Rendez-vous décisif pour les para-dresseurs à Uberherrn
mercredi 04 juillet 2018

José Letartre
José Letartre et Swing Royal-ENE-HN, fidèles membres de l'équipe de France de para-dressage © PSV

L’échéance des Jeux équestres mondiaux de Tryon approche à grand pas pour les cavaliers de para-dressage et avec, les dernières étapes de sélection dont le CPEDI 3* d’Uberherrn qui verra s’affronter les plus grandes nations européennes. Cinq couples tricolores seront de la partie, tous en lice pour le rendez-vous mondial de septembre : Estelle Guillet, José Letartre, Cloé Mislin, Thibault Stoclin, Vladimir Vinchon joueront donc leur va-tout en terre germanique afin de faire partie des quatre sélectionnés pour les Etats-Unis.

En Grade IV, José Letartre en selle sur Swing Royal*ENE-HN, ainsi que Vladimir Vinchon et son cheval Tarantino Fleuri, signeront leur retour après le CPEDI 3* de Mannheim début mai. Une pause choisie par les cavaliers afin de garder leurs montures au meilleur de leur forme et affronter sereinement cette fin de saison. ''J’avais décidé dès le début d’hiver et le championnat de France de Saint-Lô que je laisserais une pause à Tarantino en milieu de parcours'', explique Vladimir Vinchon. ''Après une longue période d’arrêt, il a fait un début de saison satisfaisant, ce qui est très positif. Il n’y a eu aucun signe d’alerte, il est aujourd’hui en pleine forme, prêt pour les prochains rendez-vous et pourquoi pas pour un voyage vers Tryon ! Ce serait bien entendu une superbe expérience tant sur le plan individuel que pour l’échéance par équipes mais nous procédons étape après étape et je garde les Jeux paralympiques de Tokyo en ligne de mire.'' De son côté, Estelle Guillet qui rejoignait les rangs de l’équipe de France il y a moins d’un an, continue sa progression avec Magic des Meuyrattes en Grade V. ''Mon objectif à Uberherrn comme sur l’ensemble des compétitions auxquelles nous participons, c’est de continuer à évoluer, d’être dans une progression constante. À chaque fois qu’un détail technique est amélioré, c’est une petite victoire, un moment précieux qu’il faut savourer. Au-delà de la performance, le plus important est de donner le meilleur de moi-même. Depuis le stage de détection au Parc Équestre Fédéral à l’automne dernier, j’ai été réellement prise en charge par le staff français, c’est une vraie chance. Même si je m’entraîne toute seule, je suis en contact avec Philippe Célérier chaque semaine qui me guide dans mes exercices, j’ai vraiment une conduite à suivre et ses conseils sont très bénéfiques. Je sens une véritable évolution en quelques mois et cela se ressent également sur les rectangles.'' Respectivement en Grade I et Grade II, Thibault Stoclin accompagné de son fidèle Uniek*HEC, tout comme Cloé Mislin aux rênes de son cheval Don Caruso, auront à coeur de réitérer leurs bonnes performances du CPEDI 3* de Somma Lombardo mi-juin.

''À quelques semaines seulement des Jeux équestres mondiaux de Tryon, nous avons vu notre nombre de cavaliers de haut niveau s’amenuiser puisque la jument de Camille Jaguelin est malheureusement arrêtée pour un hématome et que Céline Gerny, pour des raisons personnelles, se tiendra hors des rectangles de dressage pendant quelques temps'', explique Fanny Delaval, chef d'équipe. ''Nul doute cependant que ces grands sportifs et leurs montures reviendront en grande forme dès 2019. En attendant, nous avons cinq cavaliers sélectionnables et quatre places à attribuer pour Tryon. Il y a également un réserviste qui s’entraînera jusqu’au bout mais qui ne partira pas avec le reste de l’équipe en septembre. Les deux prochains CPEDI, celui de Uberherrn puis Bishop Burton (Grande-Bretagne) ont donc une importance toute particulière puisqu’ils nous permettront de désigner la future délégation française à traverser l’Atlantique. Rien n’est joué et nous attendons de chacun qu’il confirme ses dernières prestations. José et Vladimir reviennent après un mois et demi d’absence et devront donc retrouver leur meilleur niveau tandis que Cloé, Estelle et Thibault ont pour objectif de poursuivre l’évolution avancée dernièrement et de passer la barre des 70 % dans un ou plusieurs des tests disputés.''

Coup d'envoi du CPEDI 3* d'Uberherrn vendredi avec l'Individuel Test. Samedi, viendra le moment de la Team Test, qui donnera le résultat final de la Coupe des nations. Dimanche, les meilleurs seront de retour pour les Reprises libres en musique.