Un stage à la carte pour les dresseurs Tricolores
jeudi 18 janvier 2018

Jan Bemelmans
Jan Bemelmans

Huit cavaliers de dressage étaient appelés par la fédération française à se rendre au Mans cette semaine pour un stage fédéral en présence notamment de l'entraineur et sélectionneur national Jan Bemelmans. Chacun a pu y travailler ce qui lui tenait à coeur afin d'aborder sereinement la saison sportive à venir.

"Plus actif derrière !", "doucement les épaules", "n'oublie pas la cadence"... C'est avec une grande attention que Jan Bemelmans, sélectionneur de l'équipe de France de dressage, a observé les couples conviés cette semaine au stage de l'équipe de France organisé au Mans. Les conseils, observations et recommandations ont fusé de toute part alors que chaque cavalier a pu profiter de l'entraineur national de manière individuelle et personnalisée sur le rectangle dressé pour l'occasion dans le grand manège des Bouleries Jump. 

Et aucune séance ne se ressemblait ! Certains étaient venus avec leur cheval de tête, à l'instar de Pierre Volla, qui a insisté hier mercredi sur les pirouettes avec Badinda Altena, ou encore Stéphanie Brieussel, qui avait elle choisi de dérouler des morceaux entiers du Grand Prix avec un Amorak toujours aussi bouillonnant. Marie-Emilie Bretenoux comptait elle aussi sur son fidèle Quartz of Jazz, avec lequel elle courrait ses premiers championnats d'Europe Séniors cet été à Göteborg. Elle n'aura malheureusement pas eu la chance d'évoluer hier sur la carrière, un petit frottement à l'arrière de la selle gênant le cheval. "La santé d'abord !", déclarait Jan Bemelmans après avoir observé le gentil bai et convenu avec sa cavalière que de la longe pendant quelques jours serait une bonne option afin que le cheval ne blesse pas pour de bon. Anne-Sophie et Arnaud Serre étaient également de la partie et montaient respectivement Vistoso de Massa et Ultrablue de Massa, meilleur représentant tricolore à Göteborg. Ludovic Henry avait lui choisi de seller Casanova S, après qu'After You ait montré de belles choses ces derniers mois sur le circuit Coupe du monde, un KWPN noir de 11 ans qui devrait aborder les Grands Prix prochainement. Barbara Clément Klinger présentait quant à elle Dirbini, peu sorti cette saison mais sa jument de tête Ciska V Weltevreden est blessée... Finalement, seule Karen Tebar n'aura pas foulé une seule fois le rectangle durant ce stage, et pour cause : la cavalière, basée en Allemagne, n'a pas voulu infliger un aussi long trajet à ses montures, d'autant qu'elle a plus souvent l'occasion que le reste du groupe France de travailler avec Jan. 

En plus de l'oeil avisé de Jan Bemelmans, les couples présents ont pu profiter de préparations mentale et physique, et tous saluaient l'occasion qui leur était donnée de se retrouver ensemble. Parce que l'objectif du staff fédéral est aussi là : créer un groupe France soudé afin d'aborder les échéances à venir dans les meilleures conditions. Et le prochain grand rendez-vous que tout le monde a en tête est évidemment les Jeux équestres mondiaux, qui se courront à Tryon (Caroline du Nord, Etats-Unis) en septembre prochain. Pour Jan Bemelmans, l'objectif est clair : une sixième place aux JEM permettrait à la France de se qualifier pour les Jeux Olympiques de Tokyo !