Un beau concours boudé par les Français

samedi 08 mars 2014 - Provence Alpes Côte d'Azur

  • imprimer

« On a l’impression que tous les arbres autour ont été taillés. C’est magnifique », s’extasie Patrick Kittel, pour la première fois à Vidauban et vainqueur du Grand Prix 3* qualificatif pour la Libre de samedi, dans lequel aucun Français n’était engagé.

domaine vidauban illustr largeP

www.vidauban-competition.com

La marque de fabrique de ce concours varois, dont tant de gens vantent les qualités techniques, notamment les sols, mais aussi l’accueil des chevaux et l’ambiance générale, surtout quand le soleil est de la partie comme ces jours-ci, c’est en effet la discrétion récurrente des Français. Ils n’étaient que deux jeudi dans le Grand Prix qualificatif pour le Spécial, et encore était-ce « grâce » à l’impossibilité pour Anne-Sophie Serre de se rendre à Doha comme prévu pour une sombre histoire de Service vétérinaire marseillais qui n’a semble-t-il pas fait les choses comme il le fallait, la Fédération n’ayant, elle, pas pris la mesure du problème qui se posait.  Avec Rossini, qui reprend le chemin des terrains après un an d’interruption pour remise en forme mentale, Anne-Sophie terminait 9e des 17 partants avec un 65,32 % encourageant dans la mesure où l’alezan a commis plusieurs fautes. Alexandre Ayache obtenait, lui, une bonne 3e place avec Lights of Londonderry et 67,08, alors que le Britannique Emile Faurie et Topolino remportaient la mise avec 68,36.

Quelques vedettes en devenir

Du point de vue des moyennes, le Grand Prix de ce vendredi s’est révélé meilleur, Kittel atteignant 71,98% devant le Néerlandais Diederik van Silfhout, 70,78. La présidente du jury, Mariette Sanders confirmait d’ailleurs à l’issue de la reprise que « le groupe était intéressant, avec quelques très bons chevaux, comme  Déjà la jument du vainqueur, mais aussi Vorst, 2e, et surtout Jimmie Hoo Seq » du deuxième Suédois en lice dans ce GP, le jeune trentenaire, Mads Hendeliowitz. Les deux premiers ont un parcours atypique : Déjà (swb par Silvano, comme le Zidane de Sara Magnusson-Lostria) a eu un poulain - désormais âgé de six ans que monte d’ailleurs l’épouse de Patrick Kittel, l’Australienne Linda Oatley - et est restée au pré jusqu’à ses six ans ne commençant le sport que très tard. Le Suédois l’a depuis trois ans et demi et faisait à Vidauban son deuxième Grand Prix avec elle (le premier à Malines cet hiver). Elle a commis deux petites fautes dont une de peur, mais a beaucoup de qualités, notamment de superbes appuyers, et son cavalier pense qu’elle peut atteindre 80%. Elle sera une bonne relève pour Scandic (partant dans le GP 5* samedi après huit mois sans compétition car il s’était blessé à Herning) « et il se pourrait qu’elle soit prête pour les championnats d’Europe 2015 ».
Le 2e de ce Grand Prix, Vorst D (kwpn par Hors la Loi II) « était fait pour l’obstacle, raconte le jeune (vingt-cinq ans) Diederick van Silfhout. Mais il ne s’annonçait pas très bon et son propriétaire actuel l’a acheté pour faire des balades en forêt. Sauf que le cheval était cinglé. Alors il l’a amené dans nos écuries. J’étais très sceptique, mais il est resté ! Il est au GP depuis deux ans et a fini 10e de la Freestyle du CDIO d’Aix la Chapelle l’an dernier ».
Le 3e , un Sandro Hit, est plus classique, mais doté d’une énergie peu commune « et devrait être un futur excellent cheval », selon la présidente du jury. Vidauban pourrait devenir le concours des découvertes, puisque l’un des très bons couples 2013, Unee B et Jessica Werndl, s’est qualifié pour la finale de la Coupe du monde à Lyon.
Parmi les seize partants de ce GP, il y avait la maîtresse des lieux à qui l’on doit ces deux semaines de concours (CDIO la semaine dernière). Désormais entraînée par Udo Lange (cavalier international des années 80 et ancien élève du si réputé Willi Schulteiss), elle termine 7e avec son sérieux Spirit of the Age, à l’issue d’une reprise très régulière mais entachée d’une grosse faute aux deux temps (67,08%).

Du côté du petit tour

Dans les autres reprises de la journée, on notera la victoire d’un Selle Français ! Roberto des Frettes (Carinho des Noes, né chez Annie Augras en Ile de France) sous la selle suédoise de Charlotte Haid Bondergaard dans l’Intermediate B. Michel Palun et For Fortune décrochent une belle 3e place dans le St-Georges remporté par D. van Silfhout et Anne Beth. Trois autres Français étaient engagés dans cette reprise, dont Isabelle Pinto/Darwin du Pic, 6e, et Gaëlle Rivière une jeune cavalière de vingt-deux ans qui travaille au Domaine équestre de Vidauban depuis le mois de décembre et qui finit 7e avec Davino.
Dans l’autre St-Georges, réservé aux 7 à 9 ans et remporté par Matthias Alexander Rath et le célèbre Bretton Woods (kwpn par Johnson) devant, encore lui, D. van Silfhout, un seul Français (J.-F. Vesin), mais trois Russes remontées de produits du même étalon, Aromat.

Poneys : les Français enfin… là

Finalement, les reprises où il y a le plus de Français ce week-end sont celles des poneys, avec pas moins de douze engagés, tous débutants ou presque à l’exception de Clarissa Stickland. Si Mathilde Thévenot avait été la meilleure Française jeudi dans l’Equipe avec ses deux montures, Osbourne et Mad du Bosc, dans l’Individuelle, Manon Desjardin/Italic des Landes et Lola Aragnol Dussossoy terminent ex æquo à la 5e place. Vainqueur de l’Equipe, Liselott-Marie Linsenhoff cède sa place en Individuelle à la Néerlandaise Febe van Zwambagt et Coco Jambo. Et un beau tir groupé farnçais des 7e aux 11e places, mais loin de la tête qui se disputé à plus de 70% en Equipe et plus de 72 en Individuelle.

Samedi, Anne-Sophie Serre entrera en piste à midi avec Rossini pour le GPS 3* et Alexandre Ayache une demi-heure plus tard.
A la suite de ce GPS, la RLM 3* commencera à 14h pour laisser la place au prestigieux Grand Prix 5* du World Dressage Master (dotation à 100 000 euros de l’ensemble des trois épreuves, exceptionnelle pour la France). Parmi les vingt partants, Patrick Kittel et Scandic, Ulla Salzgeber et Herzruf’s Erbe  ou encore Valentina Truppa et son Eremo del Castegno. Une belle distribution à laquelle s’ajoute le couple Serre, Anne-Sophie et Loutano (17h), et Arnaud et Robinson de la Font (18h12). Les autres Français ont préféré Barcelone, même quelques uns de ceux qui étaient là la semaine dernière. Bizarre !

Résultats ici

Marie-Hélène Merlin

  • imprimer

0Commentaires

DOMINIQUE L | 10/03/2014 09:23
Pendant plusieurs années le terrain laissait a désiré les chevaux revenaient blessés des concours de Vidauban. Il ne faut pas s'étonné du résultat moins de français.


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A table N48 - François Xavier Boudant

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr