Endurance au Grand Parquet, une première réussie

samedi 02 avril 2011

  • imprimer

Concurrents, accompagnateurs, jury et spectateurs, tous ont été unanimes à le reconnaître, ce premier concours d’endurance sur le Grand Parquet de Fontainebleau aura été une réussite totale.

cei fontainebleau mosti psikadelik largeL

Béatrice Fletcher

Laurent Mosti avec Psikadelik

C’est à l’initiative de Gilles Cabardos, amateur passionné, et de son épouse Caroline, à la tête d’une « petite écurie spécialisée dans la discipline » à Villiers sur Grez, que tout s’est mis en place. « Depuis deux ans, nous avons commencé par de petites épreuves jusqu’à des courses de 90 km, au cœur de  cette splendide forêt de Fontainebleau, et nous avons souhaité faire partager ce plaisir au plus grand nombre. Lorsque nous avons découvert le site du Grand Parquet, l’évidence s’est imposée à nous, nous avons pris la décision d’organiser ce rendez-vous dès que possible, à travers notre association « Grand Parquet Endurance », créée en août 2010, puis le projet a mûri, et nous nous sommes tous lancés à fond pour que cet évènement voie le jour, grâce à la collaboration de l’ONF, des équipes techniques du site, et de la communauté de communes. »
Pour cette première édition, les cavaliers avaient répondu présent puisque quelques 130 partants s’alignaient au départ de trois épreuves, à savoir une course amateur Elite, une amateur 1 Grand Prix, un CEI* et un CEI**. Venus de toute la France, mais aussi de dix pays étrangers, dont la Belgique, l’Espagne, l’Italie, l’Espagne, la République Tchèque, la Slovaquie, et même le sultanat d’Oman basé pour la saison dans la région, l’ensemble des concurrents empruntaient quatre boucles différentes tracées en marguerite  autour du Grand Parquet, tous les départs et arrivées étant centralisés à proximité immédiate de l’aire de grooming pour plus de commodité, le tout sur un terrain varié composé de sol sableux, parfois émaillé de quelques racines et de rochers. Gilles Cabardos espère bien réitérer l’expérience dès l’année prochaine, et réussir à pérenniser ce niveau d’épreuves grâce au soutien de ses divers partenaires et des cavaliers. Le regard tourné vers l’avenir, le président de cette toute jeune association songe d’ores et déjà à développer d’autres projets de qualité, dont pourquoi pas un trois étoiles, et surtout à s’inscrire dans la durée.

Laurent Mosti l’emporte avec Psikadelik
Lors d’un sprint endiablé, Laurent Mosti s’adjuge la victoire du deux étoiles en selle sur Psikadelik, en 5h54’59’’à une moyenne de 20.50 km/h, devant la cavalière française Enora Boulenger (Orlando de la Forêt), qui franchit la ligne d’arrivée  7 secondes plus tard, tandis que la cavalière allemande Sabrina Arnold, en selle sur Patcha La Majorie, s’empare de la troisième place à quelques secondes du vainqueur, enchanté de sa jument « qui n’a que huit ans, et courait sa deuxième course de 120km. Psikadelik nous a été confiée en début d’année par son éleveuse Catherine Bauerschmitt. L’épreuve d’aujourd’hui s’est révélée un test très concluant, car elle a été très bien non seulement sur la course elle -même, mais aussi à tous les contrôles véto, en métabolique comme en allures, et elle a eu un comportement très professionnel tout au long de la journée. » Laurent, qui avait pratiqué le site de Fontainebleau en concours complet, le re-découvrait avec plaisir pour cette première course d’endurance. « C’est très plaisant, les organisateurs ont tout fait dans le règles de l’art. On se demande pourquoi Fontainebleau ne proposait pas de course d’endurance jusqu’à présent, c’est désormais chose faite, et nous sommes ravis d’autant que Rambouillet a été annulé, ainsi qu’une épreuve à Compiègne. Reste à espérer que ce rendez-vous soit désormais inscrit au calendrier. A nous de respecter le site pour encourager les divers acteurs du projet à réitérer l’expérience. Nous sommes sur des terres de chevaux, même s’ils manquent parfois un peu d’oxygène en pleine forêt. » Au programme de  Psikadelik pour la suite de la saison, soit  le pré ride mi-juillet en vue des championnats du monde 2012 en Angleterre, soit l’épreuve de sélection pour les championnats d’Europe de Florac (le 12 septembre) à Corlay. Tout dépendra de l’état de santé de la jument et de l’avis de Bénédicte Emond Bon, entraîneur national, « ravie de cette nouvelle épreuve qui semble contenter tout le monde. » 

Béatrice Fletcher

  • imprimer


On passe à table

Marine Haÿ vous emmène déjeuner chez un professionnel du monde équestre.
Dans l’intimité de sa cuisine, il se livre avec authenticité.

La semaine dernière
On Passe A Table 96 - Fabien et Grégory Rulquin

HS elevage

Guide de l'élevage

Recherchez un étalon parmi les 700 étalons du Hors-Série et obtenez des informations sur : la génétique, le prix de saillie, le type de monte, le propriétaire…

annuaire cheval

Annuaire du cheval

Recherchez une personne ou une société



ÉQUItagada
EQT 39 les coins

Le Widget des actualités Leperon.fr

Les actus de Leperon.fr sur votre site

L’information de Leperon.fr, écrite par la rédaction des équipes de L’Eperon, mise à jour en temps réel, consultable gratuitement sur votre site internet.
>> Installer le widget Leperon.fr