Werth domine le monde, Volla domine la France
lundi 02 janvier 2017

Isabell Werth
Isabell Werth © Scoopdyga

Au 31 décembre, les dresseuses allemandes dominent toujours la ranking liste mondiale de dressage. Karen Tebar et Pierre Volla portent les couleurs de la France dans le Top 100. Ce dernier s'empare par ailleurs de la tête du classement permanent national de dressage Pro.

Le trio allemand installé en tête de la ranking liste mondiale de dressage semble indétrônable. Isabelle Werth/Weihegold, devant Kristina Bröring Sprehe/Desperados et Dorothée Schneider/Showtime débutent ainsi l'année dans des conditions parfaites. Pas de changement non plus dans les places suivantes : l'Américaine Laura Graves/Verdades reste 4e, le Britannique Carl Hester/Nip Tuck 5e et la Russe Inessa Merkulova/Mister X, 6e. Une place en moins en revanche pour la meilleure Française, Karen Tebar, 25e avec Don Luis. La plus allemande des cavalières françaises pointe également à la 101e place avec son autre monture Ricardo. Second tricolore à figurer dans le Top 100, Pierre Volla/Badinda Altena conserve sa 74e place, grâce à ses bonnes performances au CDI 4* de Genève. Ludovic Henry/After You, Bertrand Liegard/Star Wars et Stéphanie Brieussel/Amorak remontent dans ce classement mondial et pointent aux portes du Top 100. Ludovic prend 3 places et est maintenant 104e, tandis que Stéphanie, avec 7 places de gagnées, est désormais 114e. Mais la remontée la plus impressionnante est à mettre à l'actif de Bertrand Liegard. Après avoir remporté le Grand Prix et le Grand Prix Spécial à Majorque en octobre avec Star Wars, le couple s'est classé 5e du Grand Prix et 6e de la Libre à Genève. Des résultats qui permettent au dresseur de faire un bond de 153 places et de conclure l'année en 108e position !

Sans grande surprise, les quatre dresseurs olympiques trustent le classement national 2016. La plus haute marche du podium revient, et de loin, au champion de France Pierre Volla, devant Karen Tebar et Stéphanie Brieussel. La quatrième place est pour Ludovic Henry. Les 5e et 6e places reviennent aux représentantes des Ecuries Faverau Marine Subileau et sa mère Nicole Faverau. Sorti seulement une vingtaine de fois en concours en 2016, Marc Boblet n'a pas chômé et a aligné les bons résultats (le meilleur étant sa victoire dans le GPS du CDI 4* de Genève il y a quelques semaines avec Noble Dream) qui lui permettent de prendre la 7e place de ce classement devant Marie-Emilie Bretenoux (8e) et Philippe Limousin (9e). Ce dernier a d'autant plus de mérite qu'il ne dispose que d'un cheval, Rock'n Roll star, pour engranger des points. Alexandre Ayache, n°5 de l'équipe française aux derniers Jeux Olympiques, ferme la marche de ce Top 10.

Le classement mondial ici

Le classement national ici