Premier séminaire para-dressage à Lamotte-Beuvron
jeudi 15 mars 2018

Précédemment confiée à la Fédération Française Handisport (FFH), la gestion du para-dressage a été attribuée depuis le début de la nouvelle olympiade à la FFE. Les équipes de la FFE mettent désormais tout en œuvre pour promouvoir la discipline et préparer au mieux les grandes échéances à venir, à savoir : les Jeux équestres mondiaux de Tryon (USA) en 2018 et les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

Dans cette optique, la FFE a organisé un séminaire de deux jours consacré au para-dressage et animé par l’une des pointures de la discipline, Michel Assouline, ancien entraîneur de l’équipe de Grande-Bretagne de para-dressage. Il était entouré par Anne Prain, juge internationale 5* de para-dressage. « C’est important pour nous, juges, de donner de la transparence au jugement et pouvoir répondre aux questions des cavaliers et entraîneurs. Le but est de leur donner les outils nécessaires pour qu’ils travaillent ensuite dans la bonne direction. Le fait de collaborer avec Michel et de nous adresser à la fois aux cavaliers et à leurs coachs était une démarche très intéressante », analyse Anne Prain.

C’est un véritable travail d’équipe qui a été effectué au Parc équestre fédéral puisque tous les acteurs du para-dressage tricolore étaient présents en Sologne notamment Fanny Delaval, chef d’équipe tricolore, Philippe Célerier, entraîner national, et Alain Soucasse, coordonnateur de la discipline. « C’est passionnant d’avoir la haute expertise de Michel Assouline afin de pouvoir trouver des clés pour la haute performance. Il a une analyse très fine, un vrai sens du détail. C’est cet œil extérieur qui vient compléter l’approche de Philippe Célerier que nous recherchons », explique Fanny Delaval, chef d’équipe tricolore.