Pierre Volla : "Badinda est hors norme"
samedi 11 mars 2017

Pierre Volla et Badinda
Pierre Volla et sa bonne Badinda Altena. © Crédit Scoopdyga

Cinquième du Grand Prix Special samedi à Valencia avec Badinda Altena, le Tricolore travaille depuis peu avec Jan Nivelle, l'entraîneur de Karen Tebar. Et réalise quelques réglages qui pourraient par la suite changer la donne et livrer tout le potentiel de la pétillante alezane.

Troisième du Grand Prix et 1er du Grand Prix Special la semaine dernière, quatrième et cinquième cette semaine dans le CDI3*, Pierre Volla applique à la lettre les conseils de son nouvel entraîneur, Jan Nivelle. "Karen a bien voulu me le prêter", sourit le cavalier de Badinda Altena. Des conseils techniques destinés "à davantage faire travailler la jument avec son dos qu'avec ses pattes", de façon un peu moins spectaculaire, et qui pourraient ainsi permettre au cavalier d'optimiser l'évolution de sa bonne fille de Tolando. "Badinda est hors norme, elle a beaucoup de potentiel mais il y a des points à améliorer, pointe le dresseur. Jan Nivelle me fait modifier certaines choses et la jument était cette semaine un peu perdue. Mais ces conseils changent la donne et remettent les choses en perspective. Ces réglages sont nécessaires pour faire grimper les notes. Il faut le faire maintenant pour que nous progressions vraiment par la suite".

Un calendrier qui reste à définir

Pierre Volla souhaitait travailler avec Jan Nivelle depuis quelque temps. "J'adore son travail, sa précision, ses méthodes. C'est quelqu'un qui enseigne une équitation réfléchie et qui fait travailler ses couples dans l'harmonie et avec relâchement". Le planning de Pierre Volla et ses ambitions 2017 restent ainsi encore à définir et se décideront selon l'évolution du couple. "C'est la jument qui dira si nous participerons ou non aux championnats d'Europe. Ce serait idéal mais nous n'irons pas trop vite, poursuit le cavalier. Comme la finale Coupe du Monde à Paris, nous verrons. De toute façon, le calendrier sera défini avec Jan". Outre ses classements avec sa bonne alezane, Pierre Volla a fait retentir pas moins de quatre Marseillaises avec son cheval de 11 ans, Sir Piko, dans le Medium Tour. "Je ne pouvais pas faire mieux, indique le cavalier. C'est un cheval assez compliqué et je suis vraiment très content de lui".