détente, que pour les cavaliers autorisés depuis le début de ces championnats à tomber le frac (mais seuls quelques uns l’ont fait), les performances sont difficiles. Pour les petites Françaises, le manque d’expérience à ce niveau s’ajoute à la difficulté. La première à passer ce matin était Helena Gruny avec Vip du Fayard. En filet depuis peu de temps et encore peu routiné, le cheval n’est pas tout à fait au niveau de ses adversaires. Quant à Helena, encore en épreuves Club il y a moins d’un an, « elle a bien géré, car Vip était très chaud en entrant. Elle a eu de l’à-propos dans ses décisions », commente son entraîneur Françoise Brieussel heureuse de pouvoir s’occuper de son élève juste avant de prendre le TGV pour Jardy où l’attendent ceux qui défendront le CHIAP dans le Master Team. La vitesse à laquelle le cheval a fait la reprise, qui a donné l’impression aux juges que sa cavalière n’était pas tout à fait aux commandes, et deux grosses fautes font terminer le couple à 61,96%.

Pas gagné d’avance en Children
Pour Enora de Vienne, c’est un peu mieux, le cheval étant, lui, plus routiné : « Pour une petite fille de onze ans, c’est super bien géré. Maestro, qui est l’ancien cheval de ma fille Lana, est chez elle depuis novembre et nous arrivons à nous voir quasiment toutes les semaines pour travailler, soit chez elle à St Benoît sur Loire, soit chez moi à La Guerche, précise son entraîneur Franck Portejoie. Le reste du temps, sa maman qui tient un centre équestre fait le travail de fond. Enora n’est pas encore tout à fait assez confiante pour libérer son assiette », d’où une impression de crispation au trot, alors que le galop était bien meilleur. Enora répète son score de la Préliminaire avec 66,33%.
C’est une Autrichienne, Lilli Ochsenhofer qui prend la tête de ce premier groupe avec un superbe 72,33 alors qu’elle avait tourné la Préliminaire à seulement 67,43. Heureusement pour la France, son pays n’a pas d’équipe, pas plus que la Suède, Cecilia Bergakra étant 2e ce matin. En revanche, l’Helvète Jorina Miehling montait elle pour son équipe dont les deux meilleurs éléments passent demain et elle a amélioré son score de 2,5 points. Autant dire que la partie sera moins facile pour la France qu’il n’y paraissait après la reprise de mise en situation, puisque l’Espagne, qui vire en 3e position aujourd’hui, a encore ses deux meilleures cartouches à jouer tout comme la Hongrie, et la France aussi !
Pas de qualifié surprise en J et JC
Parmi les trois juniors français qui passaient ce matin, seule Charlotte Charrier, qui avait fait une contre-performance en Equipe avec son bon Rendez-Vous avait une petite chance d’accrocher une place en finale individuelle selon Muriel Léonardi. Mais après un très joli travail au trot, les notes ont commencé à baisser au pas, puis le grand écran et le tableau d’affichage instantané ont sauté suite à une brusque et brève panne d’électricité dans un grand craquement qui a perturbé une transition galop-pas-galop, heureusement en A, à l’opposé de l’écran devenu soudain tout noir. La jument a marqué le coup mais sans exploser. Les notes de la figure s’en sont forcément ressenties. Et la moyenne générale, qui avait commencé à baisser au pas, a continué jusqu’à tomber à 66,51. Impossible de rêver encore de finale qui selon Muriel Léonardi demandera une moyenne de 68/69%.
Lana Portejoie, qui monte Zoocrat depuis trois mois seulement, sa jument Pik Flower étant restée arrêtée plusieurs mois suite à une petite tendinite, a présenté de belles choses, mais a totalisé trop de fautes. Elle termine avec 63,15%.
Hanna Chevanne, elle, qui était allée trop vite au pas hier, a changé de tactique aujourd’hui, mais les notes n’ont pas varié et cette alllure pénalise beaucoup le résultat final qui reste à 65,52%. En outre, Wineyard semblait quelque peu fatigué.
En Jeunes Cavaliers, pour Alix Bravard, élève de Marc Boblet - mais il était absent pour ces championnats - le problème c’est le galop. Si Alix réussit à imposer les 4 temps à sa jolie Shamira, en revanche les 3 temps sont très fautifs. Décidément les produits de Caprimond (origine de Noble Dream) semblent problématiques à cette allure. Le couple termine avec 64,71% soit un peu plus que Lisa Kloninger Chachaty. Après un travail au trot déjà un peu heurté, la Normande a eu beaucoup de mal à imposer 4 et 3 temps à son Taurus qui a sans cesse des réminiscences des Grands Prix tournés avec la cavalière qui l’a formé, Françoise Kloninger. Si l’on ajoute à cela une pirouette totalement ratée, un mauvais  arrêt et un changement de pied volé, le résultat ne peut être que faible : 62,07%
Mais pour tous ces jeunes, parfois vraiment jeunes, qui en outre n’ont eu pour la plupart que très peu de temps de préparation et encore moins l’occasion d’aller se confronter à la concurrence internationale à l’étranger, cette expérience sera de toutes façons enrichissante et formatrice. Et comme l’ambiance dans l’équipe de France est selon tous les témoignages, super bonne, la piscine de l’hôtel facilitant certainement la bonne humeur de tous, Vidauban restera certainement comme un excellent souvenir dans la tête de tous. Sauf peut-être pour Milena Aubry, éliminée hier et qui aurait pu peut-être participer quand même aujourd’hui, si la FEI n’avait pas omis de retirer une précision de son règlement interdisant à tout éliminé au cours d’un championnat de repartir dans l’épreuve suivante. L’an prochain ce ne sera plus le cas. Mais pour Milena Aubry ce sera trop tard.

Demain Allemagne, Pays-Bas, Suède et Danemark se disputeront pour l’accès aux médailles individuelles. L’Espagnol Juan Guimon Matute et la Russe Aleksandra Maksakova étant seuls capables peut-être de venir perturber la discussion en juniors. Les dix-huit premiers de chacune de ces deux reprises ‘’Individuelle’’ seront qualifiés (à raison de trois maximum par pays) pour les finales en musique dominicales à l’issue desquelles seront attribués les titres 2015. Les Français Thomas Bobis en Jeunes Cav. et Mathis Portejoie en junior tenteront d’entrer dans ces dix-huit heureux concurrents.

Résultats ici

Marie-Hélène Merlin

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr