Stephanie Brieussel : "La route est longue mais tellement belle"
jeudi 19 avril 2018

Stepahnie Brieussel Amorak CDI 3* Aix la Chapelle 2018
Deux classements dans le top 5 pour Stephanie et Amorak au CDI 3* d'Aix-la-Chapelle © Coll. Stephanie Brieussel

Après une remise en route réussie au CDI 3* de Keysoe le mois dernier, qui mettait fin à plus de neuf mois sans compétition pour Stéphanie Brieussel et Amorak, le couple a pris en début de semaine la direction du CDI 3* d'Aix-la-Chapelle avec l'ambition de continuer sur sa lancée et de retrouver toute l'alchimie qui fait la force du duo. Objectif rempli pour les seuls tricolores en lice qui reviennent d'Allemagne avec une 4e et une 5e place !

Si le coeur était lourd il y a 9 mois du côté de l'équipe de Stephanie Brieussel et Amorak, après la contre performance du cheval dans le Grand Prix du CDIO de Rotterdam, la dresseuse, son entourage et le staff fédéral peuvent retrouver le sourire ! La cavalière, qui avait pris le parti d'éloigner son cheval de la compétition pendant quelques temps, avait repris le chemin des concours il y a un mois tout juste en Grande-Bretagne et signait au CDI 3* de Keysoe un retour en piste honorable, gratifié notamment d'une 4e place dans le Grand Prix et se qualifiant du même coup pour la Libre. 

A Aix-la-Chapelle, où de nombreuses épreuves étaient au programme en ce début de semaine, la dresseuse française était à nouveau au départ des épreuves 3* mais visait cette fois le Grand Prix Spécial, avec comme ambition légitime de faire au moins aussi bien que le concours précédent, mais surtout de continuer à prendre ses nouveaux repères avec Amorak. Le couple aura largement atteint les objectifs puisqu'il se classe 4e du GP avec 68,9% ("malgré trois fautes", analysait la cavalière sur les réseaux sociaux) et 5e du Spécial "avec deux lignes fautives et un mauvais départ au galop". Des erreurs qui n'ont pas empêché plusieurs juges de noter la reprise au delà de 70% ! 

C'est d'ailleurs ce que la dresseuse tricolore retiendra de ce concours : "Que de commentaires positifs et encourageants des juges et des cavaliers en bord de piste !", signe d'une évolution dans le bon sens pour ce couple dont la qualité n'est plus à prouver. Il faut dire que la cavalière avait décidé de se mettre dans les bonnes conditions psychologiques pour performer : "Amorak fêtait ses 13 ans le jour du GP, nous avions le box 13 et une tasse coccinelle nous a été remis comme cadeau de bienvenue : nous avions choisi d'interpréter positivement tous ces petits signes et Momo (Amorak, ndla) nous a donné raison. La toute est longue certes, mais tellement belle qu'on le fait avec plaisir et motivation". 

Les résultats ICI