Philippe Celerier : "On ira si l'équipe est prête"
vendredi 02 février 2018

Philippe Célérier
Philippe Célérier

L'heure est aux stages sportifs et à l'élaboration des règlements, reprises et circuits pour le paradressage français qui a quitté le giron Handisport pour celui de la FFE . Les Jeux Equestres Mondiaux sont l'objectif de l'année mais les Bleus n'iront que si l'équipe est prête à bien y figurer

Entraîneur de l'équipe de France de para dressage, Philippe Celerier a profité, comme ses homologues des autres disciplines, de la saison d'hiver pour opérer des regroupements : " On a fait une semaine de stage à Lamotte-Beuvron au mois de décembre et un nouveau stage est programmé du 17 au 20 février en présence d'un juge international. Les 5 et 6 on aura aussi un séminaire d'entraîneurs."

Quant à la saison sportive, elle débutera au mois de mars : "on envisage une sortie en national les 17 et 18 mars sur un lieu encore à déterminer avant d'attaquer les internationaux avec le CPDEI de Deauville  du 5 au 8 avril (avec un stage sur place juste avant) puis Wareghem (Belgique) du 18 au 22 avril, Roosendal (Pays Bas) du 9 au 13 mai, Somma Lombardo (ITA) du 14 au 17 juin et probablement Hartpury (GB) (3/8 juillet). Ensuite les cavaliers sélectionnés pour les Jeux iront à Bishop Burton (GB) fin juillet . On a prévu un stage de préparation probablement à Saint Germain en Laye, d'au moins 15 jours avant le départ pour Tryon  "

Mais si tout est donc en place pour un déplacement aux Etats-Unis, celui ci n'est pas complètement acquis car "le voyage est long et cher. L'idée c'est d'y aller mais pas sous n'importe quelle condition. Si on y va, c'est parce qu'il y a une équipe qui est prête pour avoir des résultats honorables."

Pour mémoire la France terminait à la 10ème place des derniers Championnats d'Europe.

En attendant le déroulement de la saison, l'heure est à la construction de la discipline "On élabore un programme, des circuits club et amateur élite, un règlement spécifique, et des reprises progressives pour arriver à l'international. C'est un gros boulot. On a bien avancé avec Alain Soucasse (DTN adjoint au paradressage) et Fanny Delaval (chef d'équipe)  mais il faut du temps."

A suivre !