Vidauban : un bon début

vendredi 06 mars 2015

  • imprimer

Commencé hier, le Festival de dressage de Vidauban est entré dans le vif du sujet aujourd’hui avec deux Grands Prix, dont celui de la Coupe des Nations. Pour en connaître le podium, il faudra attendre le Spécial demain, le format étant olympique et le classement établi sur le cumul des notes des deux épreuves. Ce soir, la France est 3e derrière l’Allemagne et les Pays Bas.

vidauban 2015 Alexandre Ayache et Lights of Londonderry largeP

Domaine Equestre des Grands Pins

vidauban soleil largeL

Domaine Equestre des Grands Pins

vidauban 2015 Bertrand Liégard et Star Wars largeP

Domaine Equestre des Grands Pins

Alexandre Ayache et Lights of Londonderry

Bertrand Liégard et Star Wars

previous video next video

Comme toujours à Vidauban, les cavaliers font à la fois leur premier concours de la saison en extérieur et, pour ceux qui sont concernés, ce premier concours est aussi la première Coupe des Nations. De quoi doubler la pression. « Commencer la saison en extérieur directement par un CDIO, c’est en effet la difficulté ici. Normalement, on ne traite pas les deux objectifs de la même façon. Avoir la pression d’un CDIO en tout début de saison n’est pas la situation optimale pour un premier concours où l’on recherche plutôt la décontraction », constate la DTN Sophie Dubourg, plutôt satisfaite cependant des prestations aperçues aujourd’hui. « Pour Sarah Casanova, ça a été une belle expérience et Bertrand Liégard est très motivé. En ce qui concerne Alexandre Ayache, les appuyers restent le point noir. Ca n’a pas évolué depuis l’an dernier et il faut clairement trouver d’autres pistes. Quant à Amorak, il est  encore très émotif ».

Sarah Casanova et Bertrand Liégard, dans le contrat
Le cheval de Stéphanie Brieussel a déroulé une reprise où se sont mêlés de très bons moments, bien notés, et de moins bons. Les petites difficultés d’entente apparues sur le deuxième temps de passage-piaffer se sont malheureusement concrétisées lors de la dernière ligne où Amorak s’est brièvement mais carrément mis debout. Tout est rentré dans l’ordre, en douceur et le couple a bien fini sa reprise, mais le mal était fait et ce genre de problème coûte cher. Une moyenne de 66,68% peu représentative de la qualité du cheval, place le couple juste devant Sarah Casanova, dont c’était le premier CDIO avec Ulan, qui peut lui aussi jouer des tours. Le couple a beaucoup progressé l’an dernier, finissant sa saison sur une 2e place en championnat de France et la victoire dans le Grand national. Et la cavalière, qui travaille désormais avec Marina Caplain Saint-André en plus de tous les stages fédéraux qu’elle suit fidèlement, a très bien tenu la pression malgré la nouveauté : « J’étais impressionnée, mais l’objectif était 66,5/67% et j’y suis à peu près (66,44%), malgré deux grosses fautes, du galop dans le premier passage et du trot dans le galop après les deux temps. Mais Ulan a progressé aux passage et piaffer et, demain, dans le GPS ça peut être bien pour lui ». Primo accédant en Coupe des Nations également, Bertrand Liégard a lui aussi rempli le contrat «  c’est à dire retrouver de bonnes sensations et le plaisir de monter en compétition. Les quelques petits problèmes avec la main sont dus au fait qu’il avait envie de tousser et n’y arrivait pas. Nous avons amélioré beaucoup de choses en stage cet hiver. Sans les fautes (dont les temps, ndla), il aurait 72% ». Il termine à 69,04 pour une belle 5e place, juste derrière Alexandre Ayache et Lights of Londonderry, qui n’a rien perdu de ses qualités ni de son énergie avec toujours ses jolis passages-piaffers, quelque peu balancés par moment.

Dominique Filion gagne le GP du CDIO
Devant eux, deux Allemandes, la maître des lieux, Bernadette Brune avec un Spirit of the Age qui a délivré une bonne reprise mais qui peut être plus expressif et la jeune Victoria Michalke et Dance On. La victoire revient à une Néerlandaise de trente ans, au nom bien français, Dominique Filion qu’elle doit à son père canadien. Cette professionnelle qui monte en championnats, y compris d’Europe, depuis ses douze ans (débuts à poney puis junior et jeunes cav), très enjouée, était aussi surprise que ravie de cette victoire : « C’est seulement le neuvième Grand Prix de Wenicienta et elle n’en avait encore jamais fait dehors ! Cette participation était une surprise, cette victoire aussi. Et je suis très contente parce que quand j’ai eu cette jument, elle avait six ans, ne savait presque rien faire et c’est le premier cheval de grand prix que je forme entièrement ». Cette fille de Rosario, maintenant âgée de douze ans montre beaucoup d’énergie et d’amplitude. Dominique Filion, qui est installée près de s’Hertogenbosh, la travaille avec l’aide de Anne van Olst, ancienne cavalière internationale pour le Danemark installée aux Pays Bas et découvreuse de nombreux bons chevaux.

Vidauban, c’est aussi un CDI 3* :  la victoire du Grand Prix qualificatif pour la Freestyle de demain samedi à 12h – couru hier – est allée à la jeune Allemande, championne d’Europe en titre des Jeunes cavaliers, Sanneke Rothenberger avec Deveraux. Et c’est aussi une Allemande qui remporte le Grand Prix qui mène au Spécial avec le Oldenbourg de neuf ans Wasabi (Welt Hit IV) et la meilleure moyenne de ces trois GP, 72,04%. Les Français se sont bien comportés dans ce Grand Prix : Anne-Sophie Serre est 4e avec Rossini (69,38%) et Pierre Volla, dont la jeune Badinda Altena, huit ans, a fait sensation, notamment dans toutes les figures rassemblées, termine 8e avec 67,14, juste devant le Lusitanien Qing de la Font et Ludovic Martin.
De quoi permettre à Sophie Dubourg de conclure sur une bonne impression : « Pour beaucoup, les couples qui ont travaillé l’an dernier sont ici et il y en a de nouveaux. Il y a un bon groupe et une belle adhésion au programme proposé ». Une DTN d’autant plus positive que si l’on regarde vers les reprises destinées aux jeunes générations (toutes les tranches d’âge ont ici leurs épreuves), c’est plutôt encourageant. Dans la toute nouvelle compétition Children, Eugénie Burban fait  une prestation correcte avec Sandreo, et côté jeunes chevaux, Alexandre Ayache place Grandiosa 2e de l’Inter II pour 8/10 ans(68,47%). De quoi pour les supporters français avoir hâte d’être à demain pour voir si tout cela se confirme, tant en grand tour, qu’en petit et surtout en juniors et Jeunes Cav. Car Vidauban sert aussi de test event pour les championnats d’Europe des jeunes qui y auront lieu début juillet.

Tous les résultats ici

A Vidauban, Marie-Hélène Merlin

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table N43 Stéphanie Brieussel

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
Equitagada 21 master la jambe fixe

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr